De quoi nourrir l'enfant après une intoxication

Le système digestif des enfants est physiologiquement différent de celui de l'adulte. Un retard dans le développement et une réaction aiguë aux produits périmés et de mauvaise qualité provoquent une intoxication alimentaire. Le corps n'est tout simplement pas capable de résister aux bactéries nuisibles, car l'immunité à toutes les substances étrangères n'est pas développée. Les troubles digestifs chez les enfants sont diagnostiqués très souvent. L’un des moyens les plus efficaces de récupérer est le régime alimentaire après un empoisonnement chez les enfants. Ayant fourni à l'enfant une nutrition adéquate, les parents aident le corps à faire face à la défaite et réduisent le temps de rééducation.

Qu'est-ce qu'une intoxication alimentaire dangereuse chez un enfant et comment la déterminer?

En été, par temps chaud, les bactéries et les microbes se multiplient plus activement. La probabilité de développer et de développer des troubles digestifs augmente, mais l'intoxication alimentaire n'est pas une maladie saisonnière. Les enfants peuvent être empoisonnés à tout moment de l'année. Il y a beaucoup de causes et de voies d'infection, le plus souvent il s'agit de mains non lavées, d'un stockage et d'une cuisson inappropriés, de produits périmés.

Avec la défaite du corps de l'enfant, les microorganismes pathogènes commencent à libérer des toxines. Cela arrive très vite. Au cours de la journée, l'état peut fortement se détériorer et il est presque impossible de passer à côté des manifestations négatives. Le corps réagit avec des symptômes typiques de la maladie. Les formes bénignes d'empoisonnement sont caractérisées par le malaise, les caprices, la léthargie, le pouls rapide et le refus de manger. Des changements plus graves dans la condition des enfants se produisent lorsque les soi-disant signes agressifs apparaissent. Il s’agit de vomissements et de diarrhée, de douleurs abdominales et de vertiges.

Des vomissements fréquents et de la fièvre indiquent que l'intoxication a commencé. C’est l’une des conséquences les plus dangereuses de l’empoisonnement. L'infection se propage dans tout le corps et affecte négativement le travail des organes vitaux. Le foie, le pancréas, les muqueuses en souffrent. Il existe un risque d'apparition et de développement de maladies telles que la gastrite, la pancréatite, le dysfonctionnement du pancréas, la colite. Dans les cas graves, l’enfant malade a un besoin urgent d’aide. N'essayez pas de traiter la maladie vous-même. Le médecin le fera mieux et sans effets sur la santé.

Il est possible de prendre des mesures et d’éliminer les symptômes désagréables à la maison seulement avec une forme légère d’empoisonnement. La nutrition diététique aide à restaurer le travail du système digestif. Le menu pour enfants après une intoxication implique la réception d'aliments sains et le respect du régime alimentaire. En suivant les règles, vous aiderez le bébé, mais soyez prêt pour une longue période de rééducation. Éliminer les conséquences après une intoxication dans 2-3 jours ne fonctionnera pas. Pour rétablir complètement l'organisme des enfants, le régime alimentaire doit être respecté pendant au moins une semaine, en fonction de la gravité de l'intoxication.

Particularités de la nutrition des enfants après une intoxication, recommandations générales

Pour les jeunes enfants, même une intoxication légère constitue un défi de taille. Les parents doivent faire tout leur possible pour stabiliser la situation et éliminer les symptômes désagréables. Pour normaliser le travail des processus digestifs, il est nécessaire de savoir comment nourrir l'enfant et quoi cuire à partir de nourriture. Dans le régime alimentaire des enfants a ses propres caractéristiques et règles d'application.

Soulignez les principes sur lesquels reposera la qualité du traitement:

  1. L'appétit normal peut revenir dans 3-5 jours. En cette période difficile, nourrir l'enfant souvent, mais petit à petit. Les pauses ne devraient pas durer plus de 2,5 heures. Ce mode améliore la régulation des fonctions du foie, du pancréas et de la motilité intestinale.
  2. Réduisez les portions, en particulier le premier jour, lorsque tous les efforts sont déployés pour nettoyer le corps des toxines.
  3. Les repas diététiques peuvent être cuits, braisés, cuits au four et cuits à la vapeur. En cas d'empoisonnement, il n'est pas recommandé de donner des aliments frits et des plats assaisonnés d'épices, de marinades et de sauces.
  4. Les produits doivent être tordus et hachés. Sous cette forme, ils sont absorbés plus rapidement, ce qui est très utile pour le système digestif imparfait de l'enfant.
  5. Ne donnez pas de nourriture chaude ou froide. De tels aliments irritent la muqueuse gastrique et provoquent des spasmes réflexes.
  6. Lorsqu'il est déshydraté, le corps a besoin de liquide. Les boissons doivent être abondantes et fréquentes.
  7. Une nutrition séparée aide à accélérer la récupération. Formant un régime, ne mélangez pas différents aliments. Beaucoup d'entre eux sont incompatibles et mal absorbés en cas d'échec de la combinaison.
  8. Pour combler le déficit en oligo-éléments bénéfiques dans le régime devrait contenir des produits contenant des vitamines. Après des vomissements et une diarrhée, il est nécessaire de reconstituer la réserve d'oligo-éléments utiles.
  9. Les repas doivent être équilibrés. Un corps en croissance a besoin d'une quantité complète de protéines, de glucides et de graisses.
  10. Pour réduire la charge sur l’estomac et les intestins, ne forcez pas le bébé à manger, surtout quand il refuse de manger.

Vous pouvez reprendre votre régime alimentaire habituel dans 1 à 2 semaines. Si vous vous sentez mieux et que certains des symptômes ont cessé, n'abandonnez pas les produits diététiques. Après une intoxication, il est très important de traiter le bébé et de restaurer complètement les processus digestifs.

Que peut manger l'enfant après un empoisonnement alimentaire ou des vomissements

Le vomissement est une réaction protectrice du corps contre l'apparition de bactéries, toxines et poisons étrangers. L'apparition d'un symptôme en cas d'empoisonnement est associée à la nécessité d'un nettoyage naturel. Des nausées fréquentes et des diarrhées déshydratent le corps. Cette situation dangereuse est accompagnée d'une peau pâle, d'une respiration fréquente, d'une faible pression et d'une soif intense. Ne nourrissez pas l'enfant avec de telles manifestations. Il suffit de dessouder le patient pendant 10 à 12 heures et d’exclure tous les produits. Observez la mesure et gardez à l'esprit qu'un estomac irrité n'est pas prêt à recevoir un volume important de liquide. Buvons une cuillère à café 2 fois par heure. Après normalisation et cessation des vomissements, la dose est progressivement augmentée à 2 cuillères à soupe par heure. Ce principe d'otpaivaniya pendant plusieurs heures permettra de réduire la charge sur l'estomac et de le préparer à manger.

