Inflammation du pancréas: symptômes et traitement

La pancréatite est une inflammation du pancréas dont les symptômes et le traitement dépendent directement de la forme de la maladie. La pathologie peut être aiguë aussi bien que chronique. Il est important de remarquer les signes de la maladie à temps et de demander de l'aide, car ignorer les signaux du corps peut entraîner des conséquences désagréables, voire la mort.

Inflammation du pancréas: causes

Selon les statistiques, la consommation excessive d'alcool ou la maladie de calculs biliaires sont les deux principales causes de développement d'une inflammation dans la glande.

Dans 70% des cas, la pancréatite est due à l'alcoolisme, dans 20% des cas, le blocage du conduit avec le tartre et plusieurs facteurs déclencheurs s'appliquent aux 10% restants:

  • intoxication alimentaire fréquente;
  • lésions abdominales dans la région du pancréas (hypochondre gauche);
  • maladies infectieuses ou virales du tractus gastro-intestinal;
  • dysfonctionnements dans le sphincter situé dans la glande;
  • maladies fongiques.

En outre, la maladie peut devenir une complication après une intervention chirurgicale dans la cavité abdominale ou après une manipulation endoscopique.

Symptômes et signes de la maladie

La nature des manifestations de la maladie dépend de la forme de la pancréatite, de la sensibilité individuelle du patient ainsi que de la zone de la zone touchée. Il est important de distinguer les symptômes d’inflammation du pancréas chez les femmes des problèmes liés aux ovaires, lorsque la douleur ne peut irradier que vers la côte gauche. Et chez les enfants, des symptômes similaires peuvent survenir lors d'une intoxication banale.

Pour la pancréatite chronique, une période latente est caractéristique. Souvent, les patients ne soupçonnent même pas la présence de la maladie avant la première exacerbation grave. La forme aiguë de la pathologie, en revanche, a une symptomatologie prononcée. Lors d'une attaque, le patient doit avoir une assistance médicale qualifiée.

Pancréatite aiguë

Le pancréas est un petit organe, mais il remplit les fonctions les plus importantes de l'organisme: il produit de l'insuline, nécessaire au maintien d'un taux de sucre sanguin normal, ainsi que des enzymes digestives qui aident à décomposer les aliments entrés dans l'intestin. Au cours de l'inflammation, toutes les fonctions organiques sont altérées et de graves dommages peuvent conduire à une maladie chronique telle que le diabète.

Pour éviter cela, vous avez besoin de temps pour reconnaître les symptômes et assister le patient:

  • douleur environnante, localisée dans l'hypochondrie, souvent plus à gauche. Sensations douloureuses intenses, non éliminées par l'utilisation de médicaments, provoquant des nausées, des vomissements. Dans les cas graves, un choc douloureux peut se développer et, dans ce contexte, la mort peut survenir.
  • l'aversion pour n'importe quel aliment, la présence d'inclusions de bile dans les vomissures;
  • modification des principaux indicateurs - fièvre, augmentation du rythme cardiaque, respiration rapide, baisse de la pression artérielle;
  • brûlures d'estomac sévères et bouche sèche;
  • éructations fréquentes, apparition de hoquet;
  • ballonnement de la partie supérieure de l'abdomen dû à un dysfonctionnement digestif;
  • selles agitées - pronos, constipation, présence dans les matières fécales de particules alimentaires non digérées.

L'état de santé général du patient s'aggrave progressivement. Une attention particulière doit être accordée à l'apparence de la peau. La peau blanche ou bleuâtre apparaît le plus souvent, elle n’est pas aussi dangereuse que la couleur jaunâtre. La jaunisse parle d'une forme de pancréatite réactive (la plus dangereuse). Elle se produit en raison de la compression de la vésicule biliaire et de son canal par un pancréas très grossi.

Au moindre jaunissement de la sclérotique ou de la peau, vous devez consulter un médecin de toute urgence.

Inflammation chronique du pancréas

La pancréatite chronique a un parcours caché et se fait connaître uniquement lors de l'exacerbation du processus. Une crise de douleur peut provoquer une violation du régime alimentaire, de la consommation d’alcool, un stress grave, etc.

Le tableau clinique de l'exacerbation est similaire à celui de l'inflammation aiguë:

  • localisation de la douleur - partie supérieure de l'abdomen, dans l'hypochondrie. Les sensations sont du zona et peuvent donner à l'omoplate, au dos ou au sternum;
  • violation du tube digestif - nausée, éructations, vomissements, distension abdominale, diarrhée, constipation;
  • changements dans le pouls, la pression, la température.

Les symptômes disparaissent lorsque la maladie s'atténue, mais la pancréatite se fait toujours sentir. Le patient se plaint de constipation ou de pénétration persistante, qui résulte d'une division insuffisante de la nourriture dans l'intestin et de flatulences. Apparaît également les cheveux cassants et les plaques des ongles, la peau sèche et qui pèle, l'apparition rapide de la fatigue.

Mesures de diagnostic

Pour le diagnostic de pancréatite aiguë ou exacerbée, la présentation clinique et les antécédents sont généralement suffisants. Pour identifier une inflammation cachée, vous aurez besoin d'un examen du corps.

Lors de son admission à l'hôpital, on prescrit au patient les études suivantes:

  • test sanguin normal - montre les signes généraux d'inflammation dans le corps (augmentation de la vitesse de sédimentation des érythrocytes, augmentation de la concentration de globules blancs);
  • détermination de la glycémie (glucose) dans le sang - pour prévenir le développement du diabète ou d'une condition prédiabétique due à une lésion des îlots de Langerhans - zones du pancréas dans lesquelles l'insuline est produite;
  • biochimie sanguine - ils ne mènent pas une étude approfondie, mais uniquement la détermination des enzymes glandulaires (trypsine, amylase, lipase);
  • échographie des organes de la cavité abdominale;
  • Oesophagofibrogastroduodenoscopy - permet d’utiliser le tube fin avec une petite chambre pour examiner le tractus gastro-intestinal de l’intérieur;
  • Examen aux rayons X des organes abdominaux;
  • analyse générale des matières fécales et de l'urine.

Dans les cas peu clairs, la tomodensitométrie peut également être prescrite au patient, mais elle est rarement utilisée en raison du coût élevé de la procédure et des longues lignes.

Traitement de l'inflammation du pancréas

Pour maintenir la rémission de la pancréatite chronique, il suffit généralement de suivre un régime et de prendre des préparations enzymatiques. La tactique de traitement de l'exacerbation et de l'inflammation aiguë n'est pas différente. Le patient est obligatoirement hospitalisé, mène une thérapie de désintoxication, stabilise le travail du pancréas.

Les médicaments

Pour soulager l’état du patient et éliminer l’inflammation, utilisez les médicaments suivants:

  • antispasmodiques (No-shpa, Baralgin);
  • anticholinergiques (atropine, métacine);
  • Les anti-H2 (Famotidine);
  • enzymes pancréatiques (Festal, Mezim);
  • les adsorbants (Sorbeks, Enterosgel);
  • des antibiotiques;
  • eubiotiques.

Le premier jour, le patient doit mourir de faim, il est autorisé à boire de l'eau pure. À partir du deuxième jour, différents produits sont introduits progressivement, mais une personne ne peut reprendre son régime habituel qu'après plusieurs mois.

Remèdes populaires

Le traitement de l'inflammation pancréatique avec des remèdes populaires ne peut être commencé qu'après l'atténuation du stade aigu. Les méthodes non traditionnelles ne doivent être appliquées que simultanément avec la médecine conventionnelle et uniquement après avoir consulté votre médecin. Attraper une personne peut causer un préjudice irréparable à sa santé.

