Comment traiter une pancréatite chronique et une cholécystite?

La pathologie du pancréas et de la vésicule biliaire occupe une place importante parmi les maladies du système digestif. Souvent avec une cholécystite chronique (inflammation de la vésicule biliaire) ou dans le contexte d'une maladie des calculs biliaires, une pancréatite (inflammation du pancréas) se développe. Inversement, la cholécystite peut être une complication de la pancréatite chronique, à la suite de lésions de la vésicule biliaire lors de l’entrée du suc pancréatique.

Fonctionnement de la vésicule biliaire et du pancréas

Le pancréas et la vésicule biliaire jouent un rôle extrêmement important dans les processus de digestion, et l'activité de ces organes est interconnectée. Le pancréas produit des hormones (insuline, etc.) et des enzymes digestives. Ils pénètrent dans le duodénum par les voies biliaires, où ils entrent en forme active, se mélangent à d'autres enzymes et à la bile et effectuent la digestion des aliments gras et protéinés.

Dans la vésicule biliaire déposée bile produite par le foie. La bile concentrée pénètre dans le duodénum par le canal biliaire. Ainsi, les maladies de la vésicule biliaire et des conduits peuvent contribuer au développement de pathologies du pancréas.

Causes de la maladie

La longue inflammation de la vésicule biliaire est souvent le résultat d'une maladie des calculs biliaires, qui se manifeste par la formation de calculs dans l'organe. Une personne peut ne pas être au courant de sa maladie. Une douleur soudaine lorsque des calculs frappent le canal biliaire se manifeste par l'exacerbation de la maladie. Il en va de même des coliques biliaires, accompagnées de vomissements et de douleurs aiguës sous l'hypochondre droit. En outre, les causes de la cholécystite chronique sont les suivantes:

  • dyskinésie biliaire conduisant à la stase biliaire;
  • infection par des bactéries (Escherichia coli, Streptococcus, Salmonella, etc.);
  • infection parasitaire (Entamoeba histolytica, Enterobius, Ascarididae, etc.);
  • changements pathologiques dans la paroi de la vésicule biliaire qui se développent lorsqu'une sécrétion pancréatique pénètre ou que l'irrigation sanguine est réduite;
  • prédisposition génétique et facteurs psychogènes.

La pancréatite chronique se développe en violation de la sécrétion du pancréas. Cela conduit à l'autodestruction du tissu de la glande par les enzymes, à son inflammation et, en outre, à la formation de cicatrices.

Les hommes souffrent plus souvent de pancréatite chronique et les femmes de plus de 50 ans souffrent de cholécystite chronique.

La pancréatite se produit à l'arrière-plan:

  • abus d'alcool (plus de 65% des cas);
  • maladies, interventions chirurgicales et anomalies du système digestif;
  • empoisonnement, blessure ou blessure à l'abdomen;
  • complications post-infectieuses (hépatite virale, parotidite, etc.);
  • pathologie héréditaire du système digestif;
  • déviations du statut hormonal et du métabolisme;
  • effets des médicaments (œstrogènes, en particulier, cortisol et antibiotiques).

Les principales causes de survenue de pancréatite chronique et de cholécystite sont liées au mode de vie, à une alimentation insuffisante et aux conséquences des maladies infectieuses:

  • aliments gras et épicés, trop manger;
  • l'alcool;
  • surpoids;
  • infections parasitaires, bactériennes et mycologiques.

Signes de maladie

Les symptômes de la pancréatite chronique et de la cholécystite sont très divers. Cependant, vous pouvez mettre en évidence des signes similaires:

  • Une douleur sourde ou brûlante dans la partie supérieure de l'abdomen, qui l'entoure parfois, peut être transmise au dos et au cœur;
  • douleur qui survient quelque temps après avoir mangé et qui augmente le soir. En cas de violation du régime, la douleur s'intensifie;
  • flatulences, éructations et chatouillements dans le larynx;
  • nausée, vomissements possibles;
  • diarrhée après avoir mangé;
  • excréments blanchâtres;
  • les manifestations de la jaunisse sont possibles: jaunissement de la peau, urines foncées.

Diagnostics

Les premiers stades de la pancréatite chronique et de la cholécystite sont difficiles à diagnostiquer car ils présentent des symptômes légers. Le diagnostic est posé par un gastro-entérologue sur la base d'un examen clinique, d'un examen de laboratoire et d'un examen instrumental:

  • formule sanguine complète - identifie le processus inflammatoire;
  • test sanguin biochimique - détermine le niveau d'enzymes;
  • test sanguin pour le sucre - indique la présence de glucose;
  • analyse des matières fécales (coprogramme) - montre le degré de digestion des graisses et des protéines;
  • Échographie abdominale;
  • gastroscopie.
  • cholécystocholangiographie de la vésicule biliaire;
  • cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique (CPRE);
  • tomographie par ordinateur.

Traitement

Il n'existe pas de traitement spécifique pour la pancréatite chronique et la cholécystite. La stratégie de traitement repose donc sur les principes suivants:

  1. soulagement de la douleur;
  2. reconstituer le manque d'enzymes digestives;
  3. lutter contre les inflammations, les infections (si elles se révèlent) et les maladies associées;
  4. suivre un régime

L'élimination de l'alcool est la condition principale pour le traitement efficace de la pancréatite chronique.

Pour soulager la douleur, on utilise à la fois des antidépresseurs (Amitriptyline, Mianserin, etc.) et des antispasmodiques (Papaverine, No-Spa et Ditsetel), qui affectent les muscles lisses.

Dans les cas de cholécystite chronique et de pancréatite compliquée par une maladie des calculs biliaires, des médicaments cholérétiques sont prescrits, qui sont pris en l'absence d'exacerbation de l'inflammation.

Les médicaments cholérétiques sont divisés en deux groupes: cholérétiques, stimulant la formation de la bile et cholécontiques, contribuant à la sécrétion de la bile.

La cholérétique comprend les médicaments:

  • avec des acides biliaires (Allohol, Deholin, Holensim, etc.);
  • sur la base de matières premières végétales (Hofitol, LIW 52, Kholagol, Gepabene, etc.);
  • hydrocholoriques (eaux minérales).

Pour la cholécinétique comprennent les médicaments:

  • tonification musculaire (sulfate de magnésium, Rovakhol, sorbitol, etc.);
  • action relaxante (No-spa, Duspatalin, Platyfillin, etc.).

L'utilisation de différents types de médicaments cholérétiques dépend de la nature de la dyskinésie biliaire.

En tant qu'agents cholérétiques naturels, les infusions et les thés contenant des stigmates de maïs, menthe poivrée, tannée, racine de pissenlit, graines de fenouil, etc. sont couramment utilisés.

En cas de cholélithiase concomitante, la phytothérapie n'est pas recommandée.

Des antibiotiques sont utilisés pour supprimer le processus d'infection, en se concentrant sur le type d'agent pathogène et la tolérance individuelle du médicament. Les fluoroquinolones sont les plus couramment utilisées; dans les cas compliqués, les céphalosporines. Si un patient a une sensibilité aux antibiotiques, Biseptol ou Bactrim est prescrit.

L'insuffisance de la sécrétion d'enzymes pancréatiques est reconstituée par un traitement substitutif:

  • Préparations en comprimés de pancréatine: Mezim Forte et Panzim Forte;
  • comprimés à effet analgésique prononcé: Gastenorm forte, Panzinorm forte, Enzistal - P;
  • capsules avec des granules d'enzymes: Creon, Micrasim, Pangrol, Hermital.