Après des vomissements, l'appétit du bébé n'apparaît pas immédiatement. Ne craignez pas la malnutrition et ne la forcez pas à manger. Cela peut augmenter les nausées et provoquer des réactions émétiques répétées. Il est nécessaire de donner à manger une fois l'état stabilisé. La composition de l'aliment ne doit pas être un composant irritant de la muqueuse gastrique. Lors de la création du menu, soyez extrêmement prudent. Certains produits doivent être exclus au moment du rétablissement du fonctionnement normal de l'estomac. Après une intoxication alimentaire, le régime et le régime changent radicalement. Très probablement, vous devrez faire don de nombreux produits que les enfants aiment et mangent avec plaisir, mais par souci de récupération, vous pouvez en faire un don.

Ne donnez pas au patient des baies, des légumes et des fruits crus. Exclure les cornichons, les conserves, les légumineuses et les céréales contenant du gluten (mil, yachka, orge). Les aliments interdits comprennent les viandes grasses, les saucisses, les viandes fumées, les pâtes et produits à base de farine, le lait de vache, les jus de fruits frais et les sucreries. Le menu ne devrait pas être composé de frites, plats cuisinés, restauration rapide et sodas Ne vous laissez pas emporter par la purée de légumes et le soufflé des pots, les enfants ont besoin de nourriture fraîche "vivante".

Avec de telles limitations et problèmes d'appétit, trouver une alternative n'est pas facile, mais il existe une solution. Des repas corrects et un menu équilibré vous aideront à récupérer plus rapidement et à améliorer votre bien-être. Lorsque l'intoxication alimentaire dans le régime médical peut inclure:

  • Légumes traités thermiquement (brocolis, tomates, betteraves, chou-fleur, carottes).
  • Fruits secs
  • De céréales: flocons d'avoine, le sarrasin, le riz.
  • Viande maigre
  • Poisson (de préférence mer).
  • Craquelins de blé.
  • Compotes de fruits, gelées, tisanes.
  • Produits laitiers: kéfir, yaourt, fromage cottage.

Le menu du jour doit être rempli de produits contenant suffisamment de protéines. Ces substances sont bien absorbées et ne surchargent pas le système digestif. La protéine de lait a un effet lipotrope, améliore la fonction hépatique et élimine les toxines accumulées.

Les graisses devraient également être présentes, mais en quantités limitées. Lorsqu'ils sont déshydratés, ils sont mal absorbés et, à l'état non digéré, violent l'équilibre entre les acides et les bases. Un corps affaibli ne peut tout simplement pas faire face à des composés organiques complexes. N'offrez pas à l'enfant des graisses pures, mais ajoutez-les à la nourriture préparée. Par exemple, un sandwich au beurre vaut mieux ne pas donner. Il est plus prudent de dissoudre l'huile dans la bouillie.

Ne pas abuser des composants glucidiques, en particulier à des températures élevées, de la diarrhée et des vomissements. Les glucides augmentent la fermentation dans les intestins, ce qui peut aggraver la situation.

L'enfant empoisonné ne mange pas bien que de le nourrir

Pour les bébés, rien de mieux que le lait maternel n'existe pas. Si un bébé de moins de 1 an a déjà été nourri, il devrait être jeté pendant la période de traitement. Toutes les recommandations nécessaires pour le traitement de l'intoxication chez les nourrissons doivent être obtenues auprès d'un pédiatre. Avec des formes bénignes de la maladie chez les 2–3 ans, l’enfant peut être soigné indépendamment, mais en cas de doute sur le choix de produits sûrs, consultez votre médecin.

Le premier jour après l’empoisonnement est le plus difficile et le plus responsable. Si vous avez réussi à éliminer les vomissements, ne laissez pas votre bébé avoir faim, mais vous devriez bien manger. Les restrictions en cette période sont nombreuses. Il est interdit de donner à l'enfant tout ce qui peut irriter la muqueuse de l'estomac. Un régime strict exclut les aliments gras, sucrés, frits, salés, acides, etc. Un bébé d'un an peut être nourri avec du riz et du gruau dans de l'eau. Les enfants plus âgés (5-6 ans) peuvent recevoir du pain séché.

Les jours suivants, le menu est progressivement complété par des produits. Lors de l'amélioration de l'état, il est permis d'ajouter du bouillon et de la viande maigre (de préférence du poulet et de la dinde), des produits laitiers, des soupes de légumes au régime. Les dents douces peuvent être gâtées avec des bananes, des pommes au four, du yaourt naturel et de la gelée de baies. Les fruits secs sont très utiles après une intoxication. Abricots secs, dattes, pruneaux, figues - ils compensent le manque de vitamines et stimulent la restauration de la muqueuse intestinale.

Conclusions

L'intoxication alimentaire vise à rétablir le fonctionnement des intestins et à maintenir un corps affaibli. La réadaptation peut être longue et difficile, mais le processus de récupération peut être accéléré par une sélection appropriée des produits. Nourrissez votre enfant en petites portions, de la nourriture liquide (semi-liquide), suivez le mode de consommation et buvez beaucoup d'eau. Une alimentation équilibrée et un menu bien pensé vont soulager les symptômes désagréables et compenser la carence en éléments nutritifs nécessaires au rétablissement complet.

Ce que vous pouvez manger à un enfant après une intoxication alimentaire: principes de base d'un régime alimentaire et exemple de menu

Les intoxications alimentaires chez les enfants sont assez courantes. L'intoxication est due à la microflore pathologique qui pénètre dans le corps du bébé avec les aliments. La probabilité d'empoisonnement augmente considérablement en été, lorsque les règles de stockage des aliments sont violées et que les aliments se détériorent instantanément sous l'effet de la chaleur. Les fruits, les gâteaux à la crème, le poisson et les saucisses, le fromage cottage et les produits laitiers, ainsi que les mains sales du bébé, peuvent être à l’origine de l’intoxication. Le régime alimentaire fait partie intégrante du traitement complexe après une intoxication.

Après une intoxication alimentaire, le menu des enfants doit faire l'objet d'une attention particulière.

Règles aliments diététiques après une intoxication alimentaire

Le système digestif chez les enfants après une intoxication est affaibli. Forte probabilité de rejoindre les processus inflammatoires du pancréas et du foie. Pour rétablir la santé des enfants empoisonnés, vous devez suivre un régime strict pendant au moins 2 semaines. Pour réduire la charge sur l'intestin endommagé, les aliments riches en fibres sont retirés de l'alimentation et limitent les matières grasses.

Règles de nutrition du bébé après une intoxication alimentaire:

  • la consistance des plats doit être molle ou liquide, sans inclusions solides;
  • tous les aliments sont cuits à l'étouffée, bouillis ou cuits à la vapeur;
  • les aliments sont servis sous forme de chaleur, les plats chauds sont exclus;
  • repas fractionnaires - 6 fois par jour en petites portions;
  • exclut les composants qui agissent de manière agressive sur la muqueuse gastrique;
  • la nourriture est équilibrée en composition minérale.

En période d'intoxication aiguë, accompagnée de vomissements, de diarrhée et de fièvre, le patient n'a pas besoin d'être nourri. Vous n'avez besoin que d'eau et de boissons de réhydratation, vous pouvez ajouter un craquelin. Le corps doit être complètement nettoyé des toxines. Lorsque la phase aiguë de l'intoxication est terminée et que les symptômes évidents de la maladie ont disparu, vous pouvez entrer progressivement dans la nourriture en petites portions. Bouillon de hanches autorisé, thé de mélisse et de camomille (voir aussi: est-il possible de boire un bouillon de hanche à une femme qui allaite pendant l'allaitement?).