Il est bien établi en tant que médicament pour le jus de pomme de terre pancréatite. Il est nécessaire de boire 100-150 ml avant les repas, en quantité suffisante une à deux fois par jour. Il est important que chaque portion de jus soit pressée immédiatement avant utilisation.

En outre, la médecine traditionnelle a souvent recours à la cueillette à base de plantes:

  • achillée, camomille, calendula:
    15 g d'herbes séchées versez 200 ml d'eau bouillante, laissez refroidir. Boire 70-100 ml de perfusion une demi-heure avant les repas.
  • écorce d'épine-vinette:
    dans un verre d'eau bouillante ajouter une grande cuillerée d'écorce broyée, refroidir. Prenez une cuillère à soupe avant chaque utilisation de nourriture.
  • immortelle, absinthe, camomille (fleurs):
    mélanger ces herbes dans un rapport de 3: 1: 2, cinq cuillères à soupe. cuillère versez 1,5 tasse d'eau bouillante et laissez refroidir. Buvez 100 ml trois fois par jour.

Nutrition et alimentation - Que manger et quoi pas?

Le régime alimentaire pour l'inflammation du pancréas joue un rôle important dans le processus de traitement. Au cours d'une pancréatite aiguë, il est interdit au patient de manger un aliment pendant 2 jours au maximum, puis les produits sont progressivement introduits dans l'alimentation. Tout d'abord, vous pouvez manger de la bouillie fine strictement sur l'eau, sans ajouter de sel, de sucre, de lait ou d'autres choses. Avec un bon débit en une semaine, il est permis de manger des soupes de légumes, du poisson bouilli et de la viande diététique. Sur le régime alimentaire, le patient devrait avoir quelques mois.

Au stade de la rémission, il est important d’exclure les produits alimentaires qui chargent le pancréas et peuvent déclencher une nouvelle attaque:

  • l'alcool;
  • du chocolat;
  • viande fumée;
  • les aliments gras;
  • aliments frits;
  • produits laitiers riches en matières grasses laitières;
  • haricots, chou;
  • thé, café

Il faut souvent et progressivement observer le régime de température des aliments (environ 50 degrés) pour choisir des produits bénéfiques pour la digestion.

Complications possibles

Les pancréatites aiguës et chroniques peuvent entraîner des complications. De plus, la forme latente de fuite provoque souvent des conséquences désagréables, la destruction progressive des tissus étant presque asymptomatique.

Complications possibles:

  • diminution de la tolérance au glucose, diabète sucré;
  • abcès des glandes;
  • dommages à d'autres organes du tractus gastro-intestinal;
  • kystes dans les tissus glandulaires;
  • jaunissement mécanique de la peau.

Dans les cas avancés, la pancréatite entraîne une intoxication grave et la mort.

Prévention de l'exacerbation

Pour prévenir les exacerbations, il suffit de ne pas enfreindre les règles de l'alimentation et de prendre les médicaments prescrits par votre médecin. En outre, il est recommandé de subir des examens périodiques, de se faire tester et de faire une échographie abdominale. Vous devez également éviter le stress, maintenir l’immunité au bon niveau, éliminer ou limiter fortement l’apport en glucose.

Maladies du pancréas: symptômes du traitement

Maladies du pancréas: symptômes du traitement

Le pancréas est d’une importance capitale pour la vie humaine. Il a pour objectif principal de développer des enzymes qui interviennent dans la digestion des graisses, des protéines et des glucides.

Représentant une formation lobulaire allongée dans l'abdomen supérieur gauche, cet organe d'activité vitale a une structure macroscopique composée de la tête, du corps et de la queue. Les signes de maladie pancréatique, les symptômes et le traitement dépendent entièrement de la qualité de la régulation des niveaux hormonaux. C'est le pancréas qui est responsable de la production de la plus importante hormone vitale - l'insuline, qui, une fois dans le sang, régule les processus métaboliques associés à l'équilibre du glucose dans l'organisme. Il existe diverses maladies du pancréas, les symptômes, le traitement ont également leurs propres caractéristiques en fonction du type de troubles fonctionnels.

Signes symptomatiques communs de l'inflammation du pancréas

Dans diverses maladies de cette grande glande de l’organe digestif, les principaux symptômes des manifestations sont similaires. Lorsque le pancréas fait mal, les symptômes et le traitement dépendent du type de dysfonctionnement hormonal qui provoque douleur et dyspepsie. Tout commence par une douleur dans la région épigastrique de la cavité abdominale. De plus, la douleur donne dans l'hypochondre gauche dans l'omoplate gauche et / ou dans le dos, portant la nature environnante de l'inflammation. Parfois, les sensations douloureuses ont des symptômes constants et parfois, elles se manifestent spontanément sous la forme de crises. C'est notamment ce que peut ressentir une personne après avoir mangé des aliments épicés ou gras, des boissons alcoolisées, des excès alimentaires et d'autres excès gastronomiques. Le soulagement de la douleur peut être ajusté en fonction de la position du corps. La douleur est ressentie plus fortement en position assise et, inversement, en position debout et / ou couchée. À la palpation de l'abdomen dans l'hypochondre gauche, il y a une douleur, et avec une pression suffisamment forte sur cette zone, une personne a des nausées et une envie lancinante. En général, par temps chaud, les crises de douleur aiguë s'intensifient et, inversement, par temps froid et particulièrement glacial, tous les signes de la maladie du pancréas sont atténués.

signes d'inflammation du pancréas

Inflammation du pancréas: symptômes et traitement de la pancréatite

Une inflammation soudaine de la glande digestive peut déclencher l'apparition d'une pancréatite aiguë. Cette pathologie résulte des troubles de la fermentation digestive du pancréas en produisant des fonctions exocrines, qui s'expriment en dehors de la mise en œuvre de la production du suc pancréatique. En raison du manque d'enzymes dans le duodénum, ​​la digestion elle-même à l'intérieur de la glande a lieu, entraînant la production de toxines dangereuses pour les autres organes de l'activité humaine. Comment se développe la pancréatite, cette maladie du pancréas, les symptômes et le traitement que tout le monde doit connaître. Le processus de destruction des tissus dans les conduits du pancréas commence par une augmentation de la pression interne, provoquée par une activité enzymatique, et par conséquent, une lésion enzymatique sans entrave des structures tissulaires de la glande. Avec un traitement inadéquat, une forme aiguë d'inflammation peut évoluer en pancréatonécrose.

Symptômes d'inflammation aiguë:

  • Douleur abdominale sévère, exprimée en syndromes permanents émoussés et / ou coupants.
  • Avec la progression, peut-être un état de choc.
  • Emplacement - l'hypochondre gauche ou droit.
  • Avec une lésion complète du syndrome de la douleur glandulaire couvre la région lombaire entière.
  • Sécheresse de la bouche, hoquet, éructations, nausées et vomissements mélangés à la bile.
  • Tabouret cassant

Une inflammation soudaine de la glande digestive peut déclencher une pancréatite aiguë.

Comment traiter le pancréas, dont les symptômes sont décrits ci-dessus? L'hospitalisation du patient est une condition importante pour le traitement efficace de la pancréatite. Dans un hôpital, une personne recevra tous les soins médicaux nécessaires. Cependant, vous devez connaître certaines règles pour aider le patient avant l’arrivée du médecin:

  • Pour éviter un choc douloureux, ne mangez pas;
  • un rhume doit être appliqué sur le haut de l'abdomen, cela ralentira le processus de fermentation;
  • pour soulager les spasmes, le patient doit mettre de la nitroglycérine sous la langue (sous réserve de tolérance) ou prendre tout médicament antispasmodique, par exemple, pas de silo.

