Traitements efficaces contre les douleurs intestinales

La douleur dans l'intestin est l'une des plaintes les plus courantes concernant la consultation d'un médecin. En règle générale, il est causé par des modifications inflammatoires de la membrane muqueuse de différentes parties du petit et du gros intestin. Par nature, il peut être douloureux, tranchant, terne et cramponnant. La plupart des patients ont un lien clair entre l'acte de défécation et la disparition des symptômes. Si l'intestin fait mal, il est nécessaire de comprendre les causes de l'apparition de la douleur pour alléger la souffrance. Le traitement de la douleur dans l'intestin peut être divisé en deux étapes: les soins d'urgence, le traitement planifié.

Premiers secours

Très souvent, des symptômes pathologiques apparaissent lorsqu'il n'y a pas possibilité de consulter un médecin. Dans de telles situations, les premiers secours au patient sont fournis par ses proches. Classiquement, les actions peuvent être représentées comme un tel algorithme.

  1. Établissez une cause possible de douleur. Si c’est la première attaque, la douleur est intense, aiguë et s’accompagne d’une violation de l’état général du patient - fièvre, nausée, vomissements, bouche sèche - la seule bonne décision serait de faire appel à un médecin.
  2. Si le patient souffre d'une maladie intestinale chronique et que des symptômes similaires se manifestent régulièrement, vous pouvez essayer de prendre des médicaments à la maison.
  3. En cas d'urgence, vous pouvez recommander au patient des médicaments antispasmodiques. Ils aideront à soulager la douleur dans les intestins et à améliorer l'état du patient.

Traitement prévu

Les premiers soins ne peuvent que temporairement améliorer l'état du patient. Pour un rétablissement complet, vous devez effectuer un traitement planifié. Il doit être complet et se dérouler dans trois directions interdépendantes:

  • régime alimentaire;
  • traitement traditionnel;
  • remèdes populaires.

Ils se complètent, ce qui vous permet d'éliminer rapidement les symptômes de l'intestin.

Nourriture santé

Le régime alimentaire est la clé de la maladie intestinale. Sans elle, le traitement n’aura tout simplement pas d’effet, même si les pilules les plus efficaces sont utilisées.

Pour les douleurs dans les intestins, le régime alimentaire est choisi en fonction de la fonction des intestins. Si les symptômes sont accompagnés de constipation, la table Pevsner №3 est nommée. Si le patient a la diarrhée - №4.

Quel que soit le type de violation des maladies intestinales, ces produits sont interdits:

  • oignon, ail, radis, radis;
  • viandes et poissons gras;
  • café fort, eau gazéifiée, alcool;
  • bouillons de viande et de poisson saturés, plats à leur base.

Le régime numéro 3 comprend tous les produits dont le but - renforcer la motilité intestinale. Il est recommandé de respecter les règles suivantes.

  1. Céréales - sarrasin, orge, orge, blé.
  2. Produits de boulangerie - pain de grains entiers et pain au son. Vous pouvez utiliser du pain de régime moderne, mais uniquement avec un plat liquide.
  3. Pour la cuisson des soupes, il est recommandé d'utiliser du bouillon de viande et de poisson, beaucoup de légumes riches en fibres - chou, carottes, betteraves.
  4. La viande et le poisson choisissent des variétés faibles en gras.
  5. Toutes sortes de fruits et légumes frais sont encouragées.
  6. Parmi les boissons autorisées, eau non gazeuse, compotes, jus dilués, thé.

Un patient avec un régime de constipation recommande fortement de ne pas gelée, gelées, bonbons à la gélatine et agar, aux guimauves et à la marmelade. En outre, les produits de boulangerie à base de farine de qualité supérieure ne sont pas recommandés. Tous ces produits ralentissent la motilité intestinale, ce qui peut augmenter les symptômes de la maladie.

Le régime numéro 4 est recommandé pour les patients souffrant de diarrhée. Il prévoit l'exclusion des plats qui provoquent la décomposition et la fermentation dans l'intestin, ainsi que le péristaltisme. Ce régime est prescrit pour les maladies infectieuses, les maladies d'origine alimentaire, la colite, accompagné de selles fréquentes et liquides.

Dans la version classique, le régime restreint la consommation de glucides et de graisses, en tant que principaux provocateurs des processus de fermentation. Dans le même temps, la quantité de protéines reste inchangée. Parmi les médecins modernes, la restriction des aliments protéiques, qui causent la carie, devient de plus en plus populaire.

  1. La base de la nutrition est une bouillie en purée de la consistance la plus uniforme.
  2. La viande et le poisson peuvent être utilisés sous forme de viande hachée ou de soufflé.
  3. Les soupes autorisées sont réduites en purée sans épices, pommes de terre et pâtes.
  4. Du riz est ajouté aux côtelettes au lieu du pain.
  5. Fruits et baies recommandés avec effet astringent - coings, cornets, cerises des oiseaux, myrtilles.

Le régime ne recommande pas les pâtisseries fraîches, le chocolat, les yaourts sucrés, les puddings au lait.

Produits pharmaceutiques

Aujourd'hui, le marché pharmaceutique propose une variété de pilules qui aident à soulager les symptômes de la maladie intestinale. La plupart des médecins utilisent ces groupes de médicaments:

  • antispasmodiques;
  • les laxatifs;
  • carminatif;
  • des sorbants;
  • probiotiques.

Antispasmodiques

Antispasmodiques - ceux dont la tâche principale est de soulager les crampes et la douleur. Le plus souvent, les médecins prescrivent No-shpu, Drotaverin, Mebeverin, Duspatalin. Les comprimés éliminent rapidement les symptômes et améliorent l'état du patient.