Respect du régime de consommation

En cas d'empoisonnement, il est important de respecter le régime d'alcool. Le premier jour, le corps perd beaucoup de liquide à cause des vomissements et de la diarrhée et la déshydratation commence. Les pertes en eau doivent être rétablies; une boisson chaude est donc recommandée (environ 1,5 litre par jour). Vous devez boire de petites portions (bébés - 3-4 cuillères à thé toutes les 10 minutes), car Boire beaucoup de liquide peut déclencher une crise de vomissements.

Vous pouvez préparer vous-même une boisson de réhydratation: dans une cuillerée à thé de sel et de sucre, mélangée et otpaivat, ajoutez 200 ml d’eau bouillie. Le sel contribue à la rétention des fluides corporels et le sucre reconstitue la perte d'énergie. Dans les pharmacies, vous pouvez acheter des solutions prêtes à l'emploi pour la réhydratation. Pendant la période de récupération, les thés fraîchement préparés, les boissons aux fruits à base de confiture, les extraits d'églantier et la camomille sont recommandés. Le lait, les boissons gazeuses et les jus sont exclus.

Que manger: aliments autorisés

Le premier jour après l'intoxication aiguë, seuls le thé faible et les biscuits maigres sont autorisés. Après une journée, on injecte du bouillon de poulet avec de la chapelure. Tous les plats doivent être servis fraîchement préparés et non chauds. L'appétit de l'enfant pouvant se détériorer, évitez de le nourrir de force et de le forcer à manger de grandes portions.

La base du régime après une intoxication alimentaire devrait faire des soupes légères

Après une intoxication alimentaire, vous pouvez manger les aliments suivants:

  • Bouillons et soupes faibles en gras. Ils doivent être frais et sans chou.
  • Gruaux (sarrasin, riz, flocons d'avoine). Faites cuire la bouillie dans l'eau sans utiliser de lait.
  • Pain noir sous forme de craquelins faits maison, biscuits secs.
  • Compote de légumes (carottes, chou-fleur et brocoli, courgettes). Les bananes et les pommes cuites au four sont bonnes pour l'estomac. Pommes de terre bouillies autorisées en petites quantités.
  • Produits laitiers: kéfir d’un jour, yaourt (fait maison de préférence), yaourt. À partir du troisième jour, du fromage cottage faible en gras est administré. Le beurre est ajouté uniquement aux plats préparés.
  • Œufs sous forme d'omelette vapeur et de ragoût de poisson. La préférence est donnée aux variétés faibles en gras (goberge, morue, brochet, navaga).
  • Kissel sur l'amidon de fruits congelés. Kissel enveloppe la membrane muqueuse de l'estomac et contribue à sa récupération.
  • Viande cuite ou bouillie (poulet, viande de lapin). Il est souhaitable de hacher la viande finement, il est préférable de faire cuire les côtelettes.

Quoi ne pas manger: nourriture interdite

Une alimentation équilibrée permettra au bébé, après l’intoxication, de restaurer efficacement la vitalité du corps et de normaliser le travail du tractus gastro-intestinal. Il y a des aliments qui ne peuvent pas être mangés par un enfant. Les parents après une intoxication alimentaire doivent porter une attention particulière à cela.

Les aliments suivants sont exclus du régime: pain blanc, pâtes, orge perlée et gruau d'orge, lait frais, fromage, fromage blanc dégraissé, saucisses et saucisses, porc, conserves en conserve, crudités, tomates salées, concombres marinés, agrumes, pâtisseries, chocolat, noix, soda jus de fruits.

Exemple de menu pour un enfant après une intoxication

  • 1er jour - thé sucré, gelée, croûtons faits maison à partir de pain noir.
  • 2ème jour - bouillon de poulet faible en gras avec craquelins, un peu de bouillie de sarrasin sur l’eau, gelée, pain noir séché.
  • 3ème jour - purée de pommes de terre (il ne faut pas ajouter de lait), bouillon de poulet avec un demi-œuf, sarrasin, soufflé au veau, pomme au four, gelée. Le soufflé à la viande peut être remplacé par un gâteau de poisson fait de goberge ou de morue.
  • 4ème jour - les enfants commencent à reprendre une nutrition normale. Vous pouvez prendre votre petit-déjeuner avec de la semoule sur de l'eau ou du sarrasin, avec un verre de compote de fruits secs. Au bout de quelques heures, l'enfant devrait prendre une collation: une pomme au four avec une cuillère de confiture ou de la gelée avec un biscuit sec. Déjeuner - une petite portion de légumes, bouillie dans du bouillon de poulet. Escalope de poulet cuit à la vapeur. L'heure du thé - yaourt, biscuits. Dîner - omelette cuite à la vapeur et gelée. Avant de se coucher, il est utile de boire un bouillon de hanches.
  • Jour 5 - Continuez à introduire de nouveaux produits, en contrôlant la réaction du corps de l'enfant. Pour le petit-déjeuner, vous pouvez préparer du porridge de riz dans de l'eau avec une cuillère de miel ou de confiture, après quelques heures - une veine de fruits ou un pouding à la semoule avec gelée. Déjeuner - toute soupe dans un bouillon de poulet sans chou, une portion de saumon rose bouilli. Snack - fromage cottage faible en gras, yogourt. Dîner - bouillie de sarrasin, soufflé au poulet.
  • À partir du 5ème jour, ils préparent tous les plats, à l'exception des aliments interdits.

Régime alimentaire après une intoxication chez les enfants peut prévenir de graves problèmes de santé. Il est recommandé de combiner un menu équilibré avec l'utilisation de multivitamines, qui désigneront un pédiatre. Le respect des règles ci-dessus vous permet de rétablir le fonctionnement normal du corps de l'enfant dans la semaine qui suit l'intoxication.

Que peut avoir un enfant en cas d'empoisonnement?

L'empoisonnement chez les enfants est assez commun. Les enfants adorent explorer l'environnement "jusqu'aux dents". Ils mangent donc souvent quelque chose qui n'est pas destiné à la consommation.

Habituellement, le jour de l'ivresse, la victime refuse elle-même de manger. Ne le forcez pas à manger pendant cette période. Il est beaucoup plus important de veiller à l’adhésion à un régime spécial après le pic d’empoisonnement pendant la récession de la maladie et la période de rétablissement.

Premiers secours à la victime

Avant de chercher ce que vous pouvez manger en cas d'empoisonnement d'un enfant, vous devez d'abord vous débarrasser des toxines restantes dans votre corps. Si l’empoisonnement était facile et que l’âge de l’enfant était proche de celui des adolescents, son hospitalisation à l’hôpital n’est pas obligatoire. Mais vous ne devriez pas refuser d'être examiné par un médecin. Vous pouvez l'appeler en mode normal ou contacter le personnel de l'ambulance pour obtenir de l'aide.

Si un enfant appartient à la catégorie des élèves du premier cycle du secondaire ou même de la maternelle, on ne peut pas se passer d'un appel d'une équipe médicale. Le médecin nettoiera professionnellement l’estomac, administrera un lavement si nécessaire et recommandera une liste de sorbants pour soulager l’état du patient.