Pancréas - symptômes de la maladie, traitement par des médicaments contre la pancréatite en milieu clinique:

  • avec une forte pression dans les canaux pour soulager la douleur, des combinaisons pharmacologiques de bloqueurs d'histamine H2 sont utilisées;
  • Le syndrome de la douleur est neutralisé par un traitement anti-inflammatoire non stéroïdien, des antispasmodiques et des analgésiques.
  • Pour stimuler la fonction intra et exocrine, on utilise des médicaments à haute teneur en trypsine.

La nitroglycérine pour la pancréatite

Les antispasmodiques sont prescrits dans les dysfonctionnements hypomoteurs et les agents procinétiques dans les dysfonctionnements hypomoteurs.

Kyste pancréatique: symptômes et traitement

Suite à une violation de la sécrétion pancréatique et à une mort tissulaire (détritus), une cavité ou une vessie pathologique, également appelée kyste pancréatique, apparaît. La cause de cette tumeur peut être:

  • formes non traitées de pancréatite chronique et / ou aiguë;
  • lésions traumatiques du pancréas de propriétés mécaniques;
  • hémorragie dans le parenchyme.

Selon son étiologie, ces néoplasmes peuvent être à la fois congénitaux et acquis. Le pancréas endommagé, les symptômes et le traitement dépendent du stade de formation des kystes, de l'état du canal et de la présence de complications cliniques. Dans la formation des kystes pancréatiques, il existe plusieurs périodes ou stades de formation:

  • Stade I - à partir du début de la pancréatite pendant 4 à 6 semaines, des formations initiales de la cavité du kyste se forment
  • Stade II - la formation capsulaire dure 2-3 mois après le diagnostic de pancréatite;
  • Stade III - après une formation de capsule de six mois, les parois du néoplasme (kystes) acquièrent une structure de tissu fibreux dense;
  • Stade IV - le kyste se détache, c'est-à-dire se forme et présente un certain degré de mobilité.

En cas de violation de la sécrétion pancréatique et de mort tissulaire (détritus), une cavité ou une vessie pathologique apparaît

Pancréas, symptômes de la maladie, dont le traitement est une intervention chirurgicale urgente:

    1. Chez l'homme, il existe un ictère mécanique, indiquant une obstruction des voies biliaires.
    2. Suppuration du corps et isthme du pancréas.
    3. Rupture du kyste et sa percée dans la cavité péritonéale et / ou pleurale, ainsi que dans les organes adjacents.
    4. Saignements abdominaux de kyste.

Tout ceci dans 30% des cas est dû à un retard du traitement médicamenteux dans les premiers stades de la formation des kystes pancréatiques.

Pancréas: symptômes et traitement (régime) du diabète

On sait que le fer est responsable du soutien hormonal des processus digestifs dans le corps. Un problème réel de la médecine reste aujourd'hui le niveau accru dans le sang d'une catégorie importante de citoyens, non seulement en Russie, mais également dans d'autres États. C'est probablement le problème numéro 2 après le SIDA.

Cette maladie endocrinienne du pancréas, appelée symptôme et traitement (régime alimentaire), associée au rétablissement du taux hormonal d'insuline dans le sang, est appelée diabète. Ce type de maladie endocrinienne est associé à des troubles chroniques du pancréas dans le cadre de processus métaboliques:

  • une solution saline;
  • glucide;
  • gras;
  • protéines et minéraux.

régime alimentaire pour le diabète

Selon la classification étiologique, le diabète sucré peut se développer selon quatre signes typiques et suivre une évolution de la maladie d'une forme légère à grave, l'insulinothérapie à la posologie de ces patients atteint 70 OD et plus.

Les signes symptomatiques de différents degrés de la maladie ont des symptômes différents, qui sont établis strictement individuellement dans les murs des institutions médicales et, en fonction de cela, des effets médicamenteux appropriés sont attribués. Une condition préalable essentielle au traitement est la nécessité de suivre un régime alimentaire strict. Toutes les recommandations diététiques ont leurs propres caractéristiques en fonction du degré de la maladie, du sexe et de l'âge du patient. Par conséquent, une consultation complète sur le régime alimentaire, basée sur la physiologie du patient, peut être obtenue auprès du médecin traitant et / ou de la nutritionniste du lieu de résidence.

Qu'est-ce qui est possible et ce qui ne l'est pas?

Le pancréas est un organe très capricieux de l'activité humaine. À bien des égards, elle suggère elle-même ce qui peut et ne peut pas être mangé. Un lecteur inexpérimenté restera perplexe et une personne qui sait ce qui se dit ne hochera la tête qu'avec regret. Ainsi, dès que votre pancréas n'appréciera aucun produit alimentaire, il exprimera immédiatement son «mécontentement» sous la forme:

  • douleur et inconfort;
  • des nausées et des vomissements;
  • faiblesse du corps et vertiges;
  • parfois la température augmente et ainsi de suite.

Tomates et concombres - aliments interdits

Afin de ne pas amener votre corps à un tel état, vous devez adhérer aux normes correctes en matière de nutrition. Cependant, avant de décider de ce qui est possible et de ce qui ne l’est pas, il faut tenir compte du fait qu’il convient et que celui-ci l’absorbe facilement, il est catégoriquement non perçu par un autre organisme.

Produits qui doivent être oubliés lors d'exacerbations aiguës et / ou chroniques:

  • des légumes et des fruits, c’est impossible - tomates, concombres, chou, prunes, ananas, poires, citrons, pommes, pêches;
  • à base de viande: porc, canard, oie et toutes leurs préparations (côtelettes, saucisses, etc.);
  • des poissons: esturgeon, truite, saumon, saumon, maquereau. Et aussi tous leurs plats sous forme de produits fumés, conserves, etc.
  • des produits laitiers, il est impossible - fromage cottage, fromage, lait, crème, beurre;
  • des boissons: eau gazeuse, boissons gazeuses, thé, café, bière, champagne.

Tous ces produits vont provoquer une exacerbation immédiate du pancréas et provoquer des douleurs. Le meilleur traitement à la maison sera la faim et le froid. Les aliments qui peuvent être consommés en petites quantités:

  • de légumes et de fruits - pommes de terre, courgettes, carottes, pois verts, fraises, abricots, cantaloup;
  • de laiterie: kéfir, yogourt;
  • à partir de produits carnés: dinde, bœuf, poulet, lapin;
  • à partir de produits de la pêche: brochet, sandre, morue, goberge;
  • boissons recommandées: gelée de fruits, eau minérale, décoction d'églantier ou herbes médicinales.

De plus, diverses céréales sont recommandées, cuites sur du riz, du sarrasin, du leurre et du riz. La bouillie idéale pour les personnes souffrant de maladies du pancréas est la farine d'avoine. Il peut être consommé en toute quantité et à tout moment de la journée, sans addition de sucre et de sel.

