Le pancréas fait mal. Que faire Traitement des maladies du pancréas

Une douleur intense dans la région épigastrique ou dans l'hypochondre gauche peut indiquer un processus pathologique dans le pancréas. Dans ce cas, savoir quoi faire si le pancréas fait mal aidera à se débarrasser de la douleur et à rétablir la santé.

Pancréas - structure et fonctions principales

La douleur dans le pancréas est très douloureuse

Le pancréas est un organe du système digestif situé derrière l'estomac, à l'arrière de l'abdomen. Caractérisé par une forme particulière, a une tête, un corps et une queue. La longueur du pancréas est de 16 à 22 cm et pèse environ 80 g.

Le pancréas a une structure tubulaire alvéolaire. Il est divisé en lobules rose grisâtre, chacun constitué de tissu glandulaire et doté de son propre système de canaux excréteurs. Ces petits canaux excréteurs sont reliés à des canaux plus grands qui, à leur tour, sont combinés en un canal excréteur commun. Le canal excréteur total s'étend sur toute la longueur de l'organe et débouche dans le duodénum.

Les lobules de la glande sont formés à partir de cellules produisant du suc pancréatique, riche en enzymes digestives. Des lobules, un secret passe par le canal commun parcourant toute la glande jusqu'au duodénum. Entre les lobules de la glande se trouvent des groupes de cellules glandulaires, appelés îlots de Langerhans. Ces groupes de cellules ne possèdent pas de canaux excréteurs, ils produisent de l'insuline et du glucagon directement dans le sang. Le pancréas est une glande composée d'un type de sécrétion mixte, c'est-à-dire qu'il exerce une action endocrine et exocrine:

  1. La fonction exocrine est de participer à la digestion. Le fer produit du suc pancréatique et l’affiche dans le duodénum à travers les canaux. Chaque jour, environ 500 à 700 ml de jus sont produits, contenant dans leur composition les enzymes nécessaires à la digestion des aliments - l’amylase, qui contribue à la transformation de l’amidon en sucre; la trypsine et la chymotrypsine sont des enzymes responsables de la dégradation des protéines; lipase, responsable de la dégradation des graisses, etc. Ainsi, le suc pancréatique est un suc digestif important, nécessaire à la digestion des composants alimentaires biologiques.
  2. La fonction endocrine de la glande est de libérer du glucagon et des hormones insuline impliquées dans la régulation du métabolisme des glucides.

Le pancréas est en relation étroite avec d'autres organes du tube digestif. Tout processus pathologique l’affectant a un effet négatif sur la digestion. Sans les enzymes qu'il produit, la division normale des aliments est impossible et, sans les hormones glucagon et insuline, la régulation des processus métaboliques dans le corps est impossible.

Maladies du pancréas - causes, symptômes, diagnostic

La liste des maladies pouvant affecter le pancréas est assez longue. La maladie la plus courante est la pancréatite aiguë qui, si elle n'est pas traitée de manière adéquate, peut devenir chronique. Le cancer du pancréas est beaucoup moins répandu.

Pancréatite aiguë

La pancréatite aiguë repose sur le processus d’autodigestion de son propre tissu glandulaire. Normalement, les enzymes sécrétées par la glande sont inactives. Pour activer les enzymes inactives, vous devez disposer d’une quantité suffisante de bile, présente dans la lumière du duodénum. Dans la pancréatite aiguë, pour diverses raisons, l’activation prématurée des enzymes se produit dans la glande elle-même et non dans l’intestin, ce qui endommage ses tissus.

Des processus pathologiques tels qu'une augmentation de la production de suc pancréatique, une violation de son écoulement et une modification de sa composition chimique conduisent à une pancréatite. Le plus souvent, le développement de cette maladie contribue à l’abus de boissons alcoolisées, d’aliments gras et frits, de lésions traumatiques du pancréas, de maladies des organes digestifs (foie, voies biliaires, duodénum), de maladies du système vasculaire.

Indépendamment du facteur provoquant, le développement de la pancréatite aiguë se produit dans le même type. Sous l'influence agressive des enzymes sur les tissus de la glande se forme l'œdème. Si la maladie a été diagnostiquée à temps et qu'un traitement adéquat a été instauré, l'œdème se transmet sans complications. Des pathologies plus graves conduisent à la progression de l'œdème, à la compression des vaisseaux alimentant la glande et à la formation de foyers de nécrose. Les foyers de nécrose peuvent être à la fois petits et totaux, lorsque tout ou presque tout le pancréas est mort. En règle générale, l’attaque de la pancréatite aiguë se développe soudainement après avoir mangé ou bu de l’alcool. Ses principaux symptômes d'une attaque incluent:

  1. Douleurs abdominales sévères dans la partie supérieure de l'abdomen. Les 1 à 3 premiers jours de douleur sont forts, puis diminuent et deviennent sourds, douloureux
  2. Nausée, vomissements
  3. La fièvre Avec une pancréatite compliquée accompagnée de suppuration, la température corporelle peut atteindre 38-39 ° C
  4. Distension abdominale, plénitude, selles molles
  5. Diminution de la pression artérielle, du rythme cardiaque, des vertiges

Le diagnostic de la pancréatite aiguë n'est pas facile, surtout à un stade précoce. Un diagnostic différentiel est requis, qui comprend des analyses de sang, des analyses d'urine, une échographie des organes abdominaux, une gastroscopie et une radiographie abdominale.

Pancréatite chronique

Le pancréas ne fait mal qu'en violation du travail

La pancréatite chronique est une inflammation chronique du pancréas. Il peut être primaire, secondaire et concomitant, se développant dans le contexte d'autres maladies du tractus gastro-intestinal. La pancréatite aiguë non traitée (dans 50 à 70% des cas) peut se transformer en forme chronique lorsque les zones de nécrose se transforment progressivement en tissu cicatriciel, remplaçant les tissus sains, mais souvent une pancréatite chronique se développe progressivement sur fond de cholécystite chronique, de cholélithiase aliments gras, alcoolisme chronique, troubles du système immunitaire, etc.

Au fur et à mesure que la maladie progresse, il se produit un retard dans la libération des enzymes pancréatiques, une déformation globale des conduits, la formation de calcification dans les tissus des glandes, l'accumulation de suc pancréatique. Cela conduit inévitablement à un dysfonctionnement du pancréas. En conséquence, la digestion est perturbée, les mécanismes de production et d'entrée d'insuline dans le sang sont violés. Il y a une menace de diabète.

La pancréatite chronique se manifeste par des douleurs dans l'épigastre, irradiant vers la gauche, moins souvent vers l'hypochondre droit, vers la région lombaire. La douleur est atroce, aggravée quelques heures après le repas et la nuit. La douleur a un caractère permanent, cède souvent sous l'omoplate gauche, dans la clavicule gauche. La douleur peut être perturbée pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois, lors de périodes d'apaisement et d'aggravation. Dans la période d'exacerbations de la douleur acquièrent le caractère de la douleur dans la pancréatite aiguë. Ils deviennent zona, accompagnés de vomissements, distension abdominale.