Laxatifs

Les laxatifs aident à faire face à la constipation. Récemment, les préparations à base de lactulose, par exemple, Dufalac, sont devenues de plus en plus populaires. Dans leur composition, les fibres alimentaires augmentent le volume et réduisent la densité des masses fécales, grâce auxquelles elles agissent avec douceur et efficacité.

Carminatif

Le médicament le plus populaire dans ce groupe est Espumizan. La siméthicone, qui en fait partie, divise les grosses bulles de gaz en bulles plus petites, faciles à éliminer du corps.

Sorbants

La tâche principale des absorbants est d’éliminer les toxines qui se sont accumulées dans les intestins et qui causent des symptômes désagréables. Le remède le plus simple dans ce groupe est le charbon actif. A notre époque, de nouveaux médicaments plus efficaces ont été développés pour adsorber les toxines - Smekta, Atoxil, Enterosgel.

Probiotiques

Médicaments contenant des bifidobactéries et des lactobacilles. Normalement, ces bactéries habitent la muqueuse intestinale et empêchent l’adhésion de micro-organismes pathogènes sur celle-ci. En cas de violation de l'équilibre microbiologique, des conditions favorables sont créées pour la croissance et le développement de bactéries pathogènes. Extérieurement, cela se manifeste par une douleur dans les intestins et une violation de son travail.

Remèdes populaires

Si, pour une raison quelconque, le patient ne peut pas ou ne veut pas prendre de pilules, des remèdes populaires viendront à la rescousse. Ils sont particulièrement indiqués en période subaiguë de la maladie et en cas de rémission incomplète. Des herbes à effet anti-inflammatoire, antispasmodique et carminatif aideront à soulager les symptômes. Pour la préparation de décoctions utilisées en mélange multi-composants et un type de matière première.

  1. De la camomille, la sauge et l'achillée, pris à parts égales, préparent le bouillon. Il faut une demi-tasse avant chaque repas.
  2. La pomme de terre fraîche a un effet enveloppant et cicatrisant. Prenez un verre sur un estomac vide.
  3. Pour réduire les processus de putréfaction et de fermentation, recommandez la teinture d'ail. 100 g d'ail sont versés avec de la vodka et infusés pendant deux semaines à température ambiante. Prendre 20-25 gouttes avant chaque repas. Pour améliorer l'effet, il est souhaitable de boire du kéfir, du yaourt ou du ryazhenka fait maison.
  4. Lorsque la constipation recommande la décoction de nerprun, millefeuille, ortie. Il a un effet laxatif doux et stimule la motilité intestinale.
  5. Si la diarrhée prévaut à la clinique, le patient reçoit une décoction d’écorce de chêne - une demi-tasse deux fois par jour. Il a un bon effet astringent.

En choisissant une méthode de traitement traditionnel de la douleur dans les intestins, assurez-vous de consulter un spécialiste. Il vous aidera à trouver ces frais utiles dans chaque cas.

Conclusion

La douleur dans les intestins peut être causée par diverses raisons. Certains d'entre eux peuvent constituer une menace sérieuse pour la vie et la santé des patients. C'est pourquoi il est recommandé de contacter immédiatement un médecin. Il est possible de commencer le traitement sans consulter un spécialiste à la condition que le patient connaisse exactement la cause de ses souffrances. Dans le cas contraire, il doit absolument se soumettre à une série d'examens - sans eux, même un médecin expérimenté peut difficilement poser un diagnostic précis et prescrire un traitement complet.

Douleur dans les intestins: prendre des pilules ou consulter un médecin?

Malheureusement, une pilule universelle pour toutes les maladies n'a pas encore été inventée. Avant de prendre un médicament contre la douleur dans les intestins, vous devez vous assurer que le problème est localisé dans cet organe. Et même s’il ya une telle confiance, de nombreuses maladies causent des douleurs à l’abdomen, mais nécessitent des traitements complètement différents. Et parfois, seule une intervention chirurgicale peut sauver des tourments. Dans la plupart des cas, il est impossible d'éliminer la cause par vous-même. Le soulagement de la douleur ne fait que retarder la visite chez le médecin, mais ne l’annule pas.

Qu'est-ce qui fait mal - intestins ou estomac?

Comment distinguer les douleurs d'estomac des problèmes intestinaux? L'estomac est situé dans la partie supérieure de l'abdomen, immédiatement sous le diaphragme. La majeure partie est située sur le côté gauche et le reste dans l'épigastre ("sous la cuillère"). L'intestin est situé plus bas dans la cavité abdominale.

La douleur dans les intestins diffère des symptômes des maladies de l’estomac en ce que l’inconfort n’est généralement pas associé à l’alimentation. L'exception à la règle est l'inflammation dans le côlon transverse, qui peut causer une gêne causée par des contractions musculaires réflexes lorsque la nourriture pénètre dans l'estomac. Le plus souvent, la douleur s'aggrave avant ou pendant le passage des selles.

Habituellement, les sensations sont douloureuses ou crampes (coliques). La douleur douloureuse peut durer assez longtemps et s’intensifier pendant la toux. Les coliques se manifestent par des crises courtes mais répétées. De telles sensations sont observées avec une inflammation intestinale.

C'est important! Il est assez difficile de comprendre indépendamment les causes des problèmes abdominaux. Le meilleur remède contre les douleurs intestinales est une visite opportune chez le médecin.

Pourquoi l'intestin fait-il mal?

Selon la maladie, la douleur peut causer:

  • des crampes;
  • étirement;
  • douleurs comme des contractions;
  • pointes.

Dans la plupart des cas, la maladie intestinale est caractérisée par une douleur spastique. Les spasmes proviennent d'une forte contraction du muscle lisse. Cette condition s'appelle la colique intestinale et peut survenir quand:

  • empoisonnement de nature différente;
  • entérite (inflammation de l'intestin grêle)
  • colite (inflammation de la muqueuse intestinale);
  • helminthiases (infection par des vers).