Les eaux minérales sont largement utilisées pour traiter la cholécystite. Lors du traitement du tuba, la consommation régulière d'eau minérale et le traitement de spa conduisent à une rémission à long terme.

Régime alimentaire

Le facteur nutritionnel occupe la première place dans le traitement et la prévention de ces maladies. Une consommation fractionnée régulière est recommandée en petites portions, ce qui assure la libération rapide de la bile et du suc pancréatique et soulage le patient des spasmes.

Les aliments doivent être riches en protéines, car un régime sans protéines entraîne une dégénérescence graisseuse du foie et une production réduite d'hormones et d'enzymes. Il est nécessaire de limiter la consommation de sucres afin d'éviter la formation de calculs biliaires.

Il est recommandé de suivre un régime diététique (tableau n ° 5), impliquant un traitement culinaire spécifique des aliments: cuisson à la vapeur, cuisson au four, cuisson à l’ébullition.

  • graisses animales;
  • l'alcool;
  • cornichons, viande fumée, conserves;
  • chocolat et cacao.
  • huile végétale et beurre (sans sel);
  • poisson et viande (sans graisse), volaille (sans peau);
  • œufs à la coque;
  • lait, fromage cottage faible en gras, produits à base de lait fermenté;
  • carottes, citrouille, courgettes, raisins;
  • bouillie.

Bien que la pancréatite chronique et la cholécystite présentent de nombreux symptômes similaires et des méthodes de traitement similaires, ces maladies se différencient par leurs formes et leurs mécanismes de développement et doivent donc être traitées séparément par un gastro-entérologue.

Qu'est-ce qu'une exacerbation dangereuse de pancréatite et de cholécystite: causes, symptômes et traitement

L'exacerbation de la pancréatite et de la cholécystite est possible chez les enfants et les adultes. Ces maladies se caractérisent par une inflammation du pancréas et de la vésicule biliaire, entraînant une indigestion et diverses complications dangereuses. La pancréatite chronique représente jusqu'à 10% de tous les diagnostics en gastro-entérologie. Plus fréquents sont les femmes d'âge moyen et les hommes plus âgés. La cholécystite chronique est diagnostiquée principalement chez les personnes âgées de 40 à 60 ans.

Raisons

Les facteurs suivants contribuent à l'exacerbation de la cholécystopancréatite:

  • malformations congénitales des organes;
  • faible activité motrice;
  • l'omission des organes abdominaux;
  • la grossesse
  • trop manger;
  • surpoids;
  • abus d'aliments gras et épicés;
  • l'alcoolisme;
  • prendre des drogues;
  • fumer;
  • infections parasitaires (opisthorchiase, amibiase, ascaridiose);
  • formation de pierre;
  • violation du métabolisme des graisses;
  • la fibrose kystique;
  • médicaments (cytostatiques, corticostéroïdes, œstrogènes);
  • stagnation des sécrétions pancréatiques.

Le développement du processus inflammatoire (cholécystite) chez l'homme contribue le plus souvent à la consommation de boissons alcoolisées. Il est particulièrement dangereux sur un estomac vide ou en combinaison avec la consommation d'aliments gras (graisse, porc, bœuf, chips, pommes de terre sautées).

Les symptômes

Les signes d'exacerbation de la pancréatite sont les suivants:

  1. Douleur dans la partie supérieure de l'abdomen, dans le bas du dos ou dans l'hypochondre gauche. Il est permanent ou paroxystique, faible ou intense, contondant ou tranchant. La localisation de la douleur dépend de la partie de l'organe qui est enflammée (corps, queue ou tête). La douleur avec exacerbation de la pancréatite irradie souvent vers la région du coeur.
  2. Nausée
  3. Vomissements. Cela arrive plusieurs fois et épuisant. N'apporte pas de soulagement à la personne malade.
  4. Écorchage.
  5. Ballonnements.
  6. Libération involontaire de gaz.
  7. Brûlures d'estomac.
  8. Tabouret cassant L'alternance la plus commune de la constipation avec la diarrhée. La chaise devient grasse, avec un lustre caractéristique et une forte odeur acidulée. Les matières fécales sont mal lavées et contiennent des morceaux d'aliments non digérés.
  9. Couleur jaune de la peau et des muqueuses visibles.
  10. Taches rouges dans la poitrine et l'abdomen.
  11. Tendresse abdominale à la palpation.
  12. Peau sèche

Parfois, le foie et la rate sont hypertrophiés. Lors de l’exacerbation de la cholécystite, les symptômes suivants se manifestent:

  1. La douleur Ternes et localisés dans l'hypochondre droit. Dure de quelques minutes à plusieurs jours. Augmente après avoir mangé des aliments gras et épicés.
  2. Éructations amères.
  3. Nausée
  4. Nez d'amertume dans la bouche.
  5. Légère augmentation de la température.
  6. Ballonnements.
  7. Constipation

Parfois, à l’exacerbation de la cholécystite, des signes atypiques se manifestent sous la forme de douleurs thoraciques et de difficultés à avaler. En cas d'inflammation calculeuse de la vésicule biliaire associée à une pancréatite, l'apparition de coliques est possible - douleur aiguë, intense et crampante.

Diagnostics

Le diagnostic de cholécystopancréatite est posé par un gastro-entérologue après un entretien avec le patient, un examen physique, un examen général, des analyses de laboratoire et des études instrumentales. Avec des symptômes d'inflammation du pancréas et de la vésicule biliaire aura besoin de:

  • Échographie;
  • examen de la cavité buccale;
  • analyses cliniques générales;
  • test sanguin biochimique;
  • FEGDS;
  • cholécystographie;
  • la scintigraphie;
  • sonnant;
  • artériographie;
  • échographie endoscopique;
  • Scanner ou IRM;
  • cholangiopancréatographie rétrograde;
  • ensemencer la bile;
  • analyse des matières fécales.

Dans l'analyse du sang au cours de l'exacerbation, les modifications suivantes sont observées:

  • augmentation des niveaux d'amylase;
  • Accélération ESR;
  • augmentation du nombre de globules blancs;
  • augmentation de l'activité des enzymes hépatiques.

Dans l'étude des matières fécales des patients a révélé une modification du niveau d'élastase et une grande quantité de graisse. Il est possible d'évaluer l'état du tissu par échographie ou tomographie. Au cours de l'exacerbation de la maladie, des changements diffus, un œdème, des adhérences, une altération de la motilité de la vessie et une expansion des voies biliaires sont détectés.

Le diagnostic différentiel est réalisé avec des kystes, des tumeurs, une gastrite, la maladie de Crohn, une entérocolite, un ulcère peptique et une dyskinésie des voies biliaires.

Traitement

Le gastro-entérologue s'occupe du traitement des patients. Avec cette pathologie, le traitement conservateur est le plus souvent effectué. Il comprend:

  • suivre un régime strict;
  • rejet d'alcool;
  • l'utilisation de médicaments symptomatiques;
  • physiothérapie;
  • désintoxication du corps;
  • utilisation d'antibiotiques;
  • utilisation de préparations enzymatiques (en phase de rémission).

Avec le développement de complications nécessite une hospitalisation. Souvent effectué une thérapie par perfusion. Des solutions salines et protéiques sont utilisées.