En règle générale, l'appétit pour la pancréatite chronique ne souffre pas ou ne diminue légèrement, mais à cause de la peur de causer une nouvelle attaque de douleur, de nombreux patients refusent de manger. Par conséquent, très souvent, avec cette maladie, il y a une forte perte de poids.

La violation de la fonction exocrine de la glande entraîne des troubles digestifs, qui se manifestent par une constipation, des ballonnements. Tout cela s’observe au début de la maladie: à mesure que la pancréatite progresse, les selles deviennent plus liquides, la formation de gaz augmente, des coliques intestinales se produisent.
Si elle n'est pas traitée, la pancréatite chronique peut être compliquée par le développement du diabète sucré, de la jaunisse, etc.

Cancer du pancréas

Le cancer du pancréas est une tumeur maligne qui se développe à partir des cellules du parenchyme de la glande elle-même. C'est une pathologie plutôt rare, chez laquelle les hommes sont plus souvent malades. Dans la plupart des cas, le cancer est diagnostiqué aux derniers stades, de sorte que le pronostic de la maladie est extrêmement défavorable.
Les causes du développement de la maladie ne sont pas entièrement comprises, mais il a été prouvé que son développement était provoqué par:

  • maladies (diabète, kystes, pancréatite chronique)
  • tabagisme et abus d'alcool
  • facteurs alimentaires (excès de graisse, nourriture épicée dans le régime)

Le tableau clinique du cancer du pancréas dépend de la forme de la pathologie et de sa localisation. Un symptôme caractéristique est la douleur résultant de la croissance d'une tumeur, de sa germination dans les tissus environnants et de la compression de ses terminaisons nerveuses. La douleur peut être différente: la douleur peut être pulsée, sourde ou forte, coupante, paroxystique. Pour les patients chez qui on a diagnostiqué une forme de cancer négligée, la posture «en crochet» est caractéristique: une douleur aiguë oblige le patient à s'asseoir, penché en avant, plaçant l'oreiller contre son ventre.

En raison de la croissance de la tumeur, le canal biliaire principal, le canal pancréatique, la lumière duodénale et la veine splénique sont bloqués. Cela conduit à une évacuation intempestive et inadéquate de la bile, à une augmentation de la pression dans le canal, au développement d'une jaunisse de nature mécanique. La peau acquiert une teinte verdâtre, desquamation, démangeaisons. Le travail du cœur, du foie, des reins est altéré, le système nerveux en souffre, l'état du patient s'aggrave.

En relation avec une intoxication progressive du corps, apparaissent des symptômes tels que faiblesse, léthargie, apathie et fièvre. En raison de troubles digestifs et d'absorption, ainsi que d'une perte d'appétit, il se produit une perte de poids importante.

Il est assez difficile de diagnostiquer le cancer du pancréas à ses débuts, malgré la disponibilité de méthodes de diagnostic non invasives. Le traitement dans la plupart des cas est effectué par la méthode chirurgicale. L'absence de métastases est une condition préalable à l'opération.

Premiers soins pour la douleur dans le pancréas

Si l’on soupçonne que la douleur abdominale est la cause d’une inflammation du pancréas, vous devez immédiatement faire appel à une personne qualifiée. Avant de consulter un médecin, vous pouvez soulager l’état du patient en prenant les mesures suivantes:

  • Exclure complètement toute consommation de nourriture pendant au moins une journée. Cela réduira la charge sur la glande, réduira la production d'enzymes et soulagera le corps.
  • Fixer au point sensible froid (glace, bouteille d'eau chaude avec de l'eau froide). Cela ralentira le développement de l'œdème dans les tissus pancréatiques.
  • Fournir beaucoup de boisson (au moins 2 litres de liquide par jour). Il est conseillé de boire de l'eau minérale alcaline non gazeuse. Cela aidera à améliorer la circulation de la bile et du suc pancréatique.
  • Autorisé à prendre des médicaments à action antispasmodique, de préférence par voie intramusculaire. Cela est nécessaire pour soulager le spasme sphinctérien du canal biliaire principal et rétablir le flux de suc produit par la glande dans la lumière intestinale. En raison de telles actions, la probabilité du processus d’auto-digestion du tissu pancréatique est considérablement réduite.
  • Tous les autres médicaments et traitements ne doivent être prescrits que par un spécialiste.

Traitement des maladies du pancréas

Les attaques de pancréatite doivent être traitées en mode stationnaire.

Le traitement de la pancréatite aiguë est effectué strictement dans le service de chirurgie. Les patients présentant une forme sévère de la maladie et des complications sont placés dans l'unité de soins intensifs. Le traitement est effectué à la fois des méthodes conservatrices et chirurgicales. Dans la pancréatite chronique, la décision d'hospitalisation dépend de la gravité des symptômes. L'objectif principal de la thérapie est de soulager la douleur, de restaurer la fonction des glandes et d'empêcher le développement de complications.

Pour éliminer la douleur, appliquez des anesthésiques narcotiques et non narcotiques. La dose du médicament est choisie par le médecin traitant, en fonction de l'état du patient. Dans le même but, il est conseillé d’utiliser des enzymes pancréatiques avec un contenu suffisant en lipase (CREON, Panzinorm) avec l’utilisation simultanée d’inhibiteurs de la pompe à protons (Oméprazole, Pantoprazole). Cela vous permet de protéger les enzymes de la destruction sous l'influence du suc gastrique et de fournir un repos physiologique du pancréas.

Le traitement antimicrobien est utilisé dans la pancréatite aiguë et dans l’exacerbation de la forme chronique de la pathologie. Antibiotiques à large spectre couramment utilisés (Ampicilline, Kefzol, Claforan, etc.).

La physiothérapie est largement utilisée. Il a un effet apaisant et anti-inflammatoire. En règle générale, il est prescrit dans la période de régression de l'exacerbation. L'électrophorèse la plus couramment prescrite de la solution de novocaïne, des courants diadynamiques, des jus modulés de manière sinusoïdale. Un régime alimentaire particulier joue un rôle important dans le traitement des maladies du pancréas. Sans nutrition thérapeutique, il est presque impossible de guérir un patient.

Dans ce cas, le principe de base de la thérapie par le régime consiste à utiliser des aliments en ménageant les organes du tube digestif. Les 2-3 premiers jours, le patient montre qu'il a faim, seule la consommation est autorisée et le volume quotidien de fluide est d'au moins 1,5 litre. Il est recommandé de boire de l'eau minérale alcaline non gazeuse, des hanches et du thé faible, du thé faible. Dès que l'état du patient commence à s'améliorer, il est transféré d'abord dans un état limité, puis dans un état nutritionnel satisfaisant. Vous devez manger en petites portions au moins 5 à 6 fois par jour.

Il est recommandé d’exclure du régime les aliments qui augmentent la charge sur le pancréas. Ce sont du pain frais, des muffins, des crêpes frites, des pizzas, des viandes grasses, des sous-produits, des saucisses, des viandes fumées, des bouillons et des soupes gras, du beurre, de la margarine, du thé fort, du café et des boissons gazeuses. L'alcool devrait être complètement exclu et le tabagisme devrait être limité. En l'absence d'effet du traitement conservateur, une correction chirurgicale de la maladie est réalisée. Des méthodes de traitement chirurgical sont également utilisées dans le développement de complications, par exemple si une pancréatonécrose péritonite (nécrose des tissus des glandes) s'est développée, etc.