Prévention des maladies du pancréas

Le régime alimentaire est la principale mesure thérapeutique et préventive en cas d’exacerbation pancréatique. Cependant, à la maison, vous pouvez effectuer d'autres actions préventives, en utilisant différents aliments:

  • Traitement à l'aneth. Les graines d'une plante (10g) sont versées avec de l'eau bouillante (200 ml) et infusées pendant une heure. Après cela, cette eau verte doit être bue l'estomac vide.
  • Traitement à l'ail, au citron et au persil. Prenez 300 g d'ail et de persil, mélangés à un kilogramme de citron, puis broyez dans un hachoir à viande. Ensuite, chaque jour avant les repas, utilisez 20 g.
  • Traitement au kéfir et au sarrasin. Cuire la bouillie de sarrasin (sans sel), laisser refroidir, puis verser du kéfir faible en gras. A manger à tout moment de la journée, à volonté.
  • Traitement moustache dorée. Broyez quelques tiges de cette plante et versez 500 ml d'eau. Faites bouillir pendant 30 à 40 minutes, insistez et prenez une décoction 2 fois par jour le matin et le soir avant de vous coucher.

Les bouillons à base de bleuets ou de feuilles seront très utiles.

Comment traiter l'inflammation du pancréas à la maison

Le rôle du pancréas implique la régulation de l'échange d'énergie et d'autres processus biochimiques se produisant dans le corps humain.

Il produit un complexe d'enzymes digestives qui interviennent dans la dégradation des protéines, des glucides et des graisses alimentaires, ainsi que du glucagon et des régulateurs du glucose, insuline-hormones.

L'inflammation du pancréas, dont nous considérons le traitement et les symptômes, a été appelée pancréatite, du mot latin pancréas.

La maladie peut survenir sous forme aiguë ou suivre un cours chronique. La pancréatite aiguë est caractérisée par une forte attaque soudaine, une santé et une vie dangereuses. Dans la pancréatite chronique, les crises sont moins prononcées et peuvent se répéter au fil des ans.

Les causes

Provoquer le développement d'une inflammation du pancréas peut:

  • manger des aliments gras, épicés et frits;
  • trop manger;
  • consommation systématique d'alcool;
  • médicaments hormonaux;
  • chocs nerveux;
  • traumatisme abdominal.

L'inflammation de la glande peut survenir dans le contexte d'autres maladies du tractus gastro-intestinal (pancréatite réactive):

Les médecins affirment souffrir de surpoids et de personnes âgées. Les femmes souffrent plus souvent que les hommes de cette maladie.

Symptômes de l'inflammation du pancréas

En cas d’inflammation du pancréas, l’un des symptômes est un syndrome douloureux typique de la forme aiguë. Le patient ressent une douleur très vive autour de lui, reculant légèrement dans certaines positions. Le relief apporte une posture assise avec le corps penché en avant.

Les principaux symptômes d'inflammation aiguë du pancréas:

  • douleur aiguë sous les côtes du zona;
  • nausées et vomissements (le soulagement temporaire survient après les vomissements);
  • tension de la paroi abdominale antérieure;
  • pâleur de la peau;
  • faiblesse et transpiration;
  • fièvre.

Les premiers signes peuvent se manifester sous forme de sévérité dans la région épigastrique 1,5 à 2 heures après un repas. Souvent, ce prodrome debout s'accompagne d'une forte réduction de l'appétit et de maux de tête et de vertiges fréquents. A cette époque, des changements pathologiques négatifs ont déjà lieu dans la glande.

De plus, dans la plupart des cas, la localisation de la douleur peut déterminer quelle partie de la glande est enflammée:

  1. Ainsi, un symptôme d'inflammation de la queue du pancréas sera une douleur ressentie dans l'hypochondre gauche. Cette douleur peut s'étendre à la région située entre les vertèbres thoracique IV et lombaire.
  2. Dans l'inflammation de la tête du pancréas, le symptôme de la douleur apparaît le plus souvent du côté droit sous les côtes, occupant la zone située entre les vertèbres VI et XI.
  3. Le corps enflammé du pancréas peut causer des douleurs dans la région épigastrique.

Il est caractéristique que, pendant sa rémission, une personne puisse se sentir complètement en bonne santé et n'éprouver qu'une faiblesse temporaire, parfois des troubles digestifs et une diarrhée. Après le stress, la température corporelle monte parfois jusqu'à des indicateurs subfébriles

Forme chronique

Les experts estiment que le développement de la pancréatite chronique entraîne une fascination excessive pour les aliments gras, le tabagisme et l’abus d’alcool. Il n'est pas précisé précisément comment l'alcool affecte le travail du pancréas. Vraisemblablement, il peut empêcher la libération du suc digestif du pancréas ou en altérer considérablement la composition chimique. Par conséquent, les sucs digestifs commencent à provoquer un processus inflammatoire.

Symptômes de la maladie pancréatique chronique:

  • aversion pour les aliments gras;
  • douleur dans l'hypochondre pendant l'exercice;
  • violation de la chaise;
  • perte de poids importante;
  • perte d'appétit.

En fonction des symptômes, les médecins distinguent plusieurs formes de maladie pancréatique chronique: asymptomatique, douloureuse, récurrente et pseudo-tumorale.

Diagnostics

Pour comprendre pourquoi le pancréas fait mal, pendant l'examen, le médecin écoutera toutes vos plaintes, recueillera une anamnèse, vous examinera et vous prescrira les examens instrumentaux et de laboratoire nécessaires:

  1. Analyses sanguines biochimiques: le niveau d'amylase, de lipase et de trypsine augmente. La forme nécrotique sera accompagnée d'une diminution du taux de calcium sérique. Augmentation de l'ALAT et de l'AST. Les niveaux de bilirubine peuvent augmenter. Si tout l'organe est affecté, la production d'insuline est perturbée, suivie d'une hyperglycémie. Dans l'urine apparaîtra l'amylase.
  2. Examens instrumentaux: échographie, fibrogastroduodénoscopie, radiographie des organes thoraciques, angiographie des vaisseaux organiques, tomographie, examen laparoscopique de la cavité abdominale.

Le médecin doit faire attention à votre apparence, à la couleur des muqueuses et de la peau. Le spécialiste sait vérifier le pancréas pour distinguer les douleurs causées par la défaite du pancréas de celles provoquées par les maladies du côlon transverse.

Traitement de l'inflammation du pancréas

Le traitement de la pancréatite aiguë ne peut être différé - il met la vie en danger. Si le temps n'arrête pas le flux d'enzymes du pancréas, ils sont capables de détruire tous les tissus et entraînent également un assouplissement spectaculaire des vaisseaux sanguins et un "empoisonnement" du sang par les produits de décomposition tissulaire qui, s'ils ne sont pas traités, peuvent être fatals.

Pour commencer, on prescrit au patient des liquides intraveineux pour remplacer la perte de liquide et normaliser la pression artérielle. Des médicaments contre la douleur sont prescrits jusqu'à l'élimination complète de l'inflammation. Pendant cette période, de trois jours à une semaine, un régime strict est prescrit.

L'exacerbation d'une maladie chronique est traitée en ambulatoire. On prescrit au patient une diète économiquement thermique avec des plats cuits à la vapeur. Une bonne nutrition est associée à la prise de médicaments qui bloquent les enzymes actives de la glande. Avec une forte exacerbation de l'inflammation "pancréas" a également prescrit des analgésiques, antispasmodiques, des médicaments à base d'enzymes et des vitamines.