Traitement médicamenteux

Lors de l’exacerbation de la maladie, les groupes de médicaments suivants sont utilisés:

  • AINS;
  • analgésiques;
  • antispasmodiques;
  • cholérétique;
  • antibiotiques à large spectre;
  • désactivateurs des enzymes pancréatiques.

Lorsque l'inflammation du pancréas et de la vésicule biliaire et le syndrome de la douleur sévère sont prescrits médicaments tout spectre anesthésique Ceux-ci incluent Duspatalin, Spareks, Nyaspam, Baralgin, Drotaverin, No-Spa et Spasmalgon. Ils sont nommés en tenant compte de l'âge des patients et des contre-indications. En cas de syndrome douloureux sévère dans le contexte d’une exacerbation de la maladie, des blocages novocaïniques peuvent être réalisés.

En dehors de la période d'exacerbation, des médicaments cholérétiques à base d'acide ursodésoxycholique peuvent être prescrits. Ceux-ci incluent Urdoksa, Ursofalk et Ursosan. Ils stimulent l'excrétion de la bile, normalisant ainsi la digestion. En cas d’exacerbation de la maladie, des médicaments antisécrétoires appartenant au groupe des bloqueurs de la pompe à protons (Omez, Rabiet, Pariet, Sanpraz) peuvent être prescrits rapidement.

Des antibiotiques (céphalosporines, pénicillines) sont souvent inclus dans le schéma thérapeutique. Ils sont utilisés sous forme de comprimés, de gélules, de poudres ou sont injectés par injection. Les antibiotiques peuvent également être administrés à titre prophylactique pour prévenir les complications suppuratives (abcès). Avec l'utilisation prolongée de médicaments dans eubiotics prescrits (Linex, Bifiform).

En phase de rémission en l'absence de syndrome douloureux, les enzymes sont présentées. Ils ne sont prescrits que pour l'insuffisance sécrétoire du pancréas. Les médicaments enzymatiques les plus couramment utilisés sont la pancréatine Lect, le Penzital, Mezim Forte, le Creon 10000, le Pangrol 10000, le Creon 10000, le Mikrasim, le Panzinorm et le Festal. Si l'inflammation est due à des parasites (protozoaires ou helminthes), des médicaments antihelminthiques ou antiprotozoaires sont prescrits.

Physiothérapie

Les procédures physiologiques sont utiles pour perturber la vessie et le pancréas. Le plus fréquemment tenu:

  1. Électrophorèse. Cette méthode de traitement implique l'introduction de médicaments sous la peau à l'aide d'un courant électrique.
  2. Réflexologie. Impact sur les points sensibles.
  3. Thérapie SMT. Les tissus d'un malade sont affectés par un courant modulé alternatif.

Si une personne a une exacerbation de la maladie, les procédures à base d’eau et la thérapie par la boue sont utiles.

Intervention chirurgicale

S'il y a des calculs dans la cavité de la vésicule biliaire, une intervention chirurgicale est nécessaire. Avec des exacerbations fréquentes, l'organe est retiré. Cette opération s'appelle une cholécystectomie. Il est effectué de manière planifiée. La vésicule biliaire peut être enlevée par une méthode laparoscopique. Quand il dans la cavité abdominale est une petite ponction. Cette opération est moins traumatisante. Le défaut cosmétique est minime.

Avec des exacerbations de la maladie et des calculs, il est possible de pratiquer une cholécystectomie à partir d'un mini-accès. La cholécystostomie est moins utilisée. Cette opération implique l'imposition d'un drainage pour l'écoulement de la bile. Cette opération est le plus souvent réalisée par des personnes âgées et faibles. Le broyage des pierres est moins efficace pour aggraver la maladie. Cette procédure n'empêche pas les rechutes futures.

Lorsque l'exacerbation de la pancréatite est justifiée par le développement de complications purulentes, le rétrécissement du sphincter d'Oddi, la sclérose tissulaire sévère, la formation de kystes et de pseudokystes. Peut être tenu:

  • sphinctérotomie;
  • excision de pierre;
  • abcès d'ouverture;
  • retrait d'une partie ou de la totalité du pancréas.

Le traitement chirurgical est effectué selon des indications strictes.

Quoi et comment traiter la pancréatite et la cholécystite: un traitement médicamenteux avec des antibiotiques

L'inflammation de la vésicule biliaire (cholécystite) et de la maladie pancréatique (pancréatite) commence le plus souvent en même temps, respectivement, il est impossible de traiter l'une sans affecter l'autre. Assez souvent, les symptômes de ces maladies coïncident dans les nuances les plus infimes, ainsi que les complications qu’elles entraînent. Par conséquent, le traitement de la pancréatite et de la cholécystite a beaucoup en commun.

Causes de la maladie

Les causes de la maladie peuvent être divisées en trois types:

  1. intoxication alimentaire, y compris l'alcool;
  2. conséquences du mode de vie - faible activité physique, régime alimentaire malsain, surpoids;
  3. l'utilisation de médicaments, en particulier de furosémide, d'œstrogènes, d'antibiotiques, de sulfamides, etc.

Chez les nourrissons, la maladie se développe le plus souvent à cause de fermentopathies congénitales ou de malformations du système digestif.

Les risques de pancréatite sont les suivants: déséquilibre hormonal, chirurgie à l'estomac ou à la vésicule biliaire, ascaridiose. Dans 3 cas sur 10, il n'est pas possible de déterminer la cause de la maladie.

Normalement, le pancréas et la vésicule biliaire sécrètent des enzymes dans le tube digestif, ce qui permet de digérer les aliments. Leur différence réside dans le fait que la vésicule biliaire ne produit pas de bile, mais n’est qu’un réservoir pour son accumulation et que le pancréas lui-même sécrète le suc pancréatique.

Une fois que l'un est malade dans cette paire, l'autre deviendra inévitablement malade et la maladie commencera à progresser. Parfois, il est même impossible de comprendre - une pancréatite provoquée par une cholécystite, ou inversement. La combinaison de ces deux maladies s'appelle souvent cholécystopancréatite, bien que cela fasse mal là où se trouve le pancréas.

Des complications

Attention! Assurez-vous de consulter un gastro-entérologue chez qui vous soupçonnez une pancréatite ou une cholécystite. Le spécialiste de ce profil connaît bien l’influence réciproque des maladies de la galle et du pancréas.

Complications provoquées par une pancréatite ou une cholécystite, associées le plus souvent au fait qu'une quantité insuffisante d'enzymes pénètre dans le tube digestif.

Cela provoque diverses perturbations du système digestif - les complications les plus simples de l'inflammation du pancréas ou de la vésicule biliaire. Dans les cas plus graves, il y a violation du foie et de l'estomac, éventuellement développement d'un diabète de type 2.

Traitement

Les maladies appartiennent à la catégorie de celles qui doivent être traitées longtemps et durement. Le traitement principal est un médicament. La physiothérapie est prescrite à titre d'assistance, mais uniquement pendant la période où il n'y a pas d'exacerbation de la maladie.

Vous pouvez appliquer des extraits de plantes ou des tisanes. Lors des exacerbations, la première règle de traitement est la faim, le froid et le repos. Pour la pancréatite, il est recommandé d'appliquer un réchauffeur de glace sur la région du foie.

C'est important! La cholécystite aiguë ou la pancréatite nécessite une intervention chirurgicale. Par conséquent, il est impossible de reporter la visite chez le médecin ou d'appeler une ambulance!