Mais l'ambulance n'arrive pas toujours aussi vite que nous le voudrions. Pour cette raison, les parents et les autres adultes doivent savoir se laver l'estomac. Pour ce faire, utilisez de l'eau bouillie tiède, qui est donnée comme une boisson abondante. Ensuite, l'adulte appuie sur la racine de la langue du patient pour provoquer des vomissements artificiels. La procédure se termine par la délivrance d'absorbants.

Mais vous ne pouvez aider de cette façon que pour les enfants d'au moins l'âge de la maternelle. Les bébés de moins d'un an ne doivent pas être lavés. Et on ne montre aux bébés que l’introduction de la sonde à l’hôpital. Il est impossible d'aider les nouveau-nés seuls, même si la maladie reste grave.

Règles de base de la nutrition

Les principaux symptômes d'intoxication chez les enfants, ainsi que chez les adultes, sont appelés:

  • vomissements
  • une indigestion
  • douleur abdominale
  • grondement de l'estomac,
  • faiblesse
  • apathie

Mais la température corporelle n'augmente pas toujours.

Le risque central est une perte de fluide importante. De ce fait, le fonctionnement du bilan eau-sel est défaillant. Pour cette raison, une attention particulière devrait être accordée à la reconstitution des fluides corporels. Pour ce faire, utilisez:

  • thé noir sucré;
  • décoction des hanches;
  • décoction d'Hypericum;
  • compote de fruits secs.

Après une journée d'exacerbation, une longue période de récupération commence. A cette époque, il est nécessaire d'adopter un régime alimentaire épargné. Pour faire un menu rationnel, vous devez adhérer à la liste des aliments riches en protéines. Accueillez également les aliments riches en glucides, en lipides et en complexe vitamino-minéral.

Le premier ou le deuxième jour, il est préférable d'éviter les aliments complètement solides, afin de ne pas blesser le tractus gastro-intestinal non complètement rétabli. Tous les plats doivent être légèrement chauffés, mais pas chauds.

Évitez les produits destinés à augmenter la production de sécrétions gastriques et à augmenter la sécrétion de bile. Il est nécessaire d'abandonner les plats pouvant irriter la muqueuse endommagée de l'œsophage.

Récupération de l'équilibre des fluides

La plupart des parents s'intéressent à ce que vous pouvez manger en cas d’empoisonnement de l’enfant, en oubliant l’importance de boire au moment opportun. Il est possible de combler le manque de liquide perdu lors des vomissements ou de la diarrhée lors de la réhydratation orale. À cette fin, les solutions des groupes suivants sont utilisées:

Les pharmacies vendent des médicaments prêts à l'emploi dans un but donné. Mais leur utilisation n’est possible qu’après consultation préalable du médecin de district ou du médecin traitant de l’hôpital. Après avoir confirmé le rendez-vous, vous devez suivre scrupuleusement les instructions, en respectant le dosage prescrit.

La réhydratation orale est effectuée jusqu'à ce que le bébé présente les principaux signes d'intoxication, tels que des vomissements et des selles molles. Si la diarrhée ne passe pas, vous ne devez pas abandonner la méthode.

Si le bébé demande à manger le premier jour de son intoxication, à la fin des vomissements, il ne devrait pas le lui refuser. Cet état de fait indique une dynamique de reprise positive. Il est recommandé à la victime de donner de petites portions de nourriture liquide ou semi-liquide.

Produits recommandés

En plus des conseils généraux sur ce qu'il faut manger pour un enfant intoxiqué, les nutritionnistes ont dressé une liste des aliments et des plats recommandés. Leur utilisation profitera aux jeunes patients, en facilitant le rétablissement précoce.

Au début, il ne faut pas donner de thé noir doux et faible avec des craquelins faits maison sans épices. Le deuxième jour, vous devez ajouter du bouillon de poulet pré-filtré pour éliminer tout le gras possible. Si l'état du patient le permet, il peut recevoir:

Dans les jours suivants, le menu peut être élargi en suggérant un convalescent:

  • viande de poulet bouillie;
  • poisson bouilli;
  • boulettes de viande cuites à la vapeur.

Tous les repas doivent être divisés en six fois au lieu des 3-4 habituels. La nutrition fractionnée favorise une meilleure absorption.

Ce que vous ne devriez pas donner

Tous les aliments en cas d'empoisonnement peuvent ne pas être utiles. Outre la liste schématique des produits bénéfiques à la récupération, il existe une liste de contre-indications. Il comprend:

  • pain blanc frais (craquelins autorisés);
  • toutes les pâtes;
  • bouillons riches en matières grasses;
  • viande fumée et salinité;
  • viande grasse;
  • saucisses;
  • tous les aliments frits;
  • les légumes et les fruits à l'état brut;
  • aliments en conserve compotés à la maison;
  • céréales comme l'orge, orge perlé, millet;
  • plats épicés;
  • chérie;
  • lait et beurre;
  • toutes les boissons gazeuses.

Si vous respectez les règles établies, la récupération aura lieu dans 3-4 jours. Mais même avec une dynamique positive, il est nécessaire de revenir progressivement au régime habituel. Pour accélérer le processus, le médecin peut prescrire un certain nombre de complexes multivitaminés.

Cuisiner après une intoxication

Pour éviter des lésions supplémentaires de la muqueuse gastrique, tous les produits des premiers jours doivent être passés dans un mélangeur. Si de tels équipements de cuisine ne sont pas dans l'arsenal des parents, les aliments sont broyés à l'aide d'une passoire.

Les céréales doivent être cuites, puis broyées en une masse ressemblant à de la gelée. Cette méthode convient aux très jeunes enfants. Compléter le menu est un bouillon muqueux. Pour cela, non seulement le riz, mais les flocons d'avoine sont appropriés.

Doshkolatam peut acheter des aliments prêts à l'emploi pour bébés. Ils contiennent des ingrédients naturels, sont soigneusement transformés et ne contiennent pas de fortes doses de sel et d'épices. Les soufflés tout préparés à base de poisson et de viande, les purées de légumes ou les bouillies sont bien adaptés. Mais dans ce dernier cas, il est nécessaire de clarifier la teneur en sucre. Si c'est le cas, il est préférable de refuser l'achat.

Si vous ne voulez pas acheter du ready-made, il est préférable de tout cuisiner vous-même. Pour cette technologie est utilisée:

Le mode d'alimentation établi

Cuisiner seul des aliments sains est un bon début sur la voie du rétablissement. Mais il est également important de bien distribuer les plats cuisinés tout au long de la journée.

  • Dans la période d'exacerbation (premier jour), une consommation abondante est indiquée. Si vous ne voulez pas donner une solution prête à l'emploi d'eau et de sel, dont les enfants n'aiment pas le goût, vous pouvez la remplacer par un bouillon de hanches.
  • La nourriture jusqu'à la cessation complète des vomissements ne peut pas être donnée. Habituellement, environ six heures après la fin du processus, le bébé ne ressent pas la faim.
  • Si la situation le permet, chaque nouveau repas d'une petite portion doit être offert toutes les deux heures et demie.
  • L'attente d'un retour à une alimentation normale ne devrait pas être plus tôt que cinq jours après l'intoxication.
  • Le régime devrait être maintenu plusieurs semaines après l'incident.