Traitement de la toxicomanie

Pour un traitement efficace de l'inflammation du pancréas, les médicaments sont sélectionnés et prescrits par votre médecin individuellement. Vous pouvez être prescrit:

  1. Antispasmodiques (pour soulager les spasmes musculaires): Drotaverinum (sous forme de comprimés: Spasmol, No-shpa, Spazmalgon), Papaverine.
  2. Médicaments destinés à affaiblir la sécrétion du suc gastrique: oméprazole (Zerocide Orta-nol, Gastrozol, Otsid, Promezol, Omepar Losek et autres). Ranitidine (Acidex, Histak, Ulcuran, Rantak, Atzilok-Ei autres). Famotidine (Antodin, Histodil, Belomet, Atsipep, Primamet, Blokatsid, Ulkuzal, Gasterogen).
  3. Préparations enzymatiques: Gimekromon, Allohol, Pancréatine (Créon, Pankral Digestal, Mezim, Pantsitrat, Penzistal).
  4. Substances inhibant la production d'enzymes pancréatiques: aprotinine (Iniprol, Antagozan, Tra-Silol Gordox, Kontrikal).

Si l'apparition du diabète est une complication de la pancréatite, le traitement est effectué selon la prescription de l'endocrinologue. Les complications de la pancréatite chronique peuvent également devenir des kystes et des tumeurs malignes du pancréas. S'agissant de néoplasmes hormono-actifs, leur apparence peut être diagnostiquée en plus des examens par ultrasons et IRM, ainsi que pour sécréter une quantité excessive d'hormones.

Régime alimentaire

Pour que le traitement soit efficace, les patients atteints de pancréatite doivent suivre un régime pendant un an. Mangez souvent et ne pas trop manger. Nourriture prise sous forme de chaleur. En général, chaque patient essaie de choisir lui-même un tel régime qui ne provoquerait pas de rechutes, car nous sommes tous différents et réagissent différemment aux mêmes produits.

Lorsque l'exacerbation de l'inflammation du pancréas le premier jour ne doit pas manger du tout, buvez de l'eau minérale sans gaz - quelques gorgées toutes les 15 minutes. Une décoction de hanches, du thé faible, mais des jus de fruits, des boissons aux fruits - non.

Ensuite, vous pouvez commencer à manger aussi, et souvent un peu. Viande et poisson sous forme de soufflés et d'escalopes à la vapeur, bouillie de bouillie, œufs brouillés, purée de légumes bouillis - pour commencer. Ils seront ensuite rejoints par du fromage cottage, des produits laitiers, des fruits et des baies sous forme de compotes et de gelée, de pommes au four et de poires.

Lorsque des maladies exacerbantes du pancréas doivent toujours être exclues du régime alimentaire:

  • l'alcool;
  • épices, assaisonnements;
  • gras, frit;
  • saucisses, viandes fumées;
  • cornichons, aliments en conserve;
  • confiseries, chocolat, jus aigres.

À la maison, le traitement diététique de l'inflammation du pancréas implique l'exclusion catégorique d'un certain nombre d'aliments à ce moment-là jusqu'à ce que la période aiguë de la maladie s'atténue, de même que la période de réadaptation. Avec le développement de la pancréatite chronique, la restriction de produits demeure également.

Même dans le cas où la maladie serait guérie avec succès, le fait qu’elle ait été causée de graves dommages à la santé et qu’il faille donc à l’avenir se méfier du régime alimentaire et du régime alimentaire pour éviter d’éventuelles rechutes.

Prévention de nouvelles exacerbations

Dans les cas d'inflammation chronique, il est nécessaire de respecter scrupuleusement les régimes n ° 5 ou 5P afin d'éviter d'éventuelles exacerbations. Les aliments riches en glucides doivent être limités autant que possible, mais vous ne devez pas les supprimer complètement de l'alimentation.

Les glucides font partie intégrante du régime alimentaire d'une personne en bonne santé et sont nécessaires au maintien de son fonctionnement normal. Cependant, les patients atteints de pancréatite devraient limiter leur utilisation. Particulièrement riche en sucres glucidiques - gâteaux, biscuits, crème glacée, bonbons, gâteaux et autres pâtisseries.

Inflammation du pancréas et traitement

La pancréatite est une maladie du pancréas. Dans cette revue, nous considérons les principaux symptômes, les fonctions, le traitement de l'inflammation, les médicaments et les remèdes populaires.

Un fort syndrome douloureux dans l'hypochondre gauche signale le développement d'un processus anormal dans le pancréas. La nature de la douleur dépend de l'emplacement de l'inflammation. Le traitement n'est prescrit par un médecin qu'après une détermination précise de la cause de l'anomalie.

Les principales fonctions du pancréas

Cet organe, un peu plus éloigné que l'estomac, a un corps, une tête et une queue. La taille du pancréas varie de 16 à 22 centimètres. Le poids corporel est de 80 grammes.

Possédant une structure tubulaire alvéolaire, l'organe est divisé en segments constitués de tissu glandulaire. La teinte des lobules varie du rose au gris. Chaque lobule a son propre système de petits canaux excréteurs. Ils sont combinés dans un seul canal excréteur, qui traverse la taille de l'organe et débouche dans le duodénum.

Entre les lobes organiques se trouvent les îlots de Langerhans, qui assurent la production de glucagon et d’insuline dans le sang. Étant une glande mixte, cet organe a des fonctions exocrines et endocrines.

La première fonction est activement impliquée dans le processus de digestion. Il accompagne la production de jus et son évacuation vers le duodénum. Grâce au jus, les composants organiques de la nourriture sont digérés. La deuxième fonction du pancréas sécrète de l'insuline, du glucagon, des hormones impliquées dans la régulation du métabolisme des glucides.

Maladies des glandes communes

quoi traiter le pancréas

La liste des anomalies touchant le pancréas est longue. Beaucoup ont reçu un diagnostic de pancréatite aiguë. Si le traitement du pancréas n’est pas opportun, la maladie devient chronique.

Symptômes de la pancréatite aiguë

comment traiter les symptômes du pancréas des conseils de médecin

Le développement d'une pancréatite aiguë est principalement dû à une violation de l'écoulement du suc pancréatique et à une modification de sa composition chimique. Les facteurs progressifs sont des anomalies progressives du foie, des lésions organiques.

Souvent avec la question de savoir comment traiter le pancréas à un médecin se tourner vers les personnes qui ont des problèmes d'alcool.

Les symptômes communs incluent:

  • l'apparition de zona douleur;
  • nausée, vomissement;
  • état fébrile;
  • augmentation de la température jusqu'à 39 degrés;
  • la diarrhée;
  • abaisser la pression artérielle;
  • vertige peu clair.

Ayant reçu la réponse à la question de savoir comment traiter le pancréas, dont les symptômes sont très douloureux, vous pouvez vous protéger des conséquences graves. Il est très important de suivre strictement les conseils d'un médecin.

Comment se manifeste la pancréatite chronique

comment calmer le pancréas

Lorsque la maladie des calculs biliaires progresse, on observe le développement d'une pancréatite chronique. Il y a d'autres raisons pour la transformation de la forme aiguë de la maladie en une forme chronique. La question de savoir comment traiter le pancréas est adressée aux personnes dont le système immunitaire est affaibli qui abusent des aliments gras.

Le symptôme principal de la forme chronique est une douleur dans l'épigastre. La douleur, caractérisée par un caractère douloureux, survient la nuit et 2-3 heures après avoir mangé. Souvent, la sensation douloureuse irradie vers l'omoplate gauche. La douleur n'est pas toujours présente. Pendant la rechute, il s'accompagne de vomissements et de constipation.

En l'absence de traitement correct du pancréas, la forme chronique est compliquée par la progression de la jaunisse ou du diabète sucré.