Dans ce cas, on effectue un lavage abdominal (lavage péritonéal), un prélèvement du tissu glandulaire détruit, un prélèvement de la vésicule biliaire, etc. La chirurgie pancréatique est considérée comme très complexe et s'accompagne malheureusement d'une mortalité élevée. En règle générale, aucun médecin ne peut prédire avec précision le résultat de l'opération. Par conséquent, la chirurgie n'est utilisée qu'en dernier recours. Après la récupération, le patient est sous la supervision d'un thérapeute. Plusieurs fois par an, il doit se soumettre à un examen médical. Le médecin détermine le nombre de recherches nécessaires en fonction de la gravité de la maladie.

Il est conseillé aux patients qui suivent la maladie d’adhérer au régime de travail et de repos, de s’abstenir de prendre de l’alcool et de fumer. Avec une rémission stable, le traitement de spa est indiqué.

Le pancréas, pourquoi il dysfonctionnements dira la vidéo thématique:

Que faut-il faire si le pancréas fait mal

Lorsque le pancréas fait mal, la douleur est localisée dans l'abdomen (elle affecte parfois l'estomac) et est souvent causée par un abus d'alcool, un processus inflammatoire de cet organe (également appelé pancréatite), un cancer ou une maladie des voies biliaires.

Si le pancréas fait mal, il s'agit du premier indicateur d'un problème grave dans cet organe, ainsi que d'une plainte majeure pour ceux qui ont besoin de soins médicaux.

C'est pourquoi, lorsque le pancréas fait mal, vous ne devez pas ignorer l'inconfort, la douleur et l'inconfort de cet organe. Il est important de contacter rapidement un technicien qualifié.

Facteurs causaux et symptômes

Le pancréas est souvent appelé «organe caché» en raison du fait qu'il est situé très profondément dans la cavité abdominale derrière l'estomac.

Chez l'adulte, le pancréas mesure environ 15 à 20 centimètres de long et contient des tubes qui vont ensemble comme des veines.

Ces tubes se croisent pour former un trou dans l'intestin, derrière l'estomac.

Le pancréas crée des enzymes et des sucs qui passent par ces tubes dans les intestins, où les enzymes sont mélangés à la nourriture.

Ils digèrent les protéines, les glucides et les graisses pour être facilement absorbés par les intestins.

De ce fait, le pancréas joue un rôle majeur dans le fonctionnement normal du corps. Le pancréas crée également de l'insuline, qui est utilisée par le sang qui circule dans cet organe.

L'insuline joue un rôle important dans la régulation de la glycémie.

La pancréatite est la maladie du pancréas la plus connue, responsable de l'apparition de la douleur. La pancréatite n'est qu'un processus inflammatoire dans le pancréas.

Il peut être aigu ou chronique, selon la nature de la douleur.

De nombreux facteurs peuvent contribuer à l'apparition de la maladie, par exemple maladie de la vésicule biliaire, abus d'alcool, blessures entraînant une oppression du corps, utilisation excessive de stéroïdes, taux de graisse corporelle élevé, certaines infections, interventions chirurgicales et procédures médicales.

Dans certaines situations, la maladie est héréditaire, alors que dans d'autres, les facteurs de causalité peuvent être complètement incompréhensibles.

La plupart des douleurs de la région du pancréas se situent dans le milieu de l'abdomen supérieur au-dessus du nombril, ainsi que dans le bas de l'abdomen adjacent et derrière celui-ci.

Cependant, en raison de la forme et de l'emplacement spécifiques, la douleur du pancréas peut également se trouver du côté gauche ou partiellement droit de l'abdomen.

Les symptômes de problèmes pancréatiques peuvent aller de douleurs abdominales légères aussi bien que tolérables à des douleurs persistantes, aiguës et débilitantes, associées également à des éructations et des vomissements.

La forme aiguë de la maladie commence souvent par une douleur soudaine ou progressive dans la partie supérieure de l'abdomen, qui passe souvent par le dos.

Cette douleur peut être insignifiante à première vue, mais le patient se sent plus mal après avoir mangé la nourriture.

Cependant, la douleur reste intense et peut devenir permanente, c'est-à-dire persister pendant plusieurs jours.

Un patient atteint de cette forme de pancréatite se sent généralement trop douloureux et fatigué et a également besoin de soins médicaux urgents.

Les symptômes et les signes de cette forme de la maladie incluent:

  1. Ventre gonflé.
  2. Vomissements et nausées.
  3. État fébrile.
  4. Légumineuses dans la région de la glande (alors que le corps fait régulièrement mal)

Une forme aiguë de pancréatite peut entraîner une maladie grave, une chute de la tension artérielle et une déshydratation.

Cela peut affecter la région des poumons, les reins, le cœur, ces organes peuvent cesser de fonctionner.

En cas de saignement dans le pancréas, un choc peut survenir dans certaines situations, voire la mort.

La forme chronique de la maladie apparaît lorsque l'organe s'enflamme, que son état ne s'améliore pas et qu'il fait mal longtemps.

Au fil du temps, la maladie empire, ce qui finit par endommager les parois du corps.

La forme chronique de la pancréatite, ainsi que la maladie aiguë, survient si les enzymes nécessaires à la digestion détruisent le pancréas et les tissus environnants, provoquant ainsi des sensations douloureuses périodiques.

Ce type de maladie se développe le plus souvent chez les personnes âgées de trente à quarante ans.

Les personnes atteintes de pancréatite chronique souffrent également de douleurs dans la partie supérieure de l'abdomen, alors que certaines personnes ne développent aucune douleur.

Cette douleur peut migrer vers le dos, aggravée en buvant ou en mangeant.

Dans certaines situations, la douleur ne disparaît pas, le problème s'aggrave, probablement du fait que le pancréas arrête la production d'enzymes digestives.

Les symptômes supplémentaires comprennent:

  • état nauséeux et vomissements;
  • perte de poids progressive;
  • selles grasses;
  • la diarrhée.

La consommation d'alcool est une cause très fréquente de pancréatite sévère. Type de pancréatite chronique peut provoquer une attaque aiguë qui endommage les canaux pancréatiques.

Les canaux endommagés conduisent à un processus inflammatoire dans le pancréas. Pour cette raison, le tissu cicatriciel se développera et la glande se décomposera lentement.

Parmi les autres facteurs causatifs de la forme chronique de la maladie, citons:

  1. Maladies génétiques du pancréas.
  2. La fibrose kystique est une maladie héréditaire qui est plus commune et conduit à la forme chronique de la maladie.
  3. Hypercalcémie - Augmentation de la quantité de calcium dans le sang.
  4. Hyperlipidémie - niveau élevé de graisse dans le sang.
  5. Prendre certains médicaments.
  6. Certaines conditions auto-immunes.

Le cancer du pancréas est un autre facteur de douleur dans l'organisme bien connu.