Traitement de la toxicomanie

Des antibiotiques, tels que Biseptol, sont prescrits pour supprimer l’infection qui a provoqué le processus inflammatoire. Pour éliminer les conditions propices à la reproduction des bactéries, il est nécessaire d'ajuster le débit d'enzymes provenant des organes enflammés et de mettre un terme à la stagnation. Les antibiotiques y font face.

Dans la cholécystite, une violation du mouvement de la bile peut être due à:

avec un spasme du canal biliaire puis antispasmodiques - No-shpu, motilium, papaverine;

avec une relaxation excessive de la vésicule biliaire, ce qui empêche le corps de se contracter et d’évacuer la bile. Dans de tels cas, prescrire des médicaments à action cholérétique - holagol, holosas, eglonil, cisapride.

Avec la pancréatite, deux problèmes sont également possibles: production trop faible de suc pancréatique, prescription de spasmolytiques ou hypersécrétion pancréatique, suivie de la prescription des médicaments suivants:

Pour améliorer la digestion, des préparations enzymatiques sont prescrites - mezim, pancréatine, cotazime, digestif, pancytrate, etc. Dans la cholécystite, sans pancréatite concomitante, des préparations à base de bile peuvent être prescrites. L'essentiel est que les antibiotiques ne causent pas de complications.

Régime alimentaire

Dans la période aiguë de la maladie, le médecin peut prescrire un jeûne dans les premiers jours. À ce stade, il est recommandé de boire beaucoup de liquide, de boire de l’eau claire et de bouger le moins possible.

Reste va réduire le flux sanguin dans les organes, ce qui permettra au pancréas ou à la vésicule biliaire de revenir à la normale plus rapidement, vous pouvez traiter la glande de manière particulière. Mais dans le cours chronique de la maladie, il est nécessaire de suivre certains principes dans le régime alimentaire. Les règles sont simples:

  • - fraction de nourriture, 5 à 6 fois par jour, le dernier repas au moins 3 heures avant le coucher;
  • - du fromage cottage et des produits laitiers utiles, des soupes de légumes et de légumes, des céréales;
  • - il est préférable de cuisiner pour un couple de viande et de poisson;
  • - interdit: alcool, chocolat, cacao;
  • - Il est nécessaire de limiter l'utilisation de produits fumés, gras, épicés, frits.

Les aliments doivent être chauds et non brûlants. Il n'est pas recommandé de se reposer immédiatement après avoir mangé, cela affaiblit le flux de bile. Il est préférable de marcher environ 30 minutes.

La pancréatite et la cholécystite provoquent une douleur aiguë après avoir mangé. Observer un régime peut non seulement réduire la douleur, mais également arrêter l'évolution de la maladie.

En outre, il s'agit d'une bonne décharge du corps, qui affectera positivement le fonctionnement de tous les organes et systèmes pouvant être traités en parallèle.

Physiothérapie

Lorsque les maladies combinées de la vésicule biliaire et du pancréas, comme avec la cholécystite, prescrivent UHF, électrophorèse sur le foie, échographie. La procédure vise à soulager la douleur, à réduire l'inflammation, ainsi que les agents cholérétiques avec stase biliaire. Avec la cholécystite sans calculs, la physiothérapie réduit le risque de formation de calculs.

En plus des procédures, vous pouvez prendre des eaux minérales sans gaz - "Essentuki" ou "Borjomi".

Si possible, il est recommandé de suivre un traitement à la boue - mais seulement après la fin de la période aiguë de l'évolution de la maladie. Les applications et les bains de boue ont les mêmes propriétés que la physiothérapie.

Phytothérapie

En plus des médicaments, des décoctions à base de plantes peuvent également être utilisées. En tant que cholérétique, la racine du calame, les fleurs et les fruits de la baie de sureau noire, de la menthe et de la rhubarbe se sont bien révélés. En règle générale, ils utilisent des taxes à plusieurs composants, que vous pouvez fabriquer vous-même ou acheter des thés cholérétiques prêts à l'emploi à la pharmacie.

Recommandation: avant de commencer à prendre des décoctions ou des infusions d'herbes, vous devez vous assurer qu'elles ne sont pas allergiques et que votre corps les tolère bien (il n'y a pas de relâchement de l'estomac ni de constipation, la pression n'augmente pas ou ne diminue pas).

Les frais de recettes les plus populaires pour la cholécystite:

  1. 15 g d'immortelle, 10 g d'achillée millefeuille, absinthe amère, fruits de fenouil, menthe versez 600 ml d'eau froide et laissez infuser pendant 8 heures. Prendre 400 ml au cours de la journée
  2. A 600 ml d'eau bouillante, on ajoute 5 g de fruits de coriandre et de fleurs d'immortelle, 15 g de feuillage de trifol et 10 g de feuilles de menthe et on les fait bouillir pendant 10 minutes. Prendre avant les repas trois fois par jour, 100 ml;
  3. 15 g de feuilles de trifol, 10 g de coriandre et menthe, 20 g de fleurs d'immortelle. Versez 600 ml d'eau bouillante et laissez infuser pendant une demi-heure. Prendre 100 ml trois fois par jour avant les repas.

La phytothérapie est optimale pour suivre des cours de 1 à 1,5 mois, puis faire une pause de 2 semaines.

Faites attention! La phytothérapie est contre-indiquée pendant la grossesse.

Cholécystite, pancréatite: symptômes et traitement

Cholécystite, pancréatite - maladies qui apparaissent souvent en même temps chez un patient. La cholécystite aiguë en fréquence d’apparition se classe au deuxième rang après l’appendicite. C'est une maladie causée par une infection. Le diagnostic de pancréatite est également souvent posé par un gastro-entérologue. Cette maladie est dangereuse car elle peut provoquer un diabète, des abcès du pancréas, une insuffisance rénale. Il est préférable de traiter la pancréatite et la cholécystite en même temps, et les méthodes pour le faire, lisez ci-dessous.

Quelle est la relation entre la pancréatite et la cholécystite?

La cholécystite chronique et la pancréatite sont des maladies du système digestif. La pancréatite est une maladie du pancréas et la cholécystite est une inflammation de la vésicule biliaire.

Dans le corps, ces organes fonctionnent ensemble et libèrent des enzymes dans le tube digestif pour un traitement intestinal normal de tout aliment. En même temps, la bile, produite par le foie, s'accumule dans la vésicule biliaire et le pancréas produit lui-même une enzyme digestive: le suc pancréatique (pancréatique).

Avec la cholécystite et la pancréatite, le travail de ces organes du système digestif se détériore. Alors, avec la cholécystite, la bile commence à stagner dans la vésicule biliaire, un processus inflammatoire se produit. Et quand la pancréatite reste dans le pancréas, le suc gastrique commence à se digérer. En outre, lorsque le jus de pancréatite peut pénétrer dans la vésicule biliaire, il commence alors à ronger ses parois. C’est pourquoi on pense que la cholécystite et la pancréatite sont des maladies complémentaires.

Quels sont les signes pour distinguer la maladie?

Les symptômes et le traitement de la pancréatite et de la cholécystite présentent de nombreuses similitudes, seul un médecin peut diagnostiquer correctement.

Symptômes courants de cholécystite et de pancréatite:

  • Vomissements, nausées.
  • Syndrome de douleur
  • Augmentation de la température.
  • L'apparition de la sueur collante.