Si la douleur dans les intestins est causée par un spasme, l'utilisation d'antispasmodiques (No-shpa, Drotaverin) apportera un soulagement. Mais si l'inconfort devient permanent, c'est-à-dire s'il n'est pas associé à une intoxication, il est nécessaire de consulter un spécialiste.

Autres causes de douleur intestinale

La cause suivante de la douleur - la distension de l'intestin - est associée à une augmentation de la formation de gaz (flatulence) ou à une obstruction intestinale au cours du développement de maladies oncologiques ou d'une torsion de l'intestin. Ces sensations sont longues et douloureuses dans la nature. Dans ce cas, vous pouvez prendre du charbon actif ou d’autres médicaments contre les ballonnements dans les intestins, mais cela ne fait que soulager la douleur pendant un certain temps. Afin de vous débarrasser de la maladie de manière fiable, il sera nécessaire de poser le bon diagnostic, c'est-à-dire que vous ne pouvez pas vous passer d'une visite chez le médecin.

Si quelque part dans le tractus intestinal, il existe un obstacle au passage de la masse alimentaire, à l'inconfort lié aux étirements, des sensations similaires à des contractions peuvent être ajoutées. Cela est dû au travail accru des muscles au-dessus de la "congestion" dans le but de pousser le contenu plus loin dans l'intestin. Les analgésiques avec ce type de douleur dans les intestins ne sont qu'une mesure temporaire. Le traitement devrait inclure toute une gamme de médicaments pour soulager l’intoxication et améliorer la motilité. Et dans certains cas, seule une intervention chirurgicale aidera.

Lire: comment prendre le médicament Baktisubtil.

Après des blessures ou des interventions chirurgicales, des adhérences sont souvent formées entre les boucles intestinales - une augmentation du tissu conjonctif. Ces "constrictions" relient les boucles de l'intestin et provoquent une douleur à la traction, aggravée par les mouvements, certaines positions du corps ou la levée de poids.

Parfois, l’inconfort de l’abdomen n’a aucun rapport avec le tractus gastro-intestinal. Le stress et la dépression, les maladies de la colonne vertébrale, des poumons, du cœur et même une piqûre d’insecte peuvent provoquer une affection douloureuse. Traiter les douleurs reflétées par les analgésiques ou les analgésiques est au moins inutile.

C'est important! Une gêne sur le côté droit de l'abdomen, accompagnée de vomissements et de fièvre, est le symptôme d'une crise d'appendicite. Avec de fortes douleurs dans ce processus de l'intestin, il est dangereux de boire des pilules, cela lubrifiera le tableau clinique. La seule façon correcte est d'appeler immédiatement une ambulance.

Médicaments pour la douleur intestinale

Si la douleur provient vraiment de problèmes intestinaux, elle peut être soulagée temporairement avec certains médicaments. Donc, des ballonnements et une lourdeur dans l'estomac aidera:

  • charbon actif;
  • Mezim Forte;
  • Espumizan;
  • Hilak Forte;
  • Pas de shpa;
  • Linex.

Si la dysbactériose est la cause de l'inconfort, vous devez tout d'abord en trouver la cause (infection, utilisation de médicaments, réduction de la motilité). Les sentiments peuvent être similaires, mais un traitement différent est nécessaire: dans certains cas, les probiotiques seront utiles, notamment les bactéries facilitant la digestion, dans d'autres, les prébiotiques pour normaliser le péristaltisme.

Parfois, une gêne abdominale est associée à la constipation. S'il s'agit d'un phénomène temporaire, vous pouvez boire un laxatif, mais avec une douleur constante dans les intestins, il est nécessaire de trouver la «racine du problème» - pour poser le bon diagnostic. Une utilisation trop fréquente de laxatifs ne fera qu'aggraver la situation et peut conduire au syndrome de l'intestin paresseux.

Nous ne devons pas oublier que chaque médicament a des contre-indications et des effets secondaires. Une personne qui est loin de la médecine peut facilement se tromper avec le choix du remède et de la dose. Par conséquent, le dernier mot devrait être laissé au médecin - après avoir enlevé l'inconfort aigu, il est nécessaire de subir un examen médical.

Lorsque l'automédication est inutile ou dangereuse

La rigidité et les sensations de traction des adhérences sont dans la plupart des cas éliminées à l'aide d'une opération visant à les couper. À l’avenir, le patient devra suivre un régime alimentaire strict et diminuer son activité physique. D'autres moyens (analgésiques, recettes folkloriques) ne feront que soulager la douleur, mais pas en éliminer la cause.

Découvrez quels sont les symptômes de l'hépatome hépatique.

Automatiser la douleur causée par une occlusion intestinale est une très grave erreur. Les médicaments dans ce cas ne donneront qu’un petit délai, mais ne résoudront pas le problème. De plus, la prise de médicaments peut entraîner une détérioration et rendre difficile l'établissement d'un diagnostic.

Afin de trouver un médicament efficace, vous devez connaître la cause exacte de la douleur. En règle générale, les personnes atteintes de maladies chroniques savent comment soulager la douleur. Si des sensations désagréables se manifestaient pour la première fois, l’auto-traitement ne conduirait, au mieux, qu’à une perte de temps précieux. En outre, les douleurs abdominales peuvent causer des problèmes à la colonne vertébrale, des maladies cardiaques et pulmonaires, du stress, des piqûres d’insectes, des intoxications par le poison, des dépressions, des tumeurs, des troubles circulatoires, etc. examen médical, recherche en laboratoire et matériel informatique est impossible à trouver et à éliminer la maladie.

Pilules pour la liste de la douleur intestinale

Pilules Douleur Abdominale

Nous donnons les noms principaux des comprimés de douleur abdominale, ce qui aidera à faire face aux sensations désagréables dans ce domaine.