Il s'agit d'une tumeur maligne du pancréas dont la probabilité augmente avec l'âge.

La cause exacte de cette affection est inconnue, bien que l'âge, le tabagisme, l'obésité, ainsi qu'une tendance au diabète puissent contribuer à son apparence.

Comme le pancréas est situé derrière l'estomac, profondément à l'intérieur du corps, l'oncologie de cet organe est difficile à détecter à un stade précoce.

La tumeur peut ne montrer aucun signe, la glande ne fait presque pas mal. Les symptômes peuvent varier d'une personne à l'autre.

La perte de poids chez les patients survient souvent parce que le corps ne libère pas la quantité d'enzymes nécessaire pour digérer les aliments. Par conséquent, les substances ne sont pas absorbées comme d'habitude.

Une digestion incomplète conduit à l'épuisement dû à l'élimination de la graisse dans les selles.

Méthodes de thérapie

Le traitement d'une maladie dépend de la cause sous-jacente de son apparition.

Premièrement, le diagnostic d'une maladie associée à des sensations douloureuses dans la région du pancréas doit être précis, car il existe un grand nombre d'autres organes dans la région abdominale, de sorte qu'une douleur abdominale peut être associée à l'un d'entre eux.

Cependant, le plus souvent, une augmentation du taux d'amylase et de lipase indique une maladie du pancréas.

Si une personne a une pancréatite et que le pancréas fait mal, le traitement consistera à éliminer les calculs biliaires ou à éliminer d'autres facteurs responsables de la pancréatite.

De plus, le soulagement de la douleur dans le pancréas entraînera l'administration de certains analgésiques. Le médecin recommandera également l’adhésion à un régime alimentaire spécial.

D'autre part, si une personne a découvert le cancer du pancréas, les options de traitement incluront une chirurgie ou une chimiothérapie.

Le pronostic du cancer du pancréas est relativement faible.

La douleur pancréatique est un symptôme grave qui indique généralement l’apparition d’une maladie. La pancréatite sévère peut endommager le cœur, les poumons et les reins.

Le diagnostic de cette maladie doit être fait dès que possible.

De plus, aucun symptôme ne peut être ignoré, car le pronostic de toute maladie pancréatique s'aggrave lorsque le traitement est reporté.

Les procédures suivantes seront utilisées par de nombreuses personnes ayant subi une crise de pancréatite aiguë et hospitalisées:

  1. Injecter de l'oxygène dans le corps en cas de problèmes respiratoires.
  2. Mettez un compte-gouttes avec des médicaments spéciaux pour remplacer le liquide perdu des vomissements.
  3. Prescrire des médicaments contre les nausées et la douleur.
  4. Introduire des antibiotiques dans le cours du traitement si une infection est suspectée.

Si une attaque dure plus de quelques jours, des compléments nutritionnels seront administrés par voie intraveineuse.

Au cours de la forme chronique de la maladie, le traitement consiste à soulager la douleur et à éviter les exacerbations possibles dans la région du pancréas.

Une autre direction importante du traitement consiste à maximiser la capacité du patient à manger et à digérer normalement tout aliment.

L'option de traitement médicamenteux est généralement utilisée en cas de douleur intense.

Les médecins recommandent de manger des aliments à faible teneur en matières grasses, à haute teneur en glucides.

Il est également conseillé de manger de petites portions de nourriture, mais en même temps de prendre des repas fréquents, cela peut aider à arrêter l’exacerbation de l’inflammation du pancréas.

Si une personne a des problèmes de régime, des enzymes pancréatiques sous forme de comprimés peuvent être prises pour aider à normaliser le processus de digestion.

Les personnes chez qui on a diagnostiqué une pancréatite chronique doivent cesser de boire, faire de l'exercice modéré et mener une vie saine.

Lorsque certaines complications graves sont observées, par exemple un traumatisme grave de la glande ou des abcès et des saignements, une intervention chirurgicale urgente peut être nécessaire pour réparer ou enlever le tissu touché.

Le médecin traitant mettra tout en œuvre pour sauver le patient et éviter le décès.

Douleur pancréatique - comment soulager la douleur?

La glande pancréatique (pancréatique) est un organe important du système digestif responsable de la production d'enzymes pour la digestion des aliments consommés. Le fer est également responsable de la synthèse de l'insuline. Par conséquent, même des irrégularités mineures dans les travaux de cet organe peuvent avoir des conséquences graves. La pathologie, accompagnée d'une inflammation du pancréas, appelée pancréatite, se manifeste par des symptômes tels que des douleurs dans le pancréas. Comment supprimer la douleur et prévenir le développement de la maladie - tout cela sera discuté dans cet article.

Douleur pancréatique - comment soulager la douleur?

Causes de la douleur

La structure du pancréas

L'apparition de sensations désagréables du côté gauche indique généralement des problèmes avec le travail du pancréas. Divers facteurs, internes et externes, peuvent provoquer de telles violations. Les causes les plus courantes de douleur pancréatique sont:

  • nutrition inappropriée ou déséquilibrée. L'utilisation excessive de malbouffe (aliments en conserve, aliments fumés, aliments épicés, gras ou frits) perturbe le système digestif, y compris le pancréas. Il en va de même pour les collations nocturnes fréquentes, qui gênent la régulation hormonale.

Les conserves en grande quantité peuvent être l’une des causes de la douleur.

Le rôle du pancréas dans la digestion

Anatomie de l'emplacement du pancréas

Ce sont les principaux facteurs de causalité, mais pas tous, contribuant à l'apparition de douleurs dans la région du pancréas. Mais un tel symptôme peut aussi être un signe clair de pathologies graves des organes internes. Par conséquent, seul un médecin devrait être impliqué dans la prescription d'un traitement thérapeutique.

Symptômes associés

Comme indiqué précédemment, la cause la plus fréquente de douleur dans la glande est la pancréatite. En plus des sensations douloureuses, le patient peut également ressentir les symptômes suivants:

  • fièvre
  • augmentation de la formation de gaz;
  • jaunissement de la sclérotique de l'oeil;
  • fortes fluctuations de poids (avec une pancréatite, le patient perd rapidement du poids);
  • douleur abdominale à la palpation;

Structure et fonction du système digestif

Faites attention! Une forme grave de la maladie s'accompagne de signes de déshydratation, d'une fatigue générale et d'une diminution de la pression artérielle. En outre, la douleur dans la région du pancréas peut survenir dans le contexte de la maladie de la vésicule biliaire.