Une personne qui n'a pas de formation médicale ne pourra pas se diagnostiquer correctement. Seul un spécialiste étroit - un gastro-entérologue sait faire la différence entre ces maladies. La principale différence entre les affections est que le patient a davantage de douleurs dans le côté gauche de l'abdomen atteint de pancréatite et qu'il ressent des douleurs au côté droit avec une cholécystite, car c'est là que réside la vésicule biliaire. Et ces maladies peuvent différer par un trait caractéristique tel que la bouche sèche. C'est caractéristique de la pancréatite. Mais l'amertume dans la bouche est un signe de cholécystite.

Principes de traitement des maladies du système digestif

Le traitement complet de la pancréatite chronique et de la cholécystite doit inclure les éléments suivants:

  • Traitement de la toxicomanie. Le rendez-vous des analgésiques antibactériens, anti-inflammatoires, antispasmodiques.
  • Physiothérapie Électrophorèse, ultrasons, UHF, boue thérapeutique.
  • Régime alimentaire
  • Phytothérapie
  • Remèdes populaires.

Thérapie conservatrice

Le traitement de la cholécystite et de la pancréatite avec des médicaments doit être effectué afin d'éliminer l'infection, d'éliminer la stase biliaire, de réduire l'inflammation et de réguler l'écoulement du suc pancréatique. Les spécialistes prescrivent ces médicaments pour la pancréatite et la cholécystite:

Quand une intervention chirurgicale est-elle nécessaire?

Un traitement médicamenteux avec la prescription appropriée de médicaments donne de bons résultats, mais dans certains cas, un traitement médicamenteux n’aide en rien. Ainsi, les patients avec des diagnostics de "cholécystite" et / ou "pancréatite" sont traités chirurgicalement dans de tels cas:

  • Dans la forme nécrotique de la maladie, la gangrène présumée.
  • Avec de fortes douleurs, ce qui n'aide pas même les analgésiques.
  • Avec la progression de la maladie.
  • S'il y a des calculs dans la vésicule biliaire.
  • Avec jaunisse obstructive.
  • Avec des attaques répétées.

Le traitement médicamenteux de la cholécystite et de la pancréatite dans ces cas n’aide en rien, les médecins ont donc recours à la chirurgie: retirez la vésicule biliaire et une partie du tissu pancréatique.

Pour guérir la cholécystite et la pancréatite en période d'exacerbation, vous devez suivre 3 principes: le froid, la faim et la paix.

Physiothérapie

La pancréatite et la cholécystite peuvent être traitées avec succès grâce à la physiothérapie, par exemple, UHF, échographie, électrophorèse.

Le traitement de la pancréatite et de la cholécystite par ultrasons, UHF ou électrophorèse est un succès, car ces procédures augmentent la production de bile, améliorent la circulation sanguine locale, réduisent la douleur, éliminent l'inflammation et empêchent la formation de calculs.

La différence dans la conduite du traitement de physiothérapie est seulement celle avec le diagnostic de "pancréatite chronique", une lotion médicale est appliquée au patient du côté gauche de l'abdomen, et avec le diagnostic de "cholécystite chronique" - du côté droit.

Le traitement conjoint de ces maladies implique également l'utilisation d'eaux minérales, par exemple Essentuki et Borjomi.

La boue de guérison est également très bien sauvée de la cholécystite chronique et de la pancréatite. Ils sont capables de soulager l'inflammation du pancréas et de la vésicule biliaire, de soulager la douleur et d'améliorer l'immunité.

Régime alimentaire

Sans lui, le traitement des cholécystites aiguës et chroniques ou de la pancréatite n’a aucun sens. Après tout, toute maladie associée à un travail inapproprié du tube digestif est souvent causée par un régime alimentaire inapproprié. Par conséquent, le patient doit adhérer à un régime alimentaire conforme à ces règles:

  • Il faut progressivement.
  • Il est interdit de manger des aliments épicés, gras et frits. A priori, la cholécystite et la pancréatite ne peuvent pas manger des conserves, des saucisses, des viandes fumées. Fortement interdit alcool, cacao, chocolat.
  • Il est utile de manger des produits laitiers, des légumes bouillis, des soupes, des céréales, de la viande et du poisson cuit à la vapeur.
  • Vous pouvez boire des compotes, de l'eau minérale.

Phytothérapie

Le traitement de la pancréatite chronique ou de la cholécystite est souvent complété par la phytothérapie. Herbes qui ont un effet bénéfique sur les organes du système digestif: achillée millefeuille, calendula, camomille, menthe, plantain et autres. Vous trouverez ci-dessous des recettes de frais médicaux.

Recettes pour les médicaments contre la cholécystite

Vous allez maintenant apprendre à traiter la cholécystite aux herbes:

  1. Dans la même quantité (1 cuillère à soupe), mélangez ces herbes sèches: absinthe, menthe, achillée, fruits de fenouil, immortelle. Versez le mélange préparé avec de l'eau bouillante (0,5 l), laissez infuser pendant 8 heures. Ce médicament à base de plantes à prendre pendant la journée, boire à petites gorgées.
  2. Mélangez des fleurs d’immortelle (1 c. À thé), des feuilles de trifolle (1 c. À soupe. L.) et de menthe (1 des. L.). Versez ce mélange avec de l'eau bouillante (0,5 l), faites bouillir pendant 10 minutes à feu doux. Prendre 100 ml avant les repas 3 fois par jour. Le bouillon adopté aidera à éliminer le processus inflammatoire, à améliorer le tube digestif, à éliminer les symptômes de la cholécystite.

Recettes à base de plantes de pancréatite

Il est temps d'apprendre à traiter la pancréatite avec des herbes. Les collections populaires de pancréatite sont:

  1. Un mélange de millefeuille, immortelle, hypericum, menthe poivrée, fenouil, églantier. Mélangez toutes les herbes (prenez 10 g de chaque composant), prenez 1 cuillère à soupe de plante, versez dessus de l'eau bouillante (0,5 l), laissez reposer pendant 12 heures. Il est préférable d'insister sur la collecte de médicaments dans un thermos. Puis filtrer et boire 150 ml 3 fois par jour une demi-heure avant les repas.
  2. Une maladie telle que la pancréatite est traitée avec succès grâce à la collecte, pour laquelle les composants suivants seront nécessaires: racine d’élecampane, millepertuis, calendula, bardane, bardane, absinthe, camomille, prêle des champs, train, feuilles de sauge. Ces ingrédients prennent 1 cuillère à soupe. Tous les composants se mélangent, versent de l'eau bouillante, insistent et prennent exactement les mêmes que dans le paragraphe précédent.

Vous pouvez prendre des herbes médicinales seulement quand une personne est sûre qu'il n'y a pas de réaction allergique aux herbes. Vous devez également savoir que certaines charges peuvent causer de la constipation ou de la diarrhée, d’autres - pour réduire ou augmenter la pression. Par conséquent, seul un médecin doit prescrire un médicament à base de plantes.

Les principes de traitement, au même titre que les symptômes de la cholécystite, la pancréatite ont beaucoup en commun. Avec le bon traitement en temps opportun peut faire sans traitement conservateur. Avec l'aide d'un traitement complexe: médicaments, régimes amaigrissants, phytothérapie, le processus de guérison se fera très rapidement.