  1. Chlorhydrate de drotavérine - un médicament est un antispasmodique synthétique qui est un dérivé de la papavérine.
  2. Duspatalin - un médicament qui est un médicament spasmolytique myotrope.
  3. Imodium Plus est un médicament antidiarrhéique combiné qui supprime le péristaltisme intestinal.
  4. Le lopéramide est un médicament antidiarrhéique.
  5. Maalox est un médicament anti-acide.
  6. Mezim Forte est un médicament digestif multienzyme.
  7. No-spa Forte est un médicament à action spasmodique.
  8. Festal est une drogue digestive appartenant au groupe des préparations de multienzyme.
  9. Phtalazole - Agent antimicrobien appartenant au groupe des médicaments à base de sulfinilamide.

Pilules Douleur Abdominale

Les causes de la douleur dans le bas de l'abdomen peuvent être différentes et, par conséquent, les médicaments utilisés dans ce cas diffèrent par leur spectre d'action. Habituellement, chez la femme, la douleur dans le bas de l'abdomen correspond à la période de menstruation et constitue un effet secondaire désagréable de ce processus. Mais dans certains cas, la douleur chez les femmes dans le bas de l'abdomen signifie la présence d'une maladie inflammatoire de la sphère urogénitale - les ovaires, la vessie, etc. Dans ce cas, vous ne devez pas vous auto-traiter, mais demandez l'aide de spécialistes. Chez les hommes, les douleurs abdominales basses peuvent également signifier des problèmes au niveau de la région génito-urinaire. Dans ce cas, il n’est pas nécessaire de prendre un traitement indépendant, mais de demander conseil à un médecin.

Parfois, la douleur dans cette zone entraîne des problèmes intestinaux et, dans certains cas, la présence d’un processus oncologique dans l’un des organes situés dans le bas de l’abdomen.

Par conséquent, avec un diagnostic non spécifié de douleur dans le bas de l'abdomen, les comprimés énumérés dans la section précédente aideront à s'en débarrasser. Cela peut être une action ponctuelle qui aide à soulager les symptômes désagréables et épuisants du patient. À l'avenir, assurez-vous de contacter les spécialistes pour le diagnostic, le diagnostic correct et le traitement approprié.

Posologie et administration

Des instructions sont annexées à chaque médicament. Elles décrivent en détail le mode d'administration et les doses de chaque médicament.

C'est pris oralement. Les adultes prennent un ou deux comprimés du médicament trois fois par jour. Les enfants prennent une dose unique de dix à vingt milligrammes de médicament (de un quart à une demi-pilule). La dose quotidienne maximale à cet âge peut être de cent vingt milligrammes de médicament. Les enfants âgés de six à douze ans peuvent prendre une dose unique de vingt milligrammes (un demi-comprimé) avec une dose maximale de deux cents milligrammes. Utilisation du médicament pour les enfants - deux ou trois fois par jour.

Le médicament est destiné à l'administration orale. Il est utilisé vingt minutes avant un repas, ne mâche pas et ne boit pas d'eau. Une dose unique de deux cents milligrammes, le médicament doit être pris en une seule dose deux fois par jour, le matin et le soir.

Les enfants de douze ans et les adultes prennent deux comprimés du médicament sous la forme de la dose initiale. À l'avenir, une seule dose d'un comprimé du médicament, utilisé après chaque cas de selles liquides. Au cours de la journée, il est permis d'utiliser jusqu'à quatre comprimés du médicament. Le traitement ne doit pas durer plus de deux jours.

Les comprimés pour les douleurs abdominales sont pris à l'intérieur et ne mâchent pas, ils sont lavés avec beaucoup d'eau. Les adultes présentant des manifestations aiguës et chroniques de diarrhée prennent pour la première fois deux gélules de ce médicament (quatre milligrammes). Après cela, une capsule (deux milligrammes) du médicament est utilisée, qui est prise à chaque fois après la vidange de l'intestin, s'il y a des selles liquides. L'utilisation quotidienne maximale du médicament - dans la quantité de huit capsules.

Les enfants âgés de plus de six ans utilisent, pour les manifestations aiguës de la diarrhée, une capsule de médicament après chaque selle, s'il y a des selles liquides. La quantité maximale de médicament pouvant être prise par jour par les enfants est de trois capsules.

La durée du traitement médicamenteux est déterminée entre sept et vingt jours. Lorsque les selles sont revenues à la normale ou que leur absence a été observée pendant plus de douze heures, le traitement avec le médicament doit être terminé.

Les comprimés pour les douleurs abdominales sont utilisés par voie orale, ils doivent être absorbés avec soin ou mâchés.

Les adultes et les adolescents à partir de quinze ans prennent un ou deux comprimés trois à quatre fois par jour, une à deux heures après un repas et avant de se coucher la nuit.

En cas d’œsophagite par reflux, il est recommandé de prendre le médicament dans un court laps de temps après les repas.

La quantité maximale de médicaments est de six fois par jour. Vous ne pouvez pas utiliser plus de douze comprimés par jour. La durée du traitement varie de deux à trois mois.

L'utilisation épisodique du médicament en cas de malaise à l'estomac permet l'utilisation unique d'un ou deux comprimés du médicament.

Les comprimés sont pris par voie orale, ne pas mâcher et boire beaucoup d'eau. La posologie du médicament doit être définie individuellement, en fonction du degré de manifestation de la maladie et de la composition de la nourriture consommée par le patient.

La dose unique moyenne varie de deux à quatre comprimés par repas. Il est recommandé d’utiliser la moitié ou le tiers d’une dose unique au début du repas et la quantité restante pendant le repas.