Premiers secours

Pour la douleur dans le pancréas, consultez immédiatement un médecin

Si vous ressentez de la douleur, vous devez immédiatement consulter un médecin. Mais avant cela, l'état général peut être amélioré avec les recommandations suivantes:

  • refuser de manger complètement au début de la douleur. Pour exclure toute nourriture doit être au moins un jour. Un tel régime soulagera l'organe interne, stimulant ainsi la synthèse des enzymes digestives;
  • appliquer une compresse froide sur l'estomac. La glace enveloppée dans une serviette ou une bouteille d'eau chaude avec un liquide froid fera l'affaire. Lorsqu'il est exposé au froid, le développement de l'œdème dans les tissus affectés ralentira;

Vous pouvez également attacher une compresse

  • suivre le régime de boire. Cela signifie que vous devez boire au moins 1,5 litre d'eau par jour. Il est conseillé de boire de l'eau minérale (nécessairement non gazeuse). Avec suffisamment d’eau alcaline, l’écoulement du suc pancréatique se stabilise;
  • si le syndrome douloureux est prononcé, vous pouvez prendre des médicaments antispasmodiques pour le soulager. Vous devriez abandonner les analgésiques, car, sans la supervision d'un médecin, leur utilisation peut nuire à votre santé.

Les principaux antispasmodiques utilisés en pratique clinique

L'utilisation de médecines traditionnelles ou alternatives n'est recommandée qu'après consultation d'un spécialiste.

Méthodes de traitement

Si vous avez des douleurs dans le pancréas, vous devez consulter un gastro-entérologue qui, après avoir procédé à un examen diagnostique, sera en mesure de poser un diagnostic précis et de vous prescrire un traitement approprié. Pour obtenir le maximum d'effet pendant le traitement, une approche intégrée est nécessaire, y compris l'utilisation de préparations pharmaceutiques, la médecine traditionnelle et le respect d'un régime alimentaire particulier. Dans de rares cas, les médecins sont obligés de recourir à la chirurgie. Considérez chacune des méthodes de traitement séparément.

Traitement du pancréas

Des médicaments

À un stade précoce du développement, on prescrit aux patients des médicaments universels qui éliminent l’inconfort de la glande. Les plus populaires d'entre eux sont les groupes suivants:

  • les remèdes contre les flatulences, par exemple, Meteospasmil ou Espumizan;

Note! Si, lors d'un examen de diagnostic, des formations purulentes ont été détectées, des médicaments destinés à réduire la toxicité sont ensuite administrés au complexe thérapeutique. Dans ce cas, le traitement est effectué dans un hôpital.

Si l'intensité des sensations douloureuses dans la région du pancréas augmente, vous devez consulter un médecin dès que possible pour obtenir de l'aide. Ignorer les symptômes ou l'automédication peut être dangereux pour la santé et entraîner de graves complications.

Remèdes populaires

De nombreuses personnes présentant des sensations désagréables du côté gauche refusent de prendre des drogues synthétiques au profit de la médecine traditionnelle. Cela est dû aux ingrédients naturels des remèdes populaires et à leur grande efficacité. Bien sûr, avant d’appliquer, il est nécessaire de consulter votre médecin, car même les remèdes naturels peuvent avoir des contre-indications. Vous trouverez ci-dessous les recettes les plus courantes de la médecine traditionnelle utilisée pour soulager la douleur dans le pancréas.

Tableau Remèdes populaires pour soulager la douleur.

Graine de lin Kissel

Si la douleur du côté gauche vous a pris par surprise et que vous n'êtes pas sûr de la véritable raison de leur survenue, vous devez abandonner tout traitement pour éviter des conséquences désagréables. Assurez-vous de subir un examen médical pour déterminer le facteur causal. C'est le seul moyen de se débarrasser d'un symptôme désagréable rapidement et de façon permanente.

Pouvoir

Pendant toute la durée du traitement, le patient reçoit un régime spécial qui, s’il est suivi, accélérera le processus de guérison. Un tel régime apporte à la nourriture quotidienne les produits suivants:

  • poires et pommes au four;

Poires d'été au four avec fromage et noix

Produits autorisés et interdits

Lorsque la douleur dans la glande est nécessaire pour limiter ou éliminer de la diète des produits qui augmentent l'intensité de la douleur. Ceux-ci comprennent:

  • boissons alcoolisées;
  • aliments fumés, épicés, épicés et gras;
  • diverses faiblesses (chocolat, biscuits, brioches);
  • les champignons;
  • viande grasse;
  • la conservation;
  • restauration rapide

Produits de santé pancréatiques

Il est déconseillé de manger des aliments salés, des fruits frais et diverses boissons aux fruits ou jus de fruits. Tout cela affectera négativement le travail du système digestif, ce qui ne fera qu'aggraver la situation.

Intervention chirurgicale

Si les méthodes de traitement conservatrices ne permettent pas de soulager la douleur dans la région du pancréas, les médecins sont obligés de recourir à une intervention chirurgicale. La raison de l'opération peut également servir les facteurs suivants:

  • développement d'un abcès;
  • la péritonite;
  • cancer du pancréas;
  • pancréatite aiguë, dans laquelle la plus grande partie de l'organe est touchée par la nécrose.

C'est important! Pendant l'opération, la zone touchée est réséquée, un abcès est enlevé et la sortie du fluide pancréatique est assurée (un drainage est établi à cet effet). Dans de rares cas, les médecins retirent complètement le pancréas. Après une opération aussi complexe, la période de récupération peut être retardée de plusieurs mois.

En conclusion

Lorsque l'exacerbation de la pancréatite, l'auto-pratique est assez risquée. Idéalement, dès les premiers signes suspects, vous devez immédiatement consulter un médecin, car la forme de pathologie négligée peut avoir des conséquences graves. Les experts recommandent vivement d’être prudent avec les remèdes populaires car, malgré leur naturel, certains des moyens, même les plus efficaces, peuvent comporter des contre-indications. L'utilisation incorrecte de décoctions à base de plantes peut nuire à votre santé. Par conséquent, pour prévenir les conséquences négatives, des contacts rapides avec des spécialistes sont nécessaires.

Pancréas fait mal: que peut-on faire à la maison?

Le pancréas dans le corps humain remplit des fonctions vitales, aide à la sécrétion d'enzymes qui décomposent les protéines et les graisses. Il produit une insuline qui protège le corps humain contre le diabète. Les attaques de douleur avec une pancréatite sont aiguës et intolérables, accompagnées de nausées persistantes et de haut-le-cœur. Par conséquent, si le pancréas fait mal, quoi faire à la maison est la principale préoccupation du lecteur.

Élimination de la douleur à la maison

Que faire si le pancréas fait mal et comment faire face à la douleur sans l'aide d'un médecin? Les méthodes thérapeutiques traditionnelles sont efficaces aux premiers stades de la maladie. Les recettes maison comprennent:

  • décoction de racines de panais: il faut prendre environ 300 grammes de racines pour 1 litre de lait, cuire pendant 15 minutes, puis laisser refroidir, il est recommandé de faire un lavement le premier jour du bouillon; pendant trois jours, en parallèle, il est nécessaire de suivre un régime strict;
  • poudre de graines de chanvre sous forme de décoction: elle doit être consommée à 0,5 tasse à jeun, 2,5 heures avant les repas;
  • décoction de grains d'avoine: pour la cuisson, vous devez prendre un verre d'avoine par litre d'eau et porter à ébullition à feu doux, puis verser la décoction dans un thermos et laisser reposer toute la nuit, au cours du mois;
  • jus de pomme de terre: efficace contre les spasmes, vous devez boire 0,5 tasse de jus après les repas;
  • Il fait également face à la maladie, la décoction de chicorée, l’élecampane et la momie.