Régime alimentaire pour la diarrhée

En plus des vomissements, l'intoxication implique souvent la diarrhée. Cela est dû au fait que, en plus de l'estomac, les intestins souffrent d'accumulation de toxines. Ici, la règle principale est la reconstitution du bilan hydrique, car après chaque visite aux toilettes, la déshydratation augmente.

Afin de normaliser rapidement le fonctionnement des intestins, vous devez abandonner le lait pur. Au lieu de cela, il est préférable de privilégier les produits à base de lait fermenté.

Lors de l’élaboration du menu principal, deux facteurs importants doivent être pris en compte:

  • effet laxatif a un jour kéfir, betteraves et pruneaux.
  • le fromage cottage, les œufs et le riz ont un effet fixant.

Séparément, vous devez veiller à éliminer complètement les produits dont la composition contient beaucoup de fibres. Ceux-ci comprennent:

Les médecins ajustent cela lorsque la diarrhée, le refus de manger dans les premières heures est une chose commune. Un tel jeûne a même un effet cicatrisant, surtout si les selles liquides sont combinées à la tentation émétique.

Après seulement 12 heures, vous pouvez ajouter du porridge au riz ou au sarrasin et proposer des croûtons non salés à base de pain de blé. Un peu plus tard, l'introduction dans le menu des poissons, viandes et légumes bouillis faibles en gras est autorisée. Tout ce qui précède est destiné aux très jeunes patients finement broyés.

La poursuite du régime après la fin de la diarrhée est établie en fonction de l'état actuel du patient, de son âge et de signes indiquant la disparition de la maladie. Séparément pris en compte la gravité de la maladie.

Après une récupération complète, vous pouvez revenir à un mode de vie à part entière.

Caractéristiques du régime en cas d'empoisonnement chez les enfants

Les enfants sont plus susceptibles aux intoxications alimentaires que les adultes. Leur traitement doit être pris au sérieux, consultez un médecin. Un aliment diététique correctement choisi constitue la base du traitement de toute intoxication, il aide le corps à se rétablir. Dans l'article, nous avons examiné ce qu'un enfant peut avoir en cas d'empoisonnement, comment choisir et cuisiner des aliments pour lui, et quels produits devraient être utilisés pour protéger le bébé lors de la guérison de la maladie.

Règles de base de l'alimentation

Le régime alimentaire des enfants empoisonnés doit être prescrit par le médecin traitant. Seul un médecin, connaissant les caractéristiques du corps de votre bébé, sera en mesure de créer le menu adapté et de vous donner des conseils sur la préparation de repas diététiques pour lui. Certains enfants ont des allergies et une intolérance à des produits spécifiques. Ces caractéristiques individuelles doivent être prises en compte.

Veuillez noter que notre article est informatif. Tous les détails de l'aliment après une intoxication alimentaire chez un enfant doivent être discutés avec le pédiatre traitant.

Vous trouverez ci-dessous les règles de la diététique dans l'intoxication alimentaire des enfants.

  • Nourrissez votre bébé souvent. Les intervalles entre les repas ne doivent pas dépasser 2-2,5 heures. Ce mode de nourriture fournit le lancement de la motilité intestinale et de la régulation de tout le système digestif.
  • Une seule portion doit être petite, elle ne doit pas dépasser la taille de la paume de l’enfant.
  • Observez les repas séparés. Lors d'un repas, vous n'avez pas besoin de donner quelques plats à votre bébé.
  • Si l'enfant est là, ne le forcez pas. Mais vous devez l’arroser, quel que soit votre désir. Un liquide est nécessaire pour rétablir l'équilibre hydrique et électrolytique, l'acidité du sang et pour réduire l'intoxication résiduelle subsistant après l'intoxication.
  • Selon les nouveaux protocoles, vous pouvez commencer à nourrir le bébé dès le premier jour d'intoxication. Auparavant, les premiers jours devaient être affamés. Selon des études récentes, un aliment bien sélectionné améliore la digestion, favorise la motilité nécessaire de l'intestin.
  • La nutrition diététique devrait être variée. Les mêmes plats ne satureront pas le corps avec tous les micro-éléments et nutriments nécessaires.

Rappelez-vous que les aliments après une intoxication alimentaire doivent être complets et répondre aux besoins du corps de l’âge. Il devrait y avoir une quantité suffisante de protéines, de lipides et de glucides.

Comment choisir et acheter des produits pour un enfant empoisonné

La sécurité et l'utilité des aliments dépendent de la qualité des produits utilisés pour la cuisson. Même un produit utile et esthétique avec un stockage inapproprié peut provoquer un nouvel empoisonnement et une défaillance du système digestif. Nous avons rassemblé pour vous des recommandations qui vous aideront lors de l’achat de produits pour l’enfant.

  • Procurez-vous des produits uniquement dans des points de vente officiels. Ceux-ci peuvent être des supermarchés ou des marchés alimentaires urbains. Donc, le produit passe au moins quelques inspections et sa qualité est contrôlée. En achetant des produits à des personnes avec les mains ou sur des marchés spontanés, vous risquez de vous procurer des produits de qualité médiocre.
  • Vérifiez la durée de conservation des produits. C'est toujours indiqué sur l'emballage. Lorsque vous achetez de la viande, sentez-la. Les produits de viande frais n'ont pas d'odeur prononcée.
  • Ne prenez pas de fruits ou de légumes avec la peau endommagée. Ils peuvent infecter des bactéries pathogènes.

Quels aliments puis-je manger après une intoxication?

La liste des aliments pouvant être consommés lorsqu'un enfant est empoisonné est limitée. Cela dépend aussi de l'âge du bébé. Préférez jusqu'à un an au lait maternel ou aux mélanges.

Veuillez noter que la nourriture en cas d'empoisonnement devrait être familière à l'enfant. Pendant cette période, vous ne devriez pas lui donner des aliments qu'il n'a jamais mangés auparavant.

En cas d'empoisonnement et de vomissements le premier jour, vous ne pouvez manger que du pain blanc séché, de la bouillie de riz muqueuse. Les enfants de plus de trois ans peuvent recevoir des biscuits.

À partir du deuxième jour, la liste des aliments autorisés pouvant être consommés après un empoisonnement s’allonge considérablement. Si votre enfant n’a pas 3 ans, ne saisissez pas plus de 1 à 2 nouveaux produits par jour. Vous pouvez donc suivre sa réaction à leur égard.

Vous trouverez ci-dessous une liste d'aliments pouvant être consommés après une intoxication.

  • Viande de poulet ou de dinde bouillie maigre. Il est préférable de donner au bébé une surlonge, qui est considérée comme la plus diététique et la plus utile. Donnez à l'enfant de la viande sous forme tordue afin qu'elle soit plus rapide et plus facile à digérer par le corps.
  • Bouillon de poulet, cuit sans épices, seulement avec du sel. Vous pouvez ajouter un peu de riz et de carottes minables.
  • Sarrasin, riz ou flocons d'avoine cuits dans du lait.
  • Pain blanc séché, biscuits.
  • Pommes au four.
  • Bananes.
  • Produits laitiers (kéfir, lait cuit au four fermenté, yaourt, fromage cottage faible en gras).
  • Légumes cuits à la vapeur ou à la vapeur (betteraves, carottes, tomates, courgettes). À partir de 4-5 jours, vous pouvez donner des pommes de terre. Vous pouvez faire cuire la purée de légume et ajouter un peu d'huile végétale et du sel.
  • Œufs à la coque ou omelette à la vapeur.
  • Variétés de poisson de mer faibles en gras.