Comment traiter la cholécystite chronique et la pancréatite

Traitement de la cholécystite - recettes "Bulletin des modes de vie sains"

Conseil médical pour la cholécystite chronique et la pancréatite
La femme a une cholécystite chronique, une pancréatite, une dyskinésie des voies biliaires, un reflux gastro-oesophagien. Dans le contexte de ces maladies, les brûlures d'estomac souffrent depuis 6 ans, le mucus de la bouche est couvert de cicatrices, la plaque présente une plaque jaune-vert sur la langue et l'amertume de la bouche. Elle a fait appel à la rédaction du journal "Vestnik ZOZH" pour lui demander comment soulager ses souffrances.
Le médecin est un gastro-entérologue, le thérapeute de la catégorie la plus élevée, T. V. Stepanova.
Une telle situation s'est développée parce que la maladie avait été laissée au hasard. Pour éliminer tous ces symptômes, il faut suivre un traitement.

Médicaments pour le traitement de la cholécystite chronique et de la pancréatite
Omez - 1 capsule 2 fois par jour avant les repas. Cet outil réduit les effets de l'acide chlorhydrique dans l'estomac, normalise la digestion, soulage les nausées, les brûlures d'estomac et l'amertume de la bouche.
Kreon - prendre 3 fois par jour 15 minutes avant les repas à une dose de 25 000. Cette préparation enzymatique compense la fonction insuffisante du pancréas et améliore le processus de digestion.
Urosan - 1 capsule 3 fois par jour avant les repas. Ce médicament a des effets cholérétiques et immunomodulateurs.
Le traitement avec ces médicaments dure 1 mois. Ensuite, pour le traitement de la cholécystite chronique et de la pancréatite, vous pouvez vous connecter et les remèdes populaires.

Remèdes populaires pour le traitement de la cholécystite chronique et de la pancréatite
1. Jus de pomme de terre - aide à soulager les brûlures d'estomac. Buvez 1/4 tasse 2 à 3 fois par jour pendant 20 minutes avant les repas. La durée du traitement est de 2 semaines.
2. Collection d'herbes cholérétiques pour le traitement de la cholécystite. Sporysh, millefeuille, pissenlit, fleurs de calendula prennent des parts égales, les hachent et se mélangent. 2 cuillères à soupe Je verse 0,5 litre d'eau bouillante. Au bout d'une heure, filtrer et boire 100 ml 3 fois par jour sous forme de chaleur 15 minutes avant les repas.

3. Collection d'herbes pour soulager l'inflammation du pancréas dans la pancréatite chronique. Soie de maïs, menthe, plantain, camomille et fleurs de calendula - en parts égales. 2 cuillères à soupe l collection verser 500 ml d'eau bouillante, laisser mijoter au bain-marie pendant 20 minutes. Insister heure. Prendre 50 ml 3 fois par jour avant les repas. Le même bouillon se rince la bouche pour guérir la membrane muqueuse de la bouche
(HLS 2015, №11, p. 13)

Comment guérir la cholécystite chronique et la pancréatite à la chicorée
Une femme recherchait un remède populaire approprié pour traiter l’inflammation du pancréas. La recette suivante l'a aidée rapidement et efficacement: 2 c. l de la chicorée séchée hachée, versez deux tasses d’eau chaude, amenez à ébullition, laissez bouillir pendant 10 minutes. Strain. Buvez 1/2 tasse trois fois par jour. La durée du traitement est de 1 mois, 10 jours de pause, après quoi le traitement peut être poursuivi. Une femme a donné cette recette à beaucoup de personnes et il a aidé tout le monde à guérir la cholécystite chronique et la pancréatite. Cette décoction aide avec le jade. (HLS 2011, № 4, p. 39)

Comment se débarrasser de la douleur dans la cholécystite chronique et la pancréatite
Une femme souffre de nombreux maux - gastrite érosive, œsophagite par reflux, cholécystite chronique et pancréatite. Elle a trouvé le salut dans un remède populaire. Après le traitement, la douleur cesse longtemps.
Dans la matinée, l'estomac vide boit 1 œuf frais de poulet fait maison. Au bout de 5 minutes, mange un morceau d’aloès de 2 à 3 cm de long (ou 1 cuiller à thé de teinture de propolis avec l’ajout d’une petite quantité d’eau ou de lait). Après 5 minutes, mange 1 c. chérie Après 5 minutes 1 c. beurre. Après 30 minutes - petit déjeuner.
Chaque jour, l'aloès alterne avec de l'alcool à la propolis.
en parallèle avec ce traitement boissons Befungin - extrait du champignon du bouleau chaga. (HLS 2015, №17, p. 32)

Traitement de la cholécystite chronique et de la pancréatite avec pelure d'oignon
2 cuillères à soupe l zeste d'oignon versez 100 ml de vodka. Après 2 semaines, filtrer et prendre 20 gouttes, mélangées à 1 cuillère à soupe. l toute huile végétale non raffinée. La durée du traitement est de 2 semaines. Après 2 semaines, le traitement de ce remède populaire peut être répété. (HLS 2015, №2, p. 28-29)

Traitement des remèdes populaires contre la cholécystite
Grâce au journal «Vestnik ZOZH», la femme a réussi à se débarrasser de nombreuses maladies, notamment de soigner la cholécystite chronique, la pancréatite, la gastrite, la colite, le ganglion thyroïdien et la cataracte. En plus de toutes ces maladies, elle a subi un accident vasculaire cérébral il y a 6 ans. Lorsqu'elle a quitté l'hôpital après un accident vasculaire cérébral, elle a décidé qu'elle n'était plus locataire. Le poids était de 47 kg. Après chaque repas, une forte sensation de brûlure a commencé dans l'œsophage. Un voisin lui a donné un livre d'herbe d'herbe. À l'aide d'un pendule (une noix sur une ficelle), la patiente a déterminé quels remèdes populaires aideraient à guérir ses maladies. Le choix s'est porté sur Kvass de Bolotov, argile, vinaigrette au sel.
Une femme a fait du kot sur la Bolandovo Célandine, a nettoyé les intestins (2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre pour 2 litres d’eau. Le soir, elle a mis de l’argile sur l’estomac et la région thyroïdienne. Après 2 heures, elle a enlevé l’argile et fait un pansement salé contenant 10% de solution saline sur l’estomac, le foie et la thyroïde. toute la nuit, des compresses ont été faites tous les soirs pendant deux semaines.
Lorsque le kvas est présent, commencez le traitement avec ce gâteau au kvas et au chou. Pour faire cuire le gâteau, faites défiler le chou dans le hachoir à viande, presser le jus et préparer des boulettes de gâteau, qu'elle a avalées 1 heure avant le repas (seulement 2 c. À soupe de gâteau). Une heure plus tard, a vu Kvas sur le chélidoine, puis a mangé. Continué à faire des compresses d'argile. Avec l'aide du pendule déterminé quels aliments vous pouvez manger. Après 3 mois, j'ai pu tout manger. Et maintenant, 5 ans se sont écoulés depuis, tous les symptômes de maladies sont disparus depuis longtemps, une femme pèse 65 kg, le noeud de la glande thyroïde est également résolu.
(HLS 2009, №4, p. 8)