Symptomatologie

Quels sont les symptômes si le pancréas fait mal? Ils sont individuels pour chaque personne. Ceux-ci comprennent:

  • sensations douloureuses, aiguës, entourant et s'étendant jusqu'au bas du dos, à la clavicule et aux omoplates;
  • accès de nausée et de vomissements sévères;
  • flatulence, selles contrariées;
  • fièvre et frissons;
  • baisser la pression;
  • la faiblesse;
  • transpiration accrue;
  • perte d'appétit.

La pathologie chronique se caractérise par les caractéristiques suivantes:

  • brûlures d'estomac fréquentes;
  • éructations;
  • l'échec de l'insuline conduit au diabète;
  • jaunissement des yeux;
  • perte de poids

Avec la forme négligée de la pathologie et l’absence de traitement, il se produit un remplacement des tissus de l’organe allant du glandulaire au connectif, ce qui entraîne sa destruction et sa mort.

Comment s'échapper avec une douleur intense?

Si le pancréas fait mal pendant une crise aiguë, que faire dans ce cas? Pour soulager une crise à la maison, vous devez vous asseoir légèrement penché sur vos genoux. Un repos complet dans cette position aidera à soulager le spasme pendant un moment.

Il est impossible d'utiliser des bouteilles d'eau chaude et d'autres compresses chaudes, cela ne fera qu'aggraver la situation. Froid devrait être appliqué à la zone enflammée, par exemple, une bouteille avec de la glace enveloppée dans une serviette. Pendant la période d'exacerbation, il est nécessaire d'exclure la consommation de nourriture pendant 2 jours et de surveiller le schéma de consommation. Il est recommandé de boire de l'eau minérale non gazeuse ou du thé. Après le bien-être, vous devez ajouter des bouillies liquides et de la purée de pommes de terre à votre alimentation.

Médicaments pour éliminer la maladie:

  • Baralgin ou paracétamol;
  • No-spa and Papaverine - pour soulager les crampes et l’inflammation;
  • Mezim, Creon, Festal - utilisé pour décharger le corps;
  • Hilak Forte - aide avec la diarrhée;
  • Métoclopramide - aide à réduire les nausées, stimule le péristaltisme du tractus gastro-intestinal supérieur.

C'est important! Les médicaments jouent un rôle très important dans le processus de traitement, mais sans normalisation de la nutrition, ils ne seront pas efficaces.

Convulsions pendant la grossesse

Si le pancréas fait mal pendant la grossesse, que faire en premier? Vous devez immédiatement appeler un médecin, et les premières méthodes seront les suivantes:

  • refus temporaire de nourriture;
  • boire de grandes quantités d'eau pour une meilleure circulation de la bile;
  • appliquer un appareil de chauffage froid;
  • prendre des antispasmodiques pour améliorer l'état général;
  • posture genou-coude (aide à soulager les symptômes).

Ces méthodes peuvent vous éviter des crises aiguës pendant la grossesse et attendre calmement le médecin.

Inflammation des glandes caudales

La queue de la glande est beaucoup plus étroite que l'organe lui-même et a une largeur de 2 à 3 cm. Son expansion contribue à la fermeture de la veine splénique. Quelle est la douleur de la queue du pancréas et que faire en cas de pathologie? Douloureux et terne dans la nature, donnant à la région épigastrique et à la poitrine. L'inclinaison vers l'avant en position assise soulage la situation. Les troubles intestinaux, les vomissements et la fièvre sont également fréquents.

Interdit frit, plats épicés, viandes fumées, alcool et café. Un régime spécial, une physiothérapie et des antispasmodiques aideront au traitement de la maladie.

En présence d'une tumeur, seule une intervention chirurgicale aidera, au cours de laquelle la queue de la glande sera enlevée.

Aide à la douleur persistante

Dans les cas où le pancréas est constamment douloureux, il est nécessaire de contacter d'urgence un gastro-entérologue. Cela suggère que le stade de la maladie est devenu une forme chronique. Le plus souvent, les attaques constantes sont causées par des charges accrues sur la glande. Par conséquent, l’objectif de la thérapie est de libérer l’organe des manières suivantes:

  • réduire la quantité de graisse;
  • repas fractionnaires (souvent, mais en petites portions);
  • exclusion des produits gênants;
  • prendre des enzymes.

Le tabagisme contribue à l'intoxication des organes, ce qui entraîne leur dysfonctionnement. Par conséquent, vous devriez abandonner la mauvaise habitude.

Nous vous conseillons de lire sous quelle forme et en quelle quantité vous pouvez manger des bananes pour la pancréatite.

Aide à la douleur chez un enfant

La pathologie peut se développer chez un enfant de tout âge, mais les manifestations ne sont pas aussi fortes que chez un adulte. Posez une question sur ce qu'il faut faire si un enfant a des douleurs au pancréas. Vous avez besoin d'un pédiatre - gastro-entérologue.

L'enfant se plaint de sensibilité dans la région ombilicale, des nausées et des vomissements peuvent survenir. Fondamentalement, la pathologie est observée en raison de la violation du régime alimentaire, l'utilisation de produits nocifs.

Lorsque les symptômes de la maladie apparaissent, vous devez d’abord contacter le pédiatre, rétablir le bon régime et vous reposer. En cas de pancréatite, le traitement hospitalier est indiqué pour les enfants.

Et si le pancréas fait mal?

La douleur dans le pancréas est généralement un symptôme de diverses maladies gastro-intestinales. Associée à la malnutrition pendant longtemps, à l'abus d'alcool, à un régime strict ou à la famine.

La douleur survient dans la région sous les côtes, dans le dos, généralement du côté droit. C'est cette localisation qui indique une inflammation du tissu pancréatique.

Comment soulager la douleur dans le pancréas à la maison? Pourquoi ça se pose? Comment traiter les maladies concomitantes?

La structure et le rôle du pancréas

Le fer consiste en:

Au stade initial, une inflammation de la partie extrême du pancréas se produit. Le processus de l'inflammation pancréatique est la pancréatite. En règle générale, la douleur dans cette zone est associée à cette maladie.

Le pancréas produit des enzymes responsables de la digestion des graisses, glucides, protéines par l'estomac. Il produit de l'insuline, responsable du taux de sucre dans le sang. Les maladies du pancréas appartiennent à un groupe dangereux.

Reconnaître la maladie est difficile, les symptômes sont similaires. La douleur se produit au sommet de l'abdomen, peut augmenter, couvrant toute la cavité abdominale. Avec les attaques, la douleur sera donnée dans le dos, sous l'omoplate. Pour éviter les exacerbations excluent l'alcool, les aliments gras et épicés.

Causes de la douleur

Les principales causes d'inconfort dans le pancréas sont les suivantes:

  • alimentation déséquilibrée, incapacité à prendre des valeurs acceptables pour les lipides, les glucides;
  • abus d'alcool;
  • maladies du tractus gastro-intestinal;
  • utilisation incorrecte ou excessive d'antibiotiques ou de médicaments hormonaux;
  • troubles métaboliques;
  • facteur héréditaire;
  • inflammation (pancréatite).