Liste des produits interdits

En cas d'empoisonnement et de vomissements, il est nécessaire d'abandonner les produits difficiles à digérer, qui provoquent un gonflement accru des intestins et peuvent nuire à la muqueuse gastrique. Pendant la période de thérapie par le régime, les aliments et aliments suivants doivent être complètement exclus du régime alimentaire du bébé:

  • saucisses, saucisses, petites saucisses, abats de viande;
  • produits semi-finis en magasin;
  • plats aux champignons;
  • chocolat, marmelade, pâtisserie sucrée;
  • viandes et poissons gras;
  • bouillie d'orge, de mil et d'orge;
  • haricots, chou, oignons, ail;
  • fruits frais (sauf les bananes);
  • les noix;
  • lait, crème sure, crème;
  • fromage à pâte dure;
  • fruits de mer (crevettes, moules, chou marin);
  • aliments en conserve;
  • biscuits salés, chips.

Caractéristiques du régime de consommation

Pendant le régime, il est très important d’adhérer au régime approprié. Le corps de l'enfant après une intoxication a besoin de liquide. En cas d'empoisonnement et de vomissements, de diarrhée, il perd une grande quantité de liquide, d'électrolytes.

Rappelez-vous que le volume de liquide pour le bébé est calculé en fonction du poids. Vérifiez auprès de votre pédiatre combien vous avez besoin de boire par jour à votre enfant.

Vous pouvez boire les boissons suivantes:

  • eau alcaline minérale non gazeuse, par exemple, Borjomi;
  • eau de table;
  • thé noir sucré;
  • compotes.

Dans les premiers jours suivant l'intoxication, vous pouvez administrer du bébé au rehydron. Ce médicament est conçu pour traiter le syndrome de déshydratation et d’intoxication. Lorsque l'intoxication légère est remplacée par des compte-gouttes. Un paquet de rehydron est dilué avec un litre d'eau plate et évaporé pour le bébé.

Pour nourrir un enfant empoisonné doit être un liquide à la température ambiante. Une boisson chaude et froide provoquera une irritation de la membrane muqueuse de l'estomac, provoquant des nausées, des vomissements et des brûlures d'estomac.

Au moment de suivre le régime, vous devriez abandonner les boissons gazeuses, les jus de fruits frais, les jus de fruits frais, le café, le cacao et le thé fort.

Exemple de menu pour la journée

Pour votre commodité, nous avons établi un menu quotidien approximatif pour 6 repas. Vous pouvez vous concentrer dessus lorsque vous planifiez un régime pour un enfant qui a subi une intoxication.

  • Bouillie de riz
  • Thé sucré
  • Banane
  • Eau minérale
  • Biscuits
  • Compote
  • Bouillon de poulet
  • Tranche De Pain Blanc Séché
  • Filet De Poulet Cuit
  • Yaourt
  • Pommes au four

Caractéristiques de cuisson pour un enfant empoisonné

La cuisson devrait faciliter la digestion des aliments. Le système digestif de l'enfant doit se reposer et récupérer, une nourriture lourde et rugueuse peut nuire. Lorsque vous cuisinez, suivez ces directives:

  • Cuire les plats au bain-marie ou les faire bouillir. Frit et fumé est contre-indiqué en période de convalescence après une intoxication. À partir de 4-5 jours, les aliments peuvent être cuits ou cuits au four.
  • Lors de la cuisson, n'utilisez pas de beurre ni de saindoux. En cas d'empoisonnement et de vomissements, seule une petite quantité d'huile végétale peut être ajoutée aux aliments.
  • Ne pas utiliser d'épices pendant la cuisson. Permis d'ajouter un peu de sel et de sucre.
  • Essayez de n'utiliser que des produits de saison, par exemple en été - utilisez des baies fraîches pour faire des compotes, et des pommes et des poires à l'automne.
  • Cuire votre propre nourriture. Lorsque vous achetez des plats cuisinés dans des supermarchés ou des restaurants, vous ne pouvez pas savoir ce qui a été utilisé dans leur préparation, quels produits de qualité ils incluent, s'ils utilisaient des mains propres.
  • Avant de cuisiner, lavez-vous soigneusement les mains et les aliments, surveillez la propreté de la vaisselle.
  • Effectuer un traitement thermique suffisant des aliments. Par exemple, la viande de poulet, avec une cuisson plus longue, devient facilement digérable pour le corps.
  • Ne cuisinez pas en réserve. Les plats frais sont plus sains.
  • N'utilisez pas d'aliments surgelés. À des températures inférieures dans la viande et les légumes, les protéines sont détruites et une perte d'éléments nutritifs se produit. Les exceptions sont les baies et les fruits congelés. En les préparant l'été et en les mettant au congélateur, ils peuvent être utilisés toute l'année pour fabriquer des compotes enrichies en bonne santé.
  • Broyer les aliments dans un mélangeur pendant les 3 à 5 premiers jours suivant l'intoxication. La viande et les légumes peuvent être broyés dans un mélangeur. Sous cette forme, ils sont plus faciles à digérer.

Le régime alimentaire en cas d'intoxication joue un rôle important dans la restauration du système digestif et du corps tout entier. La liste des produits autorisés et interdits doit être discutée avec le pédiatre traitant. Lors de la préparation du régime, il est nécessaire de prendre en compte les caractéristiques individuelles du corps de l'enfant et de ne pas lui donner des aliments qu'il n'a jamais mangés auparavant. Cuisiner c'est mieux tout seul. Une attention particulière devrait être portée à l'achat et au choix des produits pour l'enfant. La durée d'adhésion au régime est négociée avec le médecin traitant, en moyenne une à deux semaines.

Régime alimentaire pour intoxication infantile

L'intoxication alimentaire chez les enfants de moins de 7 ans est l'un des diagnostics les plus fréquents chez les pédiatres de district. Chaque jour, chaque médecin pédiatrique sur son site enregistre au moins trois enfants suspectés d'intoxication alimentaire. Le traitement consiste à faire le bon régime et à prescrire des médicaments.

Les causes

Une intoxication alimentaire chez les enfants survient généralement après l'ingestion d'agents pathogènes. Ils provoquent un processus inflammatoire fort. Au cours de la maladie, de nombreuses toxines sont produites qui sont très dangereuses pour le corps des enfants.