Méthodes de diagnostic de base

Lorsqu'une personne souffre d'une douleur pancréatique, le traitement n'est prescrit qu'après le diagnostic. Après avoir précisé le diagnostic, le médecin sera en mesure de répondre avec précision à la question de savoir comment traiter le pancréas.

Le diagnostic de la pancréatite est réalisé par:

  1. Analyse sanguine biochimique et clinique.
  2. Rayons X.
  3. Gastroscopie.
  4. CT
  5. Echographie de la cavité abdominale.

Lorsque la pancréatite s'aggrave, la personne doit consulter un gastro-entérologue pour obtenir des conseils. Souvent, un cardiologue ou un hépatologue peut répondre à la question de savoir comment traiter le pancréas. Il est recommandé de discuter de nutrition avec un nutritionniste.

Particularités du traitement du pancréas

Comment guérir le pancréas? Traiter la forme aiguë de la maladie ne peut être qu'à l'hôpital. En cas de complications, une personne est placée en soins intensifs. La réponse à la question de savoir comment traiter le pancréas sous forme chronique est possible, car les symptômes sont actifs. L'objectif principal du traitement est d'éliminer la douleur et de rétablir la santé du corps.

Les médicaments font cesser les sensations douloureuses. Prendre le médicament devrait être en conformité avec les recommandations du médecin. Souvent, le spécialiste prescrit l'utilisation de:

Lorsque la forme chronique de la maladie devient plus aiguë, le médecin prescrit un traitement antimicrobien en répondant à la question de savoir comment guérir le pancréas. Le patient est prescrit l'utilisation de Claforan, Kefzola, Ampicillin.

Commentaires du médecin sur les premiers soins

Si une personne est préoccupée par le pancréas, le traitement doit être rapide. Au cours des 24 heures, une personne doit exclure la consommation de nourriture. Cela aidera à réduire la charge sur le corps.

Une compresse froide devrait être appliquée sur le point sensible. L'application de glace aide à ralentir le développement des poches dans les tissus de l'organe. Le patient a besoin de boire autant que possible. L'eau doit être de très haute qualité. Une personne devrait boire au moins deux litres en 24 heures. Les personnes familiarisées avec la maladie savent comment calmer le pancréas. Au lieu de l'eau, ils boivent de l'eau alcaline minérale. Le jus pancréatique et l'écoulement de la bile s'améliorent.

Peut-être l'utilisation d'antispasmodiques. Afin de soulager les spasmes du sphincter du conduit principal, ces médicaments sont administrés à une personne par voie intramusculaire. Ensuite, vous devez appeler une ambulance. Les spécialistes arrivés traiteront le pancréas en fonction de la gravité des symptômes.

Traitement des remèdes populaires

que pour calmer le pancréas

La plupart des patients veulent savoir comment traiter le pancréas à la maison. Il existe de nombreuses recettes qui aident à soulager les symptômes et à améliorer la qualité de vie du patient. Les remèdes populaires thérapeutiques effectués sous la stricte surveillance d'un médecin.

Comment traiter le pancréas avec un syndrome douloureux modéré? Le patient est bien aidé décoctions de:

Recettes de base

Pour préparer une décoction de calendula, vous devez préparer 200 ml. eau bouillante une cuillerée d'herbes. Il faut insister signifie quatre à huit heures. Prendre le médicament devrait être trois fois par jour, 35 minutes avant les repas. La durée du cours thérapeutique est de 1,5 à 2 mois.

Comment traiter une personne si le pancréas est malade? La citrouille au sol vient à la rescousse. Faites d’abord bouillir 150 grammes de blé dans deux litres d’eau, puis mélangez avec deux cents grammes de l’ingrédient principal. Ajouter le sel, l'huile d'olive et mélanger. Il est nécessaire de prendre le médicament dans les 21 jours.

Auparavant, ils savaient bien traiter quand le pancréas faisait mal. Un effet remarquable sur le corps est un mélange de fleurs d'immortelle et de camomille. Pour la préparation de la nécessité de mélanger les herbes dans des proportions de 1 à 1, versez de l'eau bouillante, envelopper soigneusement et insister 30 minutes. Il est nécessaire d'accepter les moyens filtrés sur 0,5 verre, en 30 minutes.

Nous traitons le pancréas avec de l'écorce de tremble. Il faut verser 300 grammes d'écorce dans de l'eau bouillante et cuire pendant vingt minutes. Ensuite, insistez pour 1/2 journée et faites un effort. Buvez la perfusion devrait être 50 mil. 1-2 fois par jour.

Aide à l'exacerbation

Comment calmer le pancréas lors d'une exacerbation? Les médecins recommandent d'aller à l'hôpital, car le risque de déshydratation est énorme. Il est possible d'arrêter ce risque avec l'aide de fluides intraveineux.

Il est important de savoir comment le pancréas est traité contre les nausées et les vomissements. Les patients sont invités à prendre Motilium ou Cerucal. Ces médicaments sont pris trois fois par jour, 30 minutes avant les repas. Afin d'assurer une diminution de la sécrétion d'enzymes et la création d'un repos fonctionnel, le patient se voit prescrire Creon et Pancreatin.

Comment traiter une maladie si le pancréas fait très mal? Les médecins recommandent de prendre Diclofenac et Baralgin. Ce sont les antidouleurs les plus puissants, qui ne doivent pas être maltraités. Si la douleur s'est apaisée, mieux vaut se passer de médicament pendant cinq à sept jours.

Si la pancréatite provoque des spasmes des voies biliaires, un médicament antispasmodique est prescrit au patient. Première réception nommée No-shpy. Après trois ou quatre jours, le patient se voit prescrire Duspatalin.

Recommandations diététiques

L'amélioration de la condition contribue au traitement du pancréas par la faim. Le premier jour, il est conseillé au patient de refuser complètement de manger. Vous ne devez boire que de l'eau minérale de haute qualité. L'eau minérale «Narzan» et «Borjomi» est la meilleure solution.

Lorsque la maladie s'aggrave, le patient doit boire au moins un litre et demi d'eau minérale. La posologie diminue à mesure que le syndrome douloureux recule.

Comment traiter la maladie, si le pancréas continue à être perturbé, le spécialiste doit le lui demander. Dans le contexte de la thérapie, une personne doit suivre un régime strict. Au deuxième jour du menu, vous devriez vous diversifier avec des petits pains aux arachides, des craquelins et des beignets. Il vaut mieux boire du thé noir. Puis autorisé à manger des aliments faibles en calories.

Comment traite-t-on le pancréas pendant un régime? On prescrit au patient des médicaments qui aident à améliorer la digestion.

Prévention des maladies des glandes

Comment traiter le foie et le pancréas pendant la rémission? La balnéothérapie et la phytothérapie viennent à la rescousse. Les témoignages indiquent que le traitement du pancréas à cette période implique principalement la prise de préparations à base de plantes. Trois fois par jour, il est recommandé de prendre une infusion de feuilles de menthe poivrée, d'aubépine, de fleurs d'immortelle et de graines de fenouil.

Il est important d'abandonner la consommation d'alcool. L'approche de l'alimentation devrait être raisonnable. La nourriture doit être bien cuite et savoureuse. Vous devez manger au moins trois à cinq fois par jour, par petites portions, en fonction de l'état du corps. Les collations doivent être exclues. Si vous voulez vraiment manger, et avant que le déjeuner ou le dîner ne soit loin, il est recommandé de boire un verre de kéfir ou de manger une pomme douce.