La pancréatite est une cause fréquente de douleur dans le pancréas. Symptômes de la maladie:

  • la température augmente brusquement;
  • une distension abdominale se produit;
  • la sclérotique des yeux devient jaune;
  • le poids corporel diminue;
  • la palpation blesse les parois de la région abdominale;
  • beaucoup de masse grasse dans les selles;
  • la diarrhée;
  • le pouls s'accélère;
  • nausée, vomissement;
  • goût désagréable dans la bouche.

Dans les formes graves, la pancréatite peut entraîner une déshydratation, une baisse de la pression artérielle, un affaiblissement et un épuisement. La pathologie de la vésicule biliaire peut également entraîner des douleurs.

Traitement

Et si le pancréas fait mal? Vous devez contacter un gastro-entérologue, qui diagnostiquera et rédigera un traitement efficace.

Si vous allez immédiatement chez le médecin n'est pas possible, vous devez d'abord vous assurer que le pancréas fait mal. Très souvent, si une personne reçoit un diagnostic de pancréatite chronique, elle attribue toute sa douleur à cette maladie.

Mais il y a plusieurs raisons:

  1. Maladie biliaire, dyskinésie biliaire, inflammation de la vésicule biliaire. La pancréatite chronique survient dans un tiers des cas avec des problèmes de voies biliaires ou de vésicule biliaire. Ces organes font souvent mal après avoir mangé des aliments gras.
  2. Ulcères de l'estomac, duodénum. Le duodénum est situé à côté du pancréas et plusieurs études sont parfois nécessaires pour déterminer la pathologie exacte.
  3. Infection intestinale. L'inflammation du pancréas est souvent accompagnée d'une violation de sa fonction excrétrice, est la cause de troubles intestinaux. Mais la diarrhée, les flatulences et les douleurs abdominales sont également causées par des infections intestinales, au cours desquelles la température augmente.

Si le pancréas fait vraiment mal, la douleur peut être aiguë ou sourde, mais constante, elle peut tourmenter pendant des heures. La douleur sourde et douloureuse est éliminée progressivement et régulièrement.

Pour commencer à réduire la charge sur le corps:

  • manger moins de graisse;
  • mangez de petits repas, mais souvent;
  • renoncez à l'alcool et au tabac;
  • perdre du poids avec des problèmes de poids;
  • boire de la pancréatite en mangeant.

Les tâches principales dans les maladies du pancréas:

  • soulagement de la douleur;
  • prévention et traitement des complications;
  • restauration de la fonction des organes.

Thérapie conservatrice

Quels médicaments prendre? Envisagez des moyens universels de traiter les douleurs abdominales.

Le paracétamol est un anti-inflammatoire non stéroïdien qui réduit l'enflure du pancréas et a un effet analgésique direct, réduisant la gravité de l'inflammation.

La prise de ce médicament contre les douleurs abdominales peut être accompagnée des effets indésirables suivants:

  • anémie, thrombocytopénie;
  • coliques néphrétiques, leucocytes dans l'urine et autres manifestations de lésions rénales;
  • éruption cutanée.

Une seule dose de doses élevées provoque des douleurs abdominales sévères, une insuffisance rénale et le coma.

Antispasmodiques

Détendez les muscles des canaux pancréatiques, normalisez l'écoulement du suc pancréatique.

Drotavérine - un antispasmodique vasodilatateur. Il affecte les tissus musculaires lisses des parois du système digestif, réduit leur activité physique, supprime les sensations douloureuses des spasmes.

L'élargissement des vaisseaux sanguins aide les cellules du corps à se remplir d'oxygène, augmente la perméabilité des membranes cellulaires et l'absorption des ions calcium par les cellules.

Contre-indications:

  • premier trimestre de la grossesse, lactation;
  • insuffisance hépatique rénale;
  • intolérance au lactose, carence en lactose;
  • glaucome à angle fermé;
  • hyperplasie de la prostate.

Un autre antispasmodique efficace est le No-shpa. Généralement prescrit en violation du tractus gastro-intestinal, cholélithiase, maladie rénale, vessie. Le médecin choisit la dose et la durée du traitement individuellement. Si vous êtes allergique à la drotavérine, vous devez remplacer le médicament.

Contre-indications:

  • insuffisance hépatique rénale;
  • l'hypotension;
  • allergie aux composants;
  • athérosclérose, lésions oculaires graves;
  • lactation, grossesse;
  • maladie cardiaque.

En outre, le médicament est prescrit par les urologues, les gynécologues, les chirurgiens, les médecins généralistes et les cardiologues. En présence de tonus utérin chez les femmes en début de grossesse, les gynécologues prescrivent No-silo pour éliminer le risque de fausse couche.

Papaverine signifie injecté dans le rectum. Il est rapidement distribué dans les tissus, soulage les spasmes. La circulation de l'organe s'améliore. Le médicament soulage la douleur, abaisse la pression artérielle.

Contre-indications: allergies aux composants, bloc cardiaque, dysfonctionnement hépatique, vieillesse, nourrissons.

Autres drogues

Le métoclopramide est un antiémétique qui réduit les nausées, le hoquet et stimule la motilité du tractus gastro-intestinal supérieur. Efficace en cas de suppression de la motilité intestinale.

Contre-indications:

  • hypersensibilité aux composants;
  • saignements gastro-intestinaux;
  • perforation de l'estomac ou des intestins;
  • l'épilepsie;
  • grossesse, allaitement;
  • âge jusqu'à 15 ans et autres.

Les antibiotiques Abaktal, la vancomycine et la ceftriaxone aideront à réduire l’inflammation et à prévenir les complications possibles (péritonite, abcès, sepsis). Ils détruisent les bactéries, bloquent la synthèse de la paroi cellulaire des microorganismes nuisibles.

Les principales contre-indications: hypersensibilité aux composants, grossesse, allaitement. La posologie est prescrite par le médecin.

Le médicament oméprazole est capable d'éliminer rapidement la douleur lors de l'exacerbation des maladies chroniques du pancréas, réduit la production d'acide.

Ne peut être pris en cas d'allergie à des composants, à la grossesse, à l'allaitement, à la gastrite avec une faible acidité et à d'autres contre-indications.

Dans le traitement des médicaments prescrits, en éliminant les symptômes négatifs du tractus gastro-intestinal:

  • la diarrhée éliminera Hilak Forte, Smekta;
  • de l'ivresse aidera Enterosgel.

Les enzymes

Ces médicaments normalisent la digestion. Leur action ne vise pas à restaurer les fonctions du corps, mais elles apportent au corps les substances nécessaires pour assurer une digestion, une absorption et une absorption correctes des vitamines liposolubles.

Si le pancréas n'est pas capable de synthétiser une quantité suffisante d'enzymes, celles-ci sont achetées à la pharmacie. Lorsque la violation de la fonction exocrine est trop prononcée, les drogues sont bues à chaque repas.

Les enzymes sont extraites d'organes d'animaux. La substance active est la pancréatine. Les principaux médicaments contenant de la pancréatine sont: Mezim, Festal, Créon, Pancréatine, Pancréon.