Le remède à de nombreuses maladies: gastrite chronique - cholécystite - pancréatite
Ces trois maladies surviennent souvent ensemble et se développent les unes après les autres. Ce bouquet peut être soigné à la maison, bien que ce ne soit pas facile, mais faisable si vous le souhaitez.
Le traitement consiste en trois cours. Dans les périodes I et III (chacune d’elles dure 12 jours), la phéonine est prise. Il est nécessaire pour le traitement de seulement 1,5 litres. Préparez-le comme ça. Prenez une casserole émaillée de 3 litres et remplie à 1/3 de racines d’aubépine bien lavées et hachées. 2/3 rempli de racines d'oseille de cheval. Chez certaines espèces d'oseille, les racines sont amères - elles ne conviennent pas au traitement. Les racines versent de l'eau froide et insistent une heure. Puis faire bouillir après avoir fait bouillir sur un feu tranquille pendant 5-7 heures. Ensuite, le médicament est refroidi et filtré. Les racines sont mélangées et à nouveau remplies d'eau. Faire bouillir pendant 3-5 heures. Cool, filtre. Ces deux bouillons sont combinés et bouillis pendant 5 minutes. Feonin est prêt.
Prenez pheonin dans cet ordre: 5 jours - 1 cuillère à soupe. l trois fois par jour, une demi-heure avant les repas; 4 jours - 1,5 st. l 3 jours dans 2 c. l dans le même sens.
Pendant la deuxième période de traitement, boire pendant 5 à 7 jours un bouillon de hanches et d’aiguilles. Prenez 3,5 litres. Casserole, endormir 0,5 kg d’églantines séchées, verser de l’eau froide sur le dessus, insister pendant une demi-heure, puis porter à ébullition, laisser bouillir pendant 10 minutes et insister pendant 2 heures. Les baies sont malaxées et tolkushkoy met à nouveau le bouillon sur le feu et porte à ébullition pendant 5 minutes. Ajoutez ensuite 100 g d'aiguilles de pin vert (épinette, pin ou sapin), faites bouillir pendant 5 minutes, laissez refroidir, filtrez. Il s'avère environ trois litres de bouillon. Versez-le dans un bocal et ajoutez trois cuillères à soupe de miel. Il est pris 3 fois par jour après un repas. Conservez les deux médicaments au réfrigérateur avant d’appliquer la portion désirée à la température ambiante.
Si la maladie est fortement négligée et que l'acidité est fortement augmentée, alors avant de traiter la cholécystite et la pancréatite à l'aide de ces agents, prenez 10 g du matin à jeun, jus de carotte frais.
Ainsi, le traitement dure environ un mois. Puis parvient à faire face aux trois maladies. (HLS 2001, n ° 14, p. 15)

Régime alimentaire pour la cholécystite chronique et la pancréatite

Le régime alimentaire pour la cholécystite chronique et la pancréatite vise à rétablir le fonctionnement normal de la vésicule biliaire et du pancréas. Étant donné que ce sont les principaux organes du système digestif, il faut absolument observer le régime alimentaire contre la pancréatite et la cholécystite, c’est la condition principale pour le traitement efficace de ces maladies.
Tout d'abord, il s'agit de repas fréquents (5 fois par jour) en petites portions. Un jeûne et une consommation excessive Le jeûne peut contribuer à la formation de calculs dans la vésicule biliaire, trop manger augmente la charge sur les organes malades. Les aliments doivent être bien mastiqués pour faciliter le travail du système digestif.
Les patients ne doivent pas manger d'aliments qui provoquent une sécrétion accrue de la bile et des enzymes digestives. Ces produits comprennent
salé, épicé, frit, fumé, aliments gras, boissons alcoolisées.
Il est recommandé de cuire les aliments au bain-marie, de les cuire ou de les cuire au four, mais dans tous les cas, ne les faites pas frire.

Que peut-on utiliser en nutrition dans la cholécystite et la pancréatite chroniques:
Pain: morceaux de pain de seigle et de blé séchés, craquelins, craquelins non salés.
Céréales: bouillie au lait dilué, eau, cocottes de céréales
Les soupes: meilleures en bouillon de légumes, soupe végétarienne avec des céréales ou des pâtes
Poisson: cuit dans du papier d'aluminium ou cuit dans un poisson au bain-marie, des gâteaux à la vapeur à la vapeur.
Viande: À la vapeur, à la vapeur, bouillie ou cuite au four.
Produits laitiers: kéfir, ryazhenka, fromage cottage faible en gras, fromages à pâte dure de variétés douces, casseroles de lait caillé, raviolis.
Graisses: légumes et beurre - jusqu'à 10-15 g par jour.
Œufs: pas plus de 3-4 par semaine (
Légumes: compotes, crus, en accompagnement, casseroles, ragoûts et salades.
Baies, fruits: espèces non acides, pommes au four, gelée, compote de fruits, gelée.
Boissons: jus de fruits, café naturel au lait, infusion d'églantier, tisanes et thés verts.

Ce qui ne peut pas être avec la cholécystite et la pancréatite:
Pain: pain et brioches frais, tartes frites, muffins et feuilletés.
Haricots, Pois, Lentilles
Soupes: soupes aux champignons, bouillon de viande ou de poisson fort, soupes froides.
Poisson: poisson en conserve, poisson séché, fumé et frit, caviar.
Viande: viande grasse, abats, fumée, viande frite, saucisses.
Produits laitiers: lait entier, crème, yaourts à dessert, fromages salés et épicés.
Graisses: graisses animales et graisses.
Légumes: radis, chou, oignons, raifort, oseille - ils irritent les parois du tube digestif, provoquant la formation de gaz.
Baies, fruits: espèces aigres
Boissons: boissons gazeuses, thé et café forts, boissons alcoolisées
Bonbons: chocolats, glaces, gâteaux et pâtisseries,

Si la pancréatite et la cholécystite deviennent chroniques, le régime alimentaire doit être maintenu aussi longtemps que possible et amélioré toute la vie.

Symptômes et traitement de la cholécystite chronique et de la pancréatite

Ce n’est un secret pour personne que 80% de la population souffre de maladies telles que la cholécystite et la pancréatite. Si une personne souffre de cholécystite, alors se produit une complication, une pancréatite. Ce sont deux maladies liées. Ces processus inflammatoires peuvent être dus à des anomalies congénitales.

Mais pour comprendre quels sont les symptômes et le traitement des affections, vous devez d’abord traiter les causes de leur survenue.

Quelles sont ces maladies?

Ces deux maladies sont liées à la violation des organes internes. La cholécystite et la pancréatite sont les maladies les plus courantes qui agissent ensemble. Ils se produisent très rarement chez l'homme séparément.

La cholécystite se produit en raison de la perturbation de la vésicule biliaire. Chez l'homme, le processus inflammatoire commence. En général, les personnes obèses ou souffrant de problèmes de vésicule biliaire souffrent de cette maladie.

La pancréatite est appelée inflammation aiguë ou chronique du pancréas, ce qui perturbe son travail et le processus digestif normal. Pour cette raison, le corps produit des enzymes médiocres.

Étant donné que ces maladies fonctionnent ensemble, plusieurs raisons expliquent leur apparition, à savoir:

  • Suralimentation constante,
  • Mauvaise nutrition
  • Stress fort et régulier,
  • Consommation fréquente de boissons alcoolisées,
  • Aliments gras ou frits.

En outre, si vous traitez d'autres maladies et utilisez les mauvais médicaments que votre médecin vous a prescrits, vous pouvez acheter ces deux autres maladies.

Symptomatologie

Le symptôme principal de cette maladie est une douleur aiguë du côté droit. La localisation de la douleur dépend de la région endommagée du pancréas. Vous pouvez ressentir un inconfort dans les côtes ou dans la poitrine.

Les principaux signes de la présence de pancréatite et de cholécystite sont:

  • Brûlures d'estomac sévères
  • Manque d'appétit ou manque d'appétit,
  • Sensation constante de nausée
  • Vomissements
  • Écorchage.