La survenue de troubles de l'alimentation provoque les microorganismes suivants:

  • Salmonella. C'est la cause la plus fréquente de troubles de l'alimentation chez les enfants de moins de 5 ans. Peut entrer dans le corps par les mains sales. Très souvent, les enfants sont infectés à la maternelle ou après le bac à sable. La fièvre sévère et la diarrhée surviennent rapidement. L'enfant souffre de vomissements et de fortes douleurs abdominales.
  • Staphylocoque. Habituellement des enfants malades âgés de 2-3 ans. Vous pouvez tomber malade en ayant les mains sales ou après avoir mangé des fruits mal lavés. Caractérisé par le développement rapide de la maladie. L'enfant a une diarrhée sévère, la température peut monter à 38-39 degrés. Il y a une forte soif.
  • Streptocoque Il devient la cause de l'empoisonnement beaucoup moins. Les symptômes de cette maladie sont très similaires à ceux d’une infection à staphylocoque. Des antibiotiques peuvent être nécessaires.
  • Enterocoques et champignons. Souvent causer une intoxication chez les enfants faibles, ainsi que chez ceux qui souffrent de cancer. Peut survenir chez les enfants immunodéprimés.

Les micro-organismes ne sont pas les seuls à provoquer une intoxication alimentaire chez les bébés.

La cause peut souvent être la réaction de l’enfant face à un produit inconnu et de mauvaise qualité (par exemple, des fruits de mer ou des plantes tropicales). Veillez à ne pas donner à votre enfant des produits inconnus importés d'autres pays.

Le système digestif du bébé n'est pas encore prêt à les rencontrer. Cela peut provoquer une intoxication alimentaire aiguë, qui nécessitera des soins médicaux urgents.

L'empoisonnement peut également causer des fluides chimiques. Si un enfant a accidentellement bu le médicament que vous avez laissé, appelez immédiatement l'ambulance! Dans ce cas, un lavage gastrique immédiat est requis.

Signes et symptômes

Les premiers signes de départ sont souvent des nausées et des vomissements répétés. Le bébé pleure, refuse de manger. Les petits enfants peuvent pousser les jambes vers l'estomac. Ils semblent montrer qu’il ya agitation, que l’estomac fait mal.

En cas d'empoisonnement, l'enfant devient capricieux, il peut même hurler. L'augmentation des symptômes conduit rapidement à la fièvre. Il peut considérablement augmenter à 39 degrés et plus en quelques heures. En cas d'intoxication alimentaire chez les enfants, les symptômes d'intoxication se manifestent rapidement. Il y a un mal de tête, une faiblesse grave. Le gamin ne joue pas avec des jouets, il a très sommeil.

Au bout d'un moment, le principal symptôme d'intoxication alimentaire apparaît: selles liquides et liquides. Si l'intoxication a provoqué l'introduction de micro-organismes, la diarrhée devient débilitante. Parfois, kaloupuskanie exécuté 5 à 7 fois par jour. Dans un état plus grave du bébé - jusqu'à 10 fois. Dans de tels cas, la prescription de médicaments et une boisson spéciale, qui rétablit les vitamines perdues avec le liquide, sont nécessaires. Le corps après les selles fréquentes rapidement déshydraté. La peau de bébé devient sèche, les lèvres sèches.

Si l'enfant est couché dans un berceau, il ne peut pas se lever: à ce stade de l'évolution de la maladie, il est nécessaire d'appeler d'urgence un pédiatre ou une ambulance.

Ce que vous pouvez manger après l’empoisonnement d’un adulte et d’un enfant

Tout le monde a probablement déjà été victime d'une intoxication. Cet état du corps est caractérisé par une faiblesse, des perturbations du travail du tractus gastro-intestinal, des vomissements, des nausées et une détérioration générale de la santé. Par conséquent, même lorsque le corps s'est déjà débarrassé de la substance toxique, il est conseillé au patient de suivre un régime alimentaire modéré, ses organes digestifs étant toujours affaiblis. Par conséquent, beaucoup sont intéressés par ce que vous pouvez manger après une intoxication.

Règles générales pour manger après une intoxication alimentaire

Le but du régime alimentaire - faciliter le processus de guérison, saturer le corps en nutriments sans impact majeur sur les muqueuses. Pour exclure les effets mécaniques indésirables, les aliments doivent être réduits en purée, coupés en bouillie ou moulus au moyen d'un tamis fin. En aucun cas, les aliments ne doivent surcharger le tube digestif, car toutes les forces doivent être concentrées sur l'élimination des substances toxiques.

Les recommandations générales sont les suivantes:

  • Dans les premières 24 heures, il est préférable de simplement mourir de faim. Afin de prévenir la déshydratation, vous devez boire beaucoup.
  • Tous les aliments doivent être bouillis et avoir une texture molle et pâteuse, de sorte que la membrane muqueuse du tube digestif ne soit pas exposée à des effets mécaniques grossiers.
  • Le deuxième et le lendemain, il est nécessaire de procéder progressivement, mais souvent - au moins une fois toutes les 3 heures.
  • Les repas doivent être agréablement chauds - en aucun cas brûlants ou glacés. Ceci est très irritant pour les muqueuses.
  • Options de cuisson optimales - cuit à la vapeur, bouillant, cuit.

Vous pouvez entièrement reprendre une nutrition normale après environ une semaine, car le processus de récupération est long. Étant donné que le menu est peu nutritif et que le corps est affaibli, la victime pendant la convalescence doit respecter le repos au lit au moins les premiers jours. Le corps doit diriger toutes les forces précisément vers le rétablissement, et toute activité physique peut provoquer des vertiges et même une perte de conscience.

Produits recommandés pour adultes

Beaucoup sont intéressés par ce que vous pouvez manger après un empoisonnement alimentaire pour un adulte. Le régime le plus populaire s'appelle BRAT.

Régime alimentaire après un empoisonnement chez les enfants

Une intoxication alimentaire légère est traitée avec succès à la maison, y compris chez les enfants. Mais il est très important de suivre certaines recommandations sur la nutrition de l'enfant. Un régime bien formulé aidera non seulement à se débarrasser rapidement des signes aigus de la maladie - vomissements et diarrhée, mais aussi à restaurer le travail de tout le système digestif.

Un régime alimentaire après une intoxication alimentaire chez un enfant est constitué de plusieurs principes que nous aborderons plus loin.

Règles de base de la nutrition après un empoisonnement chez l'enfant

Au cours de la maladie, des processus se produisent dans l’estomac et les intestins pouvant entraîner une inflammation chronique du système digestif. Les muqueuses, le foie et le pancréas souffrent énormément. Le processus normal d'excrétion des sucs digestifs et du mucus est perturbé, ainsi que la régulation du tonus musculaire et de la motilité intestinale. Pour soutenir le corps de l'enfant, lui donner le temps et la possibilité d'ajuster sa digestion, il est nécessaire de respecter les règles alimentaires suivantes après un empoisonnement chez l'enfant.