Parfois, il est possible d'augmenter une dose unique, mais cela ne se produit que sur rendez-vous d'un spécialiste et sous son contrôle. Un tel changement de dosage est causé par des symptômes présents chez le patient, tels que des douleurs abdominales ou une stéatorrhée. La quantité maximale de médicament par jour est comprise entre quinze et vingt mille unités de lipase par kilogramme de poids du patient.

Les enfants prennent le médicament à la dose prescrite par le médecin. Dans ce cas, le spécialiste se concentre sur les symptômes exprimés de la maladie et sur la composition de la nourriture acceptée par l'enfant. Dans le même temps, la quantité de médicament ne doit pas dépasser 500 000 unités de lipase par kilogramme de poids de l'enfant malade à chaque repas.

La durée du traitement varie de quelques jours à plusieurs mois, voire plusieurs années. Le médicament est pris pendant quelques jours avec une digestion altérée et des erreurs de nutrition. Les médicaments sont utilisés pendant plusieurs mois ou années si un traitement de remplacement constant est requis.

Les pilules pour les douleurs abdominales se prennent par voie orale. Pour les adultes, une dose quotidienne de cent vingt à deux cent quarante milligrammes du médicament est indiquée. La dose quotidienne doit être divisée en deux ou trois doses. La quantité maximale de médicament est de quatre-vingts milligrammes. La quantité quotidienne maximale est de deux cent quarante milligrammes.

Le médicament est prescrit aux patients âgés de six à douze ans, à la dose quotidienne maximale de quatre-vingts milligrammes, qui doit être divisée en deux doses.

Les enfants âgés de plus de douze ans ont une dose quotidienne maximale de cent soixante milligrammes, qui doit être divisée en deux à quatre portions.

Le traitement sans consulter un spécialiste dure un ou deux jours. Si, au cours de cette période, la douleur ne diminue pas, consultez votre médecin afin d’établir le diagnostic correct et de choisir la méthode de traitement appropriée. Si le médicament est utilisé en tant qu'élément d'un traitement adjuvant, l'auto-traitement sans consultation d'un spécialiste peut durer deux ou trois jours.

Le médicament est destiné à un usage interne. Il est utilisé pendant le repas ou immédiatement après, alors que le médicament doit être pris avec de l'eau.

Les adultes prennent un ou deux comprimés trois fois par jour. La dose pour enfants est sélectionnée individuellement par un spécialiste.

Le traitement dépend du point de vue du patient et peut durer de quelques jours à plusieurs mois ou plusieurs années.

Les adultes prennent un ou deux comprimés avec une pause de quatre à six heures. Dans les deux ou trois prochains jours, il est recommandé d'utiliser la moitié du dosage du médicament.

Les enfants peuvent utiliser une dose de cent milligrammes par kilogramme de poids de bébé par jour. Cette partie est divisée en parts égales et est prise toutes les quatre heures, à l'exclusion du sommeil nocturne. Il est ensuite utilisé à partir de deux cents à cinq cents milligrammes du médicament après un intervalle de six à huit heures.

Médicaments pour la douleur dans les intestins et l'estomac

Quels médicaments faut-il prendre pour soulager la douleur dans les intestins et de quoi dois-je avoir peur lorsque j'essaie d'auto-traiter le syndrome douloureux situé dans la cavité abdominale?

Que faire s'il y a une douleur dans les intestins ou l'estomac?

Ce qui est le plus intéressant est la question de savoir quoi faire si un intestin ou un estomac fait mal, cela intéresse beaucoup les gens. De plus, sur la base de statistiques, les utilisateurs d’Internet le définissent exactement dans cette formulation. Cependant, il est nécessaire de demander à la personne qui introduit cette requête dans le champ de recherche - et comment avez-vous compris que votre intestin ou votre estomac vous faisaient mal? Et personne ne peut répondre. Cela n’est pas surprenant, car la question elle-même est absurde dans son essence. Pensez-y: les intestins et l'estomac sont des organes internes, comme l'ensemble du tractus gastro-intestinal. Comment pouvez-vous parler de votre type d’organe interne, si vous ne le voyez même pas? Tout est très simple. Une personne indique qu’elle a «mal à l’intestin ou à l’estomac» si elle note des sensations douloureuses aux endroits de projection de cet organe. En d’autres termes, s’il existe une douleur à l’abdomen (dans l’une ou l’autre de ses divisions - même dans l’épigastrie, même dans le mésogastre ou l’hypogastre), l’idée première est que c’est l’intestin qui fait mal et qu’il est urgent de l’éliminer. La logique, bien sûr, est «fer», mais cette opinion est quelque peu incorrecte. Le fait est que, en tant que telle, la «douleur dans les intestins» n'est pas si souvent rencontrée. Dans la plupart des cas, le symptôme de la douleur est causé par un dysfonctionnement des glandes digestives.

Principes à suivre pour soulager la douleur

La chose la plus importante à comprendre dans ce cas est que la douleur n'est rien d'autre qu'une manifestation de l'un ou l'autre processus pathologique, dont la nature peut être la plus diverse. Et le traitement devrait être prescrit non pas sur les caractéristiques du syndrome douloureux (intensité, irradiation, etc.), mais sur le type de maladie à l'origine de la douleur. Dans ce cas, si le syndrome de la douleur doit être arrêté sans réfléchir, nous ne pouvons qu'éliminer les conséquences du processus pathologique à l'origine de cette manifestation. Au bout d'un moment, tout sera répété, vous pouvez en être sûr.