Une personne qui veut savoir comment et quoi traiter le pancréas devrait fournir à votre corps suffisamment de protéines. Il est préférable de ne pas manger de glucides simples.

Il est important de détecter et de soigner rapidement les anomalies de fond. Si nécessaire, la pierre de la vésicule biliaire est enlevée. Le gastro-entérologue est obligé de donner des conseils sur le traitement antiviral de l'hépatite.

Enfin

Comment traite-t-on le pancréas si des symptômes d'insuffisance exogène sont présents pendant la période de rémission? Le patient est assigné une utilisation à vie de médicaments enzymatiques. L'abandon incontrôlé de médicaments tels que le biseptol et la tétracycline.

Pancréas: symptômes du traitement diététique

Le rôle du pancréas dans le corps humain est très grand: il participe à la régulation du métabolisme énergétique, facilite la digestion, facilite la digestion des protéines, régule le taux de glucose et participe à d’autres processus importants du corps.

L'inflammation du pancréas (ou pancréatite) est dangereuse en raison de complications pouvant conduire au diabète, voire à la nécrose du tissu pancréatique.

Symptômes et signes d'inflammation du pancréas

La glande est située derrière l'estomac et à proximité de la vésicule biliaire. Si cela fait mal, la maladie se propage au pancréas. Au début du développement de l'inflammation, les signes et les symptômes de la pancréatite sont standard:

  • zona nature de la douleur;
  • douleur brûlante dans le bas des cuisses par le dos;
  • diminution de l'appétit;
  • réflexe nauséeux accru;
  • en se penchant en avant, la douleur est réduite;
  • parfois caractérisé par une augmentation de la température.

Les patients confondent souvent la pancréatite avec l'ostéochondrose, la pyélonéphrite et même le zona. Mais un médecin expérimenté détermine rapidement l'inflammation du pancréas, car l'apparition de la maladie passe toujours avec une douleur aiguë. Pour déterminer que ce n’est pas la colonne vertébrale qui fait mal, il est facile de le palper: avec ostéochondrose ou pyélonéphrite, la prise dans la zone douloureuse est palpable, mais pas avec la pancréatite.

Pancréatite aiguë

La forme aiguë de la pancréatite est traitable à l'hôpital et les médecins doivent «calmer» rapidement le pancréas, faute de quoi la maladie risque de devenir une nécrose (mort des tissus) et le décès du patient.

Par conséquent, lorsque la première douleur dans la région épigastrique ou une inflammation de l'hypochondre devrait consulter immédiatement un médecin. Les maladies aiguës des glandes entraînent la mortalité dans 15% des cas, en raison du traitement inopportun effectué par un spécialiste.

Les principaux signes d'inflammation aiguë du pancréas:

  • la tachycardie;
  • vomissements;
  • douleur aiguë autour du nombril;
  • augmentation de la température;
  • la diarrhée.

Pancréatite chronique

Si une pancréatite aiguë se produit sur le fond d'activation des enzymes pancréatiques, sa forme chronique est formée de diverses maladies du tractus gastro-intestinal, telles que la maladie des calculs biliaires, la cholécystite ou l'hépatite. Les signes d'une maladie chronique:

  • aversion pour les aliments gras;
  • douleur dans l'hypochondre pendant l'exercice;
  • violation de la chaise;
  • perte de poids importante;
  • perte d'appétit.

En fonction des symptômes, les médecins distinguent plusieurs formes de maladie pancréatique chronique: asymptomatique, douloureuse, récurrente et pseudo-tumorale. Dans la première forme, le patient ignore la maladie, en cas de douleur, il ressent une douleur récurrente sous les côtes et, lors des rechutes, les sensations douloureuses apparaissent, mais elles disparaissent après le traitement. Une forme pseudo-tumorale d'inflammation pancréatique se produit lorsque la tête grossit, envahie par le tissu fibreux.

Localisation du processus inflammatoire

Si le pancréas est enflammé, les douleurs sont différentes: douleur, coupure, poignardée, à un endroit spécifique, par exemple, sous le bord droit, ou même sans localisation dans toute la cavité abdominale, dans le dos ou à l'aine. Le type de douleur dépend directement de la partie de la glande enflammée: corps, tête ou queue. Lorsque la localisation de la douleur est floue, les médecins parlent souvent de la maladie complète de l'organe.

La douleur douloureuse dans la partie médiane de la cavité abdominale indique que le corps du pancréas est enflammé, si la douleur est palpable du côté droit - la tête de la glande est enflammée et si elle est à gauche - la queue. La présence des deux derniers cas est bien pire, car dans ces parties une formation de masse (tumeur) est formée.

Dans la tête du pancréas

Un changement général de la taille du pancréas est beaucoup plus sûr que d’augmenter sa taille. La tête de la glande a une forme particulière et une structure particulière: elle se situe chez un adulte au niveau des deux premières vertèbres et légèrement plus élevée chez le nouveau-né. À l'âge adulte, la taille normale de la tête du pancréas devrait atteindre 35 mm. Si elle est plus petite ou plus grande, on considère alors qu'il s'agit d'une pathologie.

La formation volumétrique de la tête pancréatique est généralement détectée lors d'une échographie abdominale et est considérée comme une maladie dangereuse. Il est bénin ou inférieur aux normes, ce qui nécessite un retrait immédiat. Cette maladie est souvent trouvée chez les personnes après 60 ans. Même un médecin expérimenté détermine les premiers signes d'inflammation de la tête de la glande: changement de la couleur de la peau et coloration du blanc des yeux au jaune. Le traitement de cette forme de la maladie se produit à l'hôpital.

Dans la queue

La queue du pancréas a la forme d'une poire courbée et épouse étroitement la rate. Chez l’adulte en bonne santé, la queue d’un organe a une largeur optimale d’environ 20 à 30 mm et une forte pathologie de la glande est son expansion ou sa compaction, au fond de laquelle se forme une obstruction de la veine splénique ou de la forme sous-rénale.

On observe rarement une tumeur dans la queue de la glande: environ un quart de toutes les maladies du tractus gastro-intestinal. Mais si elle est diagnostiquée, la tumeur est souvent immédiatement maligne et presque impossible à traiter, car elle est détectée tardivement, alors qu'elle atteint déjà une taille considérable. En opérant une tumeur dans la queue du pancréas, les médecins doivent souvent prélever des organes à proximité.

Symptômes de l'inflammation du pancréas | Symptômes de la pancréatite

Causes de la maladie

Dans la plupart des cas, les causes de la maladie du pancréas sont associées aux boissons alcoolisées. De plus, peu importe ce qui a été bu la veille: de la vodka chère ou du vin fait maison. Les gens ont l'habitude de penser que l'alcool constitue la principale charge du foie, ce qui conduit à la cirrhose, mais il est jusqu'à un certain point nécessaire de composer avec les alcools à l'aide d'enzymes. Le pancréas n'a pas du tout de telles protéines, alors les alcools frappent immédiatement le corps qui ne peut pas se défendre.