Fondamentalement, ces symptômes apparaissent après la consommation d'aliments gras et frits. Très souvent, une douleur intense survient en décubitus dorsal.

Types et caractéristiques de l'évolution de ces maladies

La pancréatite est une conséquence d'une violation de la sécrétion d'enzymes dans l'intestin grêle. Il est de deux types, aiguë et chronique.

  1. La pancréatite aiguë est causée par l'abus d'alcool et nécessite un traitement urgent. Cela peut également être dû à la complication de la maladie des calculs biliaires.
  2. Une maladie chronique se caractérise par une douleur intense dans la région du plexus solaire.

La cholécystite est divisée en trois formes:

Cette maladie de la vésicule biliaire survient pour diverses raisons. Divers micro-organismes ou créatures parasites infectant la vésicule biliaire peuvent pénétrer dans le corps.

Traitement de la cholécystite et de la pancréatite

Bien que ces deux maladies surviennent ensemble, leur traitement est différent. Les médecins attribuent différents médicaments et prescrivent un régime strict.

Si vous avez déjà acquis ces deux ennemis, vous devez revoir l'ensemble de votre régime alimentaire. La première chose à faire est de boire beaucoup d’eau propre. Ne le remplacez pas par des jus de fruits ou du thé, seule de l'eau pure est capable d'éliminer les formations solides du corps, les empêchant de se transformer en grosses pierres.

Le pancréas étant une «mini-plante» pour la «production» d’enzymes, la digestion des aliments, l’utilisation de produits compatibles, il s’agit du premier pas vers la santé de cet organe. Pour la digestion de différents types d'aliments, différentes enzymes sont nécessaires. Vous devez donc vous abstenir d'utiliser conjointement les pommes de terre, la viande, les graisses végétales et animales, etc.

Pour éviter cela, les médecins recommandent de faire une journée de jeûne. À ce stade, vous pouvez boire de l'eau et manger des fruits.

Méthode de traitement supplémentaire

La médecine a découvert que l’eau minérale aide à combattre très bien la pancréatite. Il bloque l'acide chlorhydrique qui se trouve dans l'estomac, ce qui peut provoquer une inflammation. Cette méthode de traitement passe lorsqu'elle est approuvée par le médecin. Il est généralement pris deux heures avant les repas.

Les médecins conseillent d'utiliser de l'eau minérale comme:

Si le patient en a la possibilité, il lui est conseillé de se rendre au spa où l’on trouve de l’eau minérale naturelle et les éléments nécessaires à sa récupération. Dans ces sanatoriums, en plus du traitement, un régime spécial et des exercices réguliers sont inclus.

Remèdes populaires

Beaucoup pratiquent le traitement des remèdes populaires, tels que les infusions à base de plantes. Fondamentalement, utilisez les herbes qui peuvent arrêter les processus inflammatoires. Ceux-ci comprennent:

Si vous avez des calculs dans la vésicule biliaire, prenez ces teintures qui modifieront la composition de la bile et vous permettront de broyer et d'éliminer les calculs du corps. En cas d'association correcte d'antiseptiques avec les plantes médicinales nécessaires, les heures supplémentaires des voies biliaires sont normalisées.

Nous allons considérer trois méthodes de traitement populaires.

  1. Il est nécessaire de moudre des ingrédients tels que: camomille, baies d'aubépine, fleurs d'immortelle, graines de menthe et de fenouil. Mélangez bien le médicament sec. Préparez quotidiennement ce mélange avec une cuillère à thé, par verre de 200 grammes. Prenez-le avant les repas.
  2. Exigez une cuillerée de fleurs de calendula pendant 10 heures et 30 minutes avant les repas, prenez 600 ml. médicaments.
  3. Versez de l'eau bouillante sur la menthe, la ficelle et les neuf, prenez trois cuillères à soupe de chaque ingrédient et préparez le liquide à l'essence. Laisser la teinture reposer pendant quelques heures et la prendre avant de manger 600 ml.

Ce ne sont que quelques médicaments sur ordonnance, il y en a beaucoup plus. Beaucoup préfèrent tous les autres moyens de traitement à la propolis. Bien que cette méthode de traitement soit très populaire, il est préférable de demander conseil à un médecin.

Intervention médicale

Si le traitement médicamenteux ne donne pas le résultat souhaité, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. Les interventions mini-invasives telles que la laparoscopie sont préférées. L'essence de l'opération consiste à éliminer les conséquences d'une pancréatite sévère. Ces conséquences peuvent être:

  • Formations de kystes
  • Nécrose du pancréas,
  • Saignements des tissus affectés,
  • Abcès

L'urolithiase est l'une des causes les plus courantes de cette maladie. Dans ce cas, la tâche principale du médecin consiste à libérer le canal biliaire et à établir un flux normal de bile dans l'intestin.

Après la chirurgie, le patient est sous surveillance médicale étroite. Si le patient est diabétique, l’endocrinologue, qui contrôle le taux de sucre dans le sang, devrait le traiter.

Drogues et drogues

Il existe différents médicaments pour le traitement de la cholécystite et de la pancréatite. Les médicaments non seulement éliminent les principaux symptômes de la maladie, mais traitent également le corps de l'intérieur. Avec le bon usage des médicaments, les organes affectés pourront reprendre leur fonctionnement.

Pour se débarrasser de la pancréatite, la plupart des médecins prescrivent des médicaments tels que:

La cholécystite est également traitée avec d'autres médicaments tels que:

Bien sûr, pour chaque patient, le médecin choisit un médicament distinct qui lui convient. Cela est dû au fait que tout le monde a un organisme différent et ses propres antécédents médicaux. Un traitement inapproprié des médicaments contre la cholécystite et la pancréatite peut avoir des conséquences néfastes. Chacun de ces médicaments a des contre-indications, assurez-vous qu’ils n’aggravent pas votre condition physique.

Si les médecins détectent une infection dans le corps, ils prescrivent des antibiotiques. Le traitement médicamenteux est uniquement sous la supervision d'un médecin.

Danger d'aggravation

Il arrive que l’exacerbation de la pancréatite et de la cholécystite soit la conséquence d’un traitement tardif ou incorrect. Par conséquent, chaque personne peut empêcher la détérioration de l'état associé à ces maux. Sinon, la prévision peut être très grave. Nécrose étendue du pancréas, peut même être fatale.

La pancréatite aiguë se développe parfois en diabète. Étant donné que ces processus inflammatoires s'accompagnent de douleurs intenses et interfèrent avec le processus digestif normal, la qualité de vie est considérablement réduite chez les personnes qui en souffrent.

Comment éviter les mauvaises conséquences?

Puisque chacun de nous n’est pas à l’abri de l’acquisition et du traitement de la cholécystite chronique et de la pancréatite, il est important de toujours bien manger. C'est la nourriture et son calendrier de réception qui contribuent au développement ou au traitement de la maladie.

Entraînez-vous à ne manger que des aliments sains. Cuisinez à la maison à partir de produits achetés et non de produits semi-finis prêts à l'emploi. Faites un horaire de repas et suivez-le. Ainsi, vous éviterez les repas non planifiés et vous éviterez de trop manger, ce qui entraîne une surcharge pondérale.

Mais si vous avez déjà contracté ces maladies chroniques, n'ignorez pas les conseils d'un médecin. Vous devez vous en tenir au régime prescrit et ne pas vous soigner vous-même, sinon vous pouvez vous rendre à la table d'opération.

Si vous suivez tous ces conseils, votre condition physique sera bien meilleure.