Nul doute que la douleur ressentie, quel que soit son emplacement, provoque un inconfort et que la personne tente de s'en débarrasser le plus rapidement possible. Toutefois, dans certains cas, il est strictement interdit de le faire, car il est possible de causer des dommages très graves à votre corps et de rendre son diagnostic difficile. Il s’agit d’un syndrome douloureux qui se manifeste dans le processus inflammatoire aigu de l’abdomen (appendicite, cholécystite ou pancréatite - maladies qui nécessitent une intervention médicale urgente). Dans le cas où un patient serait amené dans une institution médicale qui souffrait de l’une de ces maladies, mais il prendrait un analgésique la veille, il sera beaucoup plus difficile de diagnostiquer la pathologie, et un diagnostic tardif peut avoir des conséquences très désagréables, voire mortelles. le résultat. Il faut comprendre que la douleur n'est qu'un symptôme qui, à l'instar d'un chien de garde, indique la présence d'anomalies dans le corps humain.

Dans quels cas pouvons-nous arrêter la douleur en toute sécurité, en limitant uniquement l'utilisation d'un traitement symptomatique?

Un certain nombre de maladies accompagnent non seulement la douleur, mais aussi le syndrome dyspeptique (violation du processus de défécation, nausée, vomissement), mais elles sont de nature purement fonctionnelle. C'est-à-dire qu'il n'y a pas de substrat morphologique (processus inflammatoire, tumeur maligne) sous ces pathologies. Un exemple typique d'une telle maladie est le syndrome du côlon irritable. La cause de cette pathologie est une violation de l'innervation de la couche de muscle lisse de la paroi du petit et du gros intestins. Le stress et les excès nerveux contribuent au développement de cette maladie (ce mécanisme peut être expliqué comme suit: en raison du fait que l'activité nerveuse supérieure exercée par le cortex cérébral d'une certaine manière est liée au système nerveux périphérique responsable de l'innervation intestinale l’estomac, des effets indésirables sur un département affectent le travail d’un autre).

C'est-à-dire qu'en raison de ces troubles, le problème réel de l'intestin «irrité» se pose: l'influx nerveux pathologique potentialise des contractions excessivement fortes, puis insuffisantes des cellules musculaires lisses, ce qui provoque les symptômes décrits ci-dessus.

Afin de mettre fin à ces symptômes, seule leur élimination immédiate suffira. Et, bien sûr, le mode de vie n'a pas été annulé avec les sédatifs.

Les principaux groupes pharmacologiques à utiliser dans ce cas.

Tout d'abord, il sera nécessaire d'utiliser des médicaments destinés à soulager les spasmes (dus à la relaxation des cellules musculaires lisses). Ils s'appellent - antispasmodiques. Le médicament typique Duspatalin, qui peut être utilisé sans consultation préalable avec un médecin, est un représentant typique de ce groupe pharmacologique. Le meilleur traitement pour le traitement, dans ce cas.

Naturellement, il ne faut pas oublier le traitement sédatif - en plus du duspataline, des plantes médicinales sont également utilisées pour le traitement (sedavit). Dans les cas extrêmes, s'il existe déjà des indications que les symptômes deviennent «malins» et qu'une personne souffre d'insomnie, il est recommandé de prendre 200 mg de gidazépam - ce traitement sera déjà plus sérieux.

Quant à savoir s’il est utile dans ce cas d’utiliser des anti-inflammatoires non stéroïdiens (voici la liste des plus célèbres, le nimesil, l’ibuprofène, le kétotifène), il ya beaucoup de discussions. L'essence de la question est la suivante: si les antispasmodiques (duspataline) s'avéraient inefficaces, la douleur ne serait pas causée par un spasme du muscle lisse, mais par un autre problème. Ainsi, l'utilisation de ce groupe de médicaments peut "gâcher le tableau clinique" et compliquer considérablement le diagnostic, qui a déjà été décrit ci-dessus. D'autres traitements sont nécessaires et plusieurs études devraient également être menées.

La question de savoir si l'utilisation de médicaments contre la violation de la bactériose (en particulier le hilak forte) est justifiée dans l'utilisation du syndrome du côlon irritable et de l'estomac est également pertinente. Il convient de noter que, malgré le fait que le hilak forte est un médicament efficace, il est quelque peu peu pratique d’utiliser le hilak forte, car il n’ya pas de violation de la bactériose. Et dans d'autres cas, où il y a une infection intestinale et l'utilisation d'antibiotiques, un médicament tel que le hilak forte sera tout simplement indispensable pour la restauration d'une bactériose normale.

Quels symptômes indiqueront que le traitement symptomatique (utilisation de Duspatalin) ne suffira pas?

Tout d'abord, il faudra penser que le traitement par Duspatalin ne sera pas suffisant si les manifestations suivantes ont lieu:

  1. Le syndrome douloureux se manifeste régulièrement, de manière plus vive et pour son soulagement, toutes les doses importantes de Duspatalin sont nécessaires.
  2. La température corporelle du patient augmente, une éructation de la bile apparaît ou les matières fécales prennent une couleur verte.
  3. La douleur de la paroi abdominale se produit (ou augmente fortement) au moindre contact.

Toutes ces manifestations sont un signe du fait que, dans ce cas, il existe une maladie dangereuse et qu'il est nécessaire d'effectuer un diagnostic différentiel dès que possible et de déterminer ensuite seulement la tactique de gestion du patient. Dans tous les cas, l’utilisation de la Duspataline dans cette évolution de la maladie ne sera pas efficace.

Tout d'abord, il sera nécessaire d'exclure le syndrome de l'abdomen aigu - dans cette condition, l'intervention chirurgicale est clairement indiquée. Une échographie des organes de la cavité abdominale, une analyse générale du sang et de l'urine, une analyse biochimique du sang avec la définition d'un complexe rénal et hépatique suffiront amplement pour déterminer d'autres maladies, il est donc très souhaitable de procéder à une endoscopie.

Cependant, pour tirer les conclusions et prescrire le traitement approprié dans chaque cas, vous devez déjà consulter un médecin gastro-entérologue afin d'éliminer la cause de la douleur.