Les facteurs suivants sont également considérés comme étant les causes d'inflammation d'un organe:

  • Maladies des voies biliaires. Lorsque la bile est jetée dans le pancréas, il se produit une accumulation de substances spéciales qui activent les propres enzymes de la glande, créant un gonflement des tissus, des lésions des vaisseaux sanguins et diverses hémorragies. Si vous ne tenez pas compte de la pancréatite alcoolique, cette forme d'inflammation représente 70% de toutes les maladies de la glande.
  • La formation de pierre ou de sable. Dans le canal pancréatique, sous l'influence de la malnutrition, il se forme souvent des calculs qui, à la sortie, chevauchent le canal, provoquant une inflammation du "pancréas".
  • Maladies du duodénum ou de l'estomac. Un ulcère gastrique, une gastrite ou toute autre inflammation du tube digestif contribuent à la libération de contenu intestinal non traité dans les canaux pancréatiques, ce qui entraîne une exacerbation de la pancréatite.
  • Hypertension, diabète, athérosclérose, grossesse. Dans ces cas, il y a violation de la circulation sanguine normale, limitant le pouvoir du pancréas et développant une inflammation.
  • Intoxication chimique ou alimentaire. En cas d'intoxication par des alcalis, des acides, des toxines, une intoxication ou une invasion helminthique, les enzymes pancréatiques sont activées, ce qui conduit souvent à une pancréatite.
  • Médicaments non contrôlés. Certains médicaments activent les enzymes des glandes. Ils doivent donc être pris strictement sous la surveillance d'un médecin.
  • Trop manger Si le métabolisme corporel est perturbé avec une tendance à trop manger, le risque de pancréatite augmente considérablement. Surtout si une personne abuse des aliments frits, gras et épicés.
  • Abdomen blessé ou blessé. Lorsque des plaies, des blessures contondantes ou des interventions chirurgicales infructueuses sur les organes du tractus gastro-intestinal augmentent le risque de développer une inflammation aiguë des organes.
  • Les infections. L'hépatite chronique, la varicelle, l'insuffisance hépatique, l'amygdalite, les oreillons, les processus purulents abdominaux, la sepsie intestinale ou la dysenterie augmentent le risque de pancréatite.
  • La génétique. Les troubles génétiques provoquent souvent une inflammation du pancréas chez un enfant immédiatement après la naissance.

Méthodes d'élimination de l'inflammation et de traitement de la pancréatite

Pour toute douleur dans le tractus gastro-intestinal, il est préférable de consulter immédiatement un médecin. Le traitement de la pancréatite a généralement lieu à l'hôpital. Les médecins en phase aiguë anesthésient le pancréas en supprimant ses fonctions de sécrétion. Ils éliminent également les médicaments avec des spasmes de sorties et prescrivent l'utilisation d'antibiotiques à large spectre pour prévenir les modifications inflammatoires ou les complications secondaires. Si les complications dans le pancréas sont graves, une intervention chirurgicale est utilisée.

L'exacerbation d'une maladie chronique est traitée en ambulatoire. On prescrit au patient une diète économiquement thermique avec des plats cuits à la vapeur. Une bonne nutrition est associée à la prise de médicaments qui bloquent les enzymes actives de la glande. Avec une forte exacerbation de l'inflammation "pancréas" a également prescrit des analgésiques, antispasmodiques, des médicaments à base d'enzymes et des vitamines.

Comment traiter les herbes et les remèdes populaires

Un traitement ancien et efficace est la phytothérapie. En plus du régime approprié pour la pancréatite et du rejet des aliments frits, gras et épicés, afin de soulager l'inflammation aiguë du pancréas, vous devez boire des herbes cholérétiques.

Pour ce faire, prenez 10 g d'herbes sèches:

  • la chélidoine;
  • stigmates de maïs;
  • fruits d'anis;
  • racine de pissenlit;
  • violettes tricolores;
  • oiseau alpiniste.

Tous écraser, mélanger, verser ½ litre d'eau bouillante et laisser bouillir pendant 3 minutes. Après refroidissement, le bouillon doit être bu avec une exacerbation de la maladie trois fois par jour avant les repas pendant deux semaines d'affilée. Ensuite, vous devez préparer un verre à partir des herbes suivantes:

  • aneth, menthe poivrée 30 g chacun;
  • fleurs d'immortelle, fruits d'aubépine de 20 g;
  • fleurs de marguerite 10

Verser les herbes hachées ½ litre d'eau bouillante et laisser reposer 20 minutes, puis filtrer et prendre quotidiennement trois fois après les repas pendant un mois. Il est également utile de boire le jus de choucroute sans carottes ni épices. Le jus soulage rapidement les douleurs aiguës, car il contient de l'acide lactique, particulièrement utile pour exacerber la pancréatite.

Nutrition et régime pour l'inflammation du pancréas

Indépendamment de la forme de la maladie, pour le traitement de l'inflammation du pancréas, il est nécessaire de respecter un régime alimentaire strict. En exacerbant la maladie dans les deux premiers jours, vous ne pouvez pas prendre de nourriture. Il est autorisé uniquement le bouillon de rose sauvage, eau minérale sans gaz ou thé faible et non sucré.

Il est nécessaire d'exclure du régime alimentaire si la maladie est exacerbée:

  • l'alcool;
  • épices, assaisonnements;
  • gras, frit;
  • saucisses, viandes fumées;
  • cornichons, aliments en conserve;
  • confiseries, chocolat, jus aigres.

Que pouvez-vous manger avec une pancréatite?

Quels produits peuvent

Si l'inflammation du pancréas est chronique, les médecins autorisent les produits suivants:

  • Produits laitiers: fromage cottage sans acide, yaourt, kéfir.
  • Variétés de poisson faibles en gras: brochet, daurade, sandre.
  • Produits à base de viande sous forme de purée de pommes de terre, boulettes de viande, soufflé de lapin, veau, bœuf, dinde ou poulet.
  • Légumes moulus bouillis.
  • Des biscottes ou du pain de blé sec.
  • Omelette d'œufs à la vapeur.
  • Soupes aux céréales, au poulet, aux nouilles ou aux légumes.
  • Huiles: tournesol raffiné, olive, crémeuse.
  • Des pâtes, du gruau au sol.
  • Gelée sucrée, gelées, compotes.
  • Poires au four, pommes.
  • Son de blé en bouillon, thé faible, bouillon de hanches, eau minérale sans gaz.

Menu diététique pour la maladie du pancréas

Si le pancréas est enflammé, vous pouvez utiliser le régime approximatif décrit ci-dessous. Le menu est conçu pour 1 personne pour 2 jours:

Premier jour

Petit déjeuner 1: purée de pommes de terre 100 g, 2 craquelins, eau minérale.
Petit déjeuner 2: œufs brouillés sur une paire de 2 œufs, 2 côtelettes de vapeur, 1 chapelure de pain de blé, lait faible en gras 200 ml.
Déjeuner: soupe au poulet 200 ml, poisson bouilli 100 g, courgettes cuites 100 g, 1 biscotte, raisins secs cuits à la vapeur 30 g, jus de tomate 200 ml.
Déjeuner: gelée de fruits 200 ml, eau minérale sans gaz.
Dîner: flocons d'avoine 150 g, 1 galette à la vapeur, purée de carottes 100 g, 1 biscotte, thé au lait 200 ml.

Deuxième jour

Petit déjeuner 1: boeuf bouilli 100 g, flocons d'avoine 150 g, 1 biscotte, eau minérale.
Petit déjeuner 2: compote de pommes 100 g, pudding au fromage blanc 100 g, 1 toast, 200 ml de thé.
Déjeuner: soupe aux légumes 250 ml, 2 galettes de poisson à la vapeur, bouillie de citrouille 100 g, fromage cottage 100 g, 1 pain grillé, thé.
Snack: purée de carottes 150 g, boulettes de viande 100 g, purée de pommes 100 g, yaourt 100 g
Dîner: purée de pommes de terre 150 g, pain de viande 150 g, pudding au fromage blanc 100 g, 1 toast, gelée de fruits 100 ml, thé.