  1. Décharger au maximum l'estomac et les intestins. Ne forcez pas l’enfant à manger ni à «manger» s’il ne veut pas. Entre les repas, il est nécessaire de prendre des pauses de 2 à 2,5 heures afin de ne pas perturber le processus de digestion.
  2. Respecter les principes de la relaxation mécanique, thermique et chimique. Cela signifie que les aliments doivent avoir un aspect liquide ou semi-liquide, être chaud et ne pas contenir d'ingrédients agressifs qui irritent les muqueuses de l'estomac et des intestins. Pendant cette période, consommez des aliments faibles en fibres et en glucides. Limitez votre consommation de graisse.
  3. Dans le même temps, la composition en vitamines et en minéraux devrait être complète. Le corps a perdu beaucoup d'électrolytes, il doit combler le manque de substances biologiquement actives. Il est bon de prendre des complexes de vitamines et de minéraux pendant la période de récupération. L'eau minérale peut être bue en plus de l'eau normale, après en avoir libéré du gaz. Avant de l'utiliser, vous devez consulter votre médecin, car sa composition est différente et il est nommé en fonction du type de maladie.
  4. Il est conseillé de respecter les principes de l'alimentation séparée. Ne mélangez pas dans un seul repas des aliments riches en glucides et en protéines. Vous ne pouvez pas manger de viande et de poisson avec des pommes de terre et des céréales. Mais les légumes et les fruits sont combinés avec tous les produits.

Il existe des aliments faciles à digérer et ceux qui digèrent un estomac affaibli seront difficiles.

Nourriture interdite après une intoxication

Un régime alimentaire après une intoxication alimentaire chez l’enfant implique la limitation d’un nombre assez important d’aliments. Bien entendu, cette liste comprend principalement les fast-foods, les sodas, les chips, les craquelins, le chewing-gum et les produits similaires de l'industrie alimentaire moderne. Aussi, vous ne pouvez pas donner:

  • pâtisserie, produits à base de farine, pâtisserie;
  • jus et fruits: poires, prunes, raisins, agrumes - en général, tous les légumes, fruits et baies, à l'état brut;
  • céréales: orge, orge perlée et millet;
  • conserves, saucisses, viande fumée;
  • légumineuses - haricots, pois, lentilles;
  • légumes à haute teneur en fibres grossières: chou, concombre, radis;
  • graisses réfractaires pour animaux (saindoux, viande grasse);
  • Le tournesol et le beurre sont introduits progressivement en petites quantités en tant qu’additif au plat principal, mais vous ne devez pas donner le beurre séparément (par exemple, en le badigeonnant de pain).

Mais malgré les limitations, il reste une large gamme de produits utiles pour le corps des enfants.

De quoi nourrir l'enfant après une intoxication

Pour les enfants de moins d'un an, le meilleur aliment est le lait maternel. Si le bébé est un leurre, il est arrêté et redémarré pendant la maladie après une période d'intoxication aiguë. Après un régime forcé, ils sortent graduellement, en commençant par de petites portions, du gruau de sarrasin et du riz, puis des purées de légumes et de fruits, puis un soufflé à la viande. Les aliments suivants sont utilisés pour nourrir un enfant après un empoisonnement.

  1. Gruaux: sarrasin, flocons d'avoine, riz.
  2. Légumes: carottes, betteraves, brocoli, chou-fleur. Bananes utiles et pommes au four. Les pommes de terre sont progressivement introduites dans le régime alimentaire, car elles contiennent de nombreux glucides complexes. Les tomates peuvent être utilisées dans le ragoût et le jus de tomates - au lieu du ketchup.
  3. Pain séché, blé. Vous pouvez donner des biscuits, biscuits de type biscuits.
  4. Gelée d’amidon avec un petit ajout de jus de fruits ou de baies.
  5. Les fruits secs (figues, pruneaux, abricots secs et dattes) et leur décoction comblent parfaitement la carence en vitamines et minéraux, stimulent la restauration de la muqueuse intestinale. Le régime alimentaire après l’empoisonnement d’un enfant implique le rejet des friandises et du chocolat, ce qui permet de donner des fruits secs à la place des fruits sucrés. Veuillez noter que les figues et les pruneaux ont un léger effet laxatif. Les noix peuvent être données en petites quantités après la restauration de la digestion.
  6. Le lait pour les enfants plus âgés que les nourrissons peut être exclu. Il est utile de boire du kéfir, du yogourt et d’autres produits laitiers frais. Le fromage cottage est introduit dans le régime alimentaire à partir de 1-2 cuillères à soupe. Le beurre est utilisé uniquement pour être ajouté aux céréales, de préférence sous forme fondue.
  7. Viande comme limite possible. La préférence est donnée aux variétés faibles en gras: poulet, lapin. Les œufs et les jaunes sont donnés en petites quantités (1/2 par jour). Vous pouvez manger du poisson, de préférence de la mer.

Pendant le régime, vous pouvez donner à l'enfant une purée de légumes pour bébé et un soufflé à la viande provenant des pots, mais ne vous laissez pas emporter. Le bébé a besoin de nourriture fraîche et «vivante».

Observer un régime après une intoxication par l'eau à boire absolument! Il peut être bouilli ou conservé à la température ambiante ou au chaud. Il doit être bu 15 à 20 minutes avant les repas et au plus tôt une heure après les repas. Vous ne pouvez pas donner à boire à votre enfant pendant ou après un repas, car cela gêne la digestion et réduit la concentration des enzymes.

Le thé n'est pas fort, il vaut mieux vert, vous pouvez ajouter un peu de sucre ou de miel. Il est utile de donner un bouillon de hanches, une infusion de mélisse, des feuilles de framboisier et des raisins de Corinthe.

Mode d'alimentation

Si vous suivez le régime après une intoxication pour l'enfant, respectez un certain régime.

  1. Manger 5-6 fois par jour, mais en petites portions.
  2. Entre les repas, vous devez prendre une pause de 2 à 2,5 heures.
  3. Au début, la quantité de nourriture consommée peut être inférieure à la normale. Ne vous inquiétez pas, encore moins nourrir le bébé. L'enfant revient généralement au niveau initial de consommation d'aliments dans les 3 à 5 jours suivant la fin de la période aiguë de la maladie.

Comment cuisiner

Tous les produits doivent être moulus ou mélangés à travers un tamis. Lorsque la digestion est rétablie, ils retrouvent une nourriture normale. Lorsque vous utilisez un régime pour les enfants après une intoxication, vous utilisez des plats bouillis, cuits au four ou cuits à la vapeur. Bouillie cuite à l'état liquide. Lait pour la bouillie dilué avec de l'eau dans un rapport 1: 1. Utile dans le régime alimentaire après l’empoisonnement du bouillon de riz ou de la bouillie de flocons d’avoine. Les soupes peuvent être des légumes ou de la viande. La première fois, vous devez éliminer la graisse des bouillons. Il est utile de faire cuire des soupes râpées liquides, alors vous pouvez faire cuire des nouilles. Les verts sont ajoutés en petites quantités. La viande et le poisson sont des soufflés tordus et cuits.

Vous ne pouvez pas donner pendant le régime frit, grillé, en conserve, cornichons, sauces, produits avec des conservateurs et des colorants, mis en épices alimentaires. Ces additifs irritent la membrane muqueuse de l'estomac et des intestins, ont un effet néfaste sur le foie.

Combien de temps suivre un régime? Cela dépend de la gravité de la maladie. Parfois, après une légère intoxication, plusieurs jours de restriction alimentaire suffisent (de 3 à 5 jours à une semaine). Dans le processus inflammatoire dans l'estomac et les intestins, des anomalies dans le travail du foie, une restriction alimentaire peut être nécessaire pendant plusieurs mois. Choisissez des aliments faciles à digérer, donnez à votre enfant à manger souvent, mais en petites portions.