Pilules Douleur Abdominale

La douleur abdominale est l'un des symptômes les plus non spécifiques. Cela signifie que les causes de la douleur abdominale sont diverses et peuvent être dues à des maladies de l'estomac et des intestins, à la colique biliaire et rénale, chez la femme - maladies inflammatoires de l'utérus avec appendices, syndrome prémenstruel. Le moyen le plus simple de se débarrasser de la douleur abdominale consiste à prendre un médicament contre la douleur et, mieux encore, à prendre des pilules. Certes, prendre des pilules pour les douleurs abdominales n’est pas toujours efficace. Et dans certains cas, cela peut être associé à un risque de mort.

Principes généraux de traitement

Le fait est que certaines maladies chirurgicales et gynécologiques nécessitent une intervention chirurgicale urgente. Ceux-ci incluent l'appendicite aiguë, l'ulcère perforé (perforé), l'obstruction intestinale, la grossesse extra-utérine, la torsion des jambes d'un kyste ovarien et bien plus encore. Les analgésiques dans ce cas sont non seulement inutiles, mais également nocifs. Le fait est que l’élimination temporaire de la douleur dans ces conditions fausse le tableau clinique et le rend difficile à diagnostiquer lors d’un examen médical.

Les signes précurseurs en termes de pathologie aiguë sont:

  • Douleur intense
  • Tension de l'abdomen semblable à une dose et douleur aiguë lors de la palpation de la paroi abdominale
  • Peau pâle
  • Sueur gluante et froide
  • Nausées et vomissements
  • Selles molles
  • Palpitations cardiaques
  • Réduction de la pression artérielle
  • Faiblesse aiguë, clignotant vole devant ses yeux
  • Confusion, évanouissement
  • Détournement difficile des gaz intestinaux
  • Pour les femmes - pertes vaginales sanglantes.

Si la douleur abdominale est associée à un ou plusieurs de ces symptômes, cela signifie qu'il existe des indications pour un examen médical. Bien que la douleur à l'abdomen soit un signe pronostique grave, il vaut mieux rester en sécurité et, dans tous les cas, effectuer une visite à l'hôpital. Et seulement après que le médecin a éliminé la pathologie aiguë nécessitant une intervention chirurgicale, vous pouvez commencer à prendre des pilules - mais, encore une fois, selon les recommandations médicales.

Heureusement, la plupart des cas de douleur abdominale ne nécessitent pas de résolution chirurgicale et sont facilement éliminés par l'utilisation de comprimés. En règle générale, ces douleurs sont associées à des troubles fonctionnels du tractus gastro-intestinal (TIG). La base de ces x violations est:

  • Spasme des muscles intestinaux
  • Reflux - un jet de retour du suc gastrique dans l'œsophage, se manifestant par des douleurs et des brûlures d'estomac
  • Changement de l'acidité gastrique
  • Difficulté à déplacer le bol alimentaire dans les intestins
  • L'accumulation de gaz dans la lumière intestinale.

Dans la plupart des cas, la combinaison d'un ou de plusieurs des facteurs ci-dessus est à l'origine de l'apparition de douleurs abdominales. À cet égard, afin de les éliminer, les médicaments des groupes suivants sont présentés:

  • Antispasmodiques myotropes - élimine les spasmes des muscles lisses de l'intestin
  • Antiacides - réduisent l'acidité du suc gastrique
  • Cholinolytiques - bloquent les effets du système nerveux autonome parasympathique sur le tractus gastro-intestinal et ont ainsi un effet spasmolytique et antiacide
  • Stimulants péristaltiques - normalisent le péristaltisme (contractions en forme de vague du muscle lisse des muscles intestinaux) et éliminent ainsi la formation de gaz et la congestion dans l'intestin
  • Enzymes digestives - améliorent la digestion des aliments.

Drogues

Parmi les pilules les plus efficaces pour la douleur abdominale:

No-shpa

antispasmodique myotropique, élimine les phénomènes spastiques dans le tube digestif. En gros, ce médicament n'a pas besoin d'être introduit. Son efficacité et sa fiabilité sont éprouvées depuis des décennies. Élimine les spasmes intestinaux et élargit également la lumière des vaisseaux sanguins, tout en réduisant la pression artérielle. Pour cette raison, aucun moût ne peut être pris pour des conditions hypotoniques accompagnées d'une diminution de la pression artérielle. Parmi les autres contre-indications figurent la grossesse, l'allaitement et une insuffisance hépatique et rénale. Lire plus...

Spazmalgon.

Drogue combinée. Comprend trois ingrédients: chlorhydrate de pitofinone (antispasmodique myotrope), bromure de fenpiverinium (anticholinergique) et effet anti-inflammatoire, métamizole sodique. Ces ingrédients se renforcent mutuellement. Les effets secondaires incluent les nausées, la bouche sèche, les palpitations et les réactions allergiques. Le médicament n'est pas prescrit pour les arythmies cardiaques, le glaucome, l'insuffisance du foie et des reins.

Métoclopramide.

Le médicament agit de manière centrale. En bloquant des récepteurs spécifiques du cerveau, il normalise le péristaltisme intestinal. Élimine les nausées et les vomissements. Les effets secondaires incluent la somnolence, une mauvaise coordination des mouvements. À cet égard, le métoclopramide doit être pris avec prudence par les conducteurs et les personnes travaillant avec des machines et des mécanismes complexes.

Ranitidine.

Antiacide. Bloque les récepteurs H2 de l'histamine de la muqueuse gastrique, responsables de la libération d'acide chlorhydrique. Il empêche le développement de l'ulcère gastrique et de ses symptômes - douleurs abdominales, nausées, brûlures d'estomac. Effets secondaires - maux de tête, vertiges, éruptions cutanées. Contre-indications: altération de la fonction rénale, grossesse, allaitement, âge jusqu'à 14 ans.