Médicaments enfermés dans la coque entérique pour prévenir la destruction de la pancréatine dans le suc gastrique. La coquille dissout l'environnement alcalin du duodénum. Ensuite, il y a la libération d'enzymes.

Les médicaments sont disponibles sous forme de gélules avec des microgranules de pancréatine et sous forme de comprimés. Effets secondaires possibles: douleurs abdominales, nausées, réactions allergiques.

Antiacides

Nommé, si le pancréas est accompagné d'une insuffisance exocrine, douleur, syndrome dyspeptique. Les préparations antiacides suppriment la sécrétion d'acide chlorhydrique par l'estomac. Ils le lient et le neutralisent.

Phosphalugel, Maalox, Almagel peuvent réduire l'acidité de l'environnement gastrique, réduire le nombre d'enzymes détruites, procurer à la glande une paix et une guérison rapides.

Ils ont un effet enveloppant, protègent la membrane muqueuse du corps contre les effets agressifs du suc digestif. Particulièrement efficace dans les troubles digestifs.

Les moyens sont capables de lier les agents pathogènes, les substances toxiques, les gaz, en les éliminant du corps. Ne provoque pas une forte alcalinisation du corps, n'augmente pas la production d'acide chlorhydrique en réponse à sa neutralisation.

Période de gestation

Quelles pilules boire pendant la grossesse? La pathologie du pancréas chez une femme enceinte provoque des exacerbations graves, des complications lors de l'accouchement.

Avant de planifier un enfant, il est nécessaire de passer des examens et de guérir les maladies du pancréas, car elles ont tendance à s'aggraver lorsqu'elles portent un bébé.

La cause de la douleur devient souvent une pancréatite. Aux premiers stades de la grossesse, la maladie est confondue avec la toxicose. Diagnostiquer l'inflammation après avoir effectué une analyse biochimique du sang et de l'urine. L'analyse d'urine permettra d'identifier la diastasis, le sang déterminera les enzymes amylase.

Les antibiotiques ne sont prescrits aux femmes enceintes que dans les cas les plus extrêmes.

Pour éliminer la douleur, des antispasmodiques sont utilisés (No-shpa, Papaverin), ainsi que des enzymes. Mezim, pancréatine et médicaments cholérétiques aident.

Dans tous les cas, il est impossible de vous prescrire une thérapie! Le médecin vous aidera à choisir des médicaments qui ne nuisent pas à la santé du fœtus.

Premiers secours en cas de douleur aiguë

Si vous ressentez une douleur aiguë, appelez immédiatement un médecin. Les sensations peuvent être si intenses que des antalgiques narcotiques sont prescrits au patient. Avant l'arrivée du médecin, il est nécessaire d'exécuter des méthodes non médicamenteuses d'élimination de la douleur.

Besoin de prendre une position genou-coude. La pression du pancréas sur le plexus solaire va diminuer. De la glace est appliquée sur l'estomac pour réduire l'activité fonctionnelle du pancréas.

Remèdes populaires

Que pouvez-vous boire de plus pour vous débarrasser de la douleur et de l'inconfort? En cas de douleur intense au pancréas, le patient doit refuser de manger le premier jour.

Chaque quart d'heure, vous pouvez prendre quelques gorgées d'eau minérale non gazeuse toutes les 15 minutes.

La douleur peut également être éliminée par les remèdes populaires:

  1. Dans la période d'exacerbation aidera la décoction de rose sauvage ou de thé faible.
  2. Si la douleur est accompagnée de nausées et de vomissements, prenez les comprimés de Motilium trois fois par jour, une demi-heure avant les repas.
  3. Agent cholérétique. 20 g de menthe poivrée, 15 g d’achillée millefeuille, 10 g de calendula médicinal, 10 g de champignons des marais. Les soucis sont parfois remplacés par du calendula. Tout mélanger. Verser deux cuillères à soupe d'eau bouillante, cuire au bain-marie pendant 15 minutes, insister pendant une heure, filtrer. Buvez deux fois par jour pour un demi-verre.
  4. Kissel à partir de graines de lin. Réduit l'inflammation et la douleur. Une cuillère à soupe de graines verser 200 ml d'eau, cuire pendant 10 minutes, insister une heure. Strain, boire chaud.
  5. L'avoine soulage l'inflammation. Avant utilisation, l'avoine est trempée dans l'eau pendant une journée. Puis séché, moudre. Une cuillère à café de poudre doit être versé avec un verre d'eau, cuire pendant une demi-heure, ne pas porter à ébullition. Buvez une fois.
  6. Teinture de propolis sur l'eau. On verse 10 g de propolis broyée avec de l'eau distillée bouillie et refroidie (90 ml). Insister pour une journée thermos.

Traitement chirurgical

Lorsque la douleur dans la chirurgie du pancréas est prescrite dans les cas suivants:

  • la pancréatite aiguë est accompagnée d'une nécrose de la plus grande partie de la glande;
  • oncologie du pancréas;
  • péritonite, abcès.

Ils peuvent réséquer la partie affectée, éliminer un abcès ou installer un drain qui assurera la sortie du suc pancréatique. Dans les cas graves, l'organe est complètement retiré.

La pancreathectomie est une opération grave, après laquelle il faut plusieurs mois pour se rétablir.

Régime alimentaire

En association avec un traitement médicamenteux, vous devez suivre un régime. Pensez à ce que vous pouvez manger lorsque le pancréas fait mal:

  • viande maigre bouillie, poisson (ou vapeur);
  • des bouillies sur l'eau;
  • omelette;
  • légumes bouillis, purées de légumes pour exacerbations;
  • fromage cottage faible en gras, produits laitiers;
  • compotes de fruits;
  • la gelée;
  • pommes cuites au four, poires.

Qu'est-ce qui ne peut pas manger? Les produits suivants peuvent contribuer à augmenter la douleur dans le pancréas:

  • l'alcool;
  • plats frits, épicés, fumés;
  • cuisson au four;
  • du chocolat;
  • viande grasse;
  • les champignons;
  • nourriture en conserve;
  • l'alcool;
  • les collations sont exclues.

Il n'est pas recommandé d'utiliser des jus de fruits, des boissons aux fruits, des légumes et des fruits frais, des aliments très salés.

Psychosomatique

Le pancréas peut-il avoir mal aux nerfs? Sur la base de la dépression et du stress, il existe de nombreuses maladies différentes. Maladies du pancréas - ne fait pas exception.

Lors de la détection d'une pancréatite et d'autres maladies du pancréas, il convient d'éviter un stress émotionnel prolongé. Parfois, les médecins vous conseillent même de changer de travail.

Le pancréas est l'un des premiers à réagir à des situations stressantes. Besoin d'apprendre à réagir à toute contrainte.

Si vous ressentez une douleur aiguë, vous devriez immédiatement consulter un médecin. Le syndrome douloureux peut indiquer la présence de maladies graves du pancréas.

Il ne suffit pas de supprimer la gêne. Une maladie concomitante non soignée provoquera constamment des accès de douleur et entraînera de graves complications.