C'est aussi antiacide. Se réfère à la soi-disant. inhibiteurs de la pompe à protons - réduisent l’acidité du suc gastrique en bloquant des enzymes spécifiques qui contrôlent la formation de l’acide chlorhydrique. Efficace contre les douleurs à l'estomac causées par le reflux du suc gastrique, l'ulcère peptique et la pancréatite. Contre-indications: intolérance individuelle au médicament, grossesse, allaitement.

Parmi les autres groupes de drogues:

  • Drotaverinum - un antispasmodique
  • Renny - antiacide
  • Zerukal - normalise la motilité intestinale, élimine la formation excessive de gaz
  • Gastrotsepin - anticholinergique
  • Papaverine - antispasmodique
  • Festal, Kreon - enzymes digestives.

Ceux-ci et tous les autres médicaments pour la douleur dans l'estomac ne sont pris que sur ordonnance. Une condition préalable à l'efficacité des comprimés est un régime alimentaire adéquat et des repas divisés.

Pilules pour la douleur abdominale, analgésiques lorsque l'estomac vous fait mal

La région abdominale est l’endroit où se trouvent les organes de différents systèmes. La douleur, localisée ici, peut donc indiquer diverses maladies. Les douleurs abdominales peuvent être un signe de dysfonctionnement du système digestif, de déséquilibre hormonal, d'intoxication alimentaire et toxique, de processus inflammatoires et néoplasiques.

En outre, chaque type de douleur présente certaines caractéristiques distinctives qui aident à déterminer la véritable cause de l'indisposition. Les méthodes et les moyens de traitement ne doivent être prescrits que par un médecin après l'examen du patient et, le cas échéant, l'examen. L'article décrit non seulement les causes et les types de douleur abdominale, mais aussi les types d'analgésiques et de pilules que vous pouvez boire si vous avez mal à l'estomac. Il est également important de savoir que si les causes de la douleur abdominale sont des maladies du tractus gastro-intestinal, il est nécessaire de choisir certains médicaments pour soulager la douleur à l'estomac. Par exemple, si la douleur dans le bas-ventre d'une femme atteinte du syndrome prémenstruel doit prendre des moyens complètement différents. S'il est nécessaire d'éliminer ou d'éliminer la douleur abdominale chez un enfant, il existe une certaine liste de pilules permises contre la douleur abdominale. Plus en détail dans l'article en détail sur quels médicaments existent pour l'élimination des douleurs abdominales chez l'adulte et l'enfant.

Symptômes de douleur abdominale, signes

La gêne abdominale se manifeste de différentes manières. Selon la source et la nature de la pathologie, la douleur dans l'abdomen est constante, périodique, douloureuse, crampes, sourde, lancinante. Douleur abdominale gauche ou droite au centre de l'abdomen, souvent complétée par des nausées et des vomissements, exprimés par des troubles intestinaux. Pour se débarrasser de la douleur, il est recommandé de prendre des analgésiques, des antispasmodiques ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Évitez l'utilisation de tout médicament sur les instructions du médecin est nécessaire si les attaques sont fortes et donnent à penser que l'exacerbation de l'appendicite, l'apparition et le développement de tumeurs malignes, l'intoxication alimentaire ou les infections intestinales.

La première chose qu’une personne devrait faire est d’attendre les résultats des tests, sur la base desquels un diagnostic sera établi, et on saura s’il est possible de traiter eux-mêmes de la maladie qui en résulte. Tout traitement de la douleur abdominale et de sa cause ne doit être coordonné qu'avec un professionnel qualifié. L'autotraitement et l'utilisation inconsidérée d'analgésiques cachent souvent les véritables manifestations de la maladie, ce qui rend difficile la détermination du diagnostic correct et la prescription de mesures thérapeutiques appropriées. De plus, il entraîne souvent des complications de la pathologie ou de son passage au stade chronique.

Avant l’arrivée des médecins, le patient doit être complètement reposant et, pour soulager la douleur, utiliser un coussin chauffant et réchauffer la localisation de la gêne. Si la douleur et les douleurs abdominales sévères sont complétées par une augmentation de la formation de gaz, des flatulences, des spasmes, une augmentation ou une diminution de l'acidité du suc gastrique et une perturbation de la fonction digestive, les médicaments pouvant traiter ces symptômes sont prescrits par un médecin. Ils sont divisés en groupes:

- antispasmodiques myotropes - conçus pour éliminer les spasmes des muscles lisses de l'intestin;

- antiacides - moyens de normalisation de la motilité intestinale; ils aident à surmonter la stagnation et la formation de gaz sévère;

- anticholinergiques - associent des qualités antispasmodiques et antiacides, en minimisant la connexion entre le travail du système nerveux autonome et le système digestif;

- enzymes digestives - sont nécessaires pour stabiliser le processus d’assimilation des aliments.

Les pilules pour la douleur abdominale, que choisir des analgésiques, si l'estomac vous fait mal?

1 Mais-shpa de douleur abdominale - antispasmodique myotrope. Il est utilisé pour éliminer les manifestations spastiques dans le tractus gastro-intestinal. Réduit la pression artérielle. À cet égard, No-shpa est contre-indiqué pour les femmes enceintes, ainsi que pour les personnes atteintes de maladies du foie et des reins.

2 Spasmalgon, si l'estomac fait mal - un médicament anesthésique, produit sous forme de comprimés. Il contient des substances anti-inflammatoires, des myotropes antispasmodiques et des éléments honodroliticheskikh.

Le métoclopramide pour les douleurs abdominales est un médicament à action centrale. Destiné à restaurer la motilité intestinale en bloquant certains récepteurs du cerveau. Avec elle, arrête la nausée et l'envie d'émétique. Avant utilisation, il est important d’étudier les instructions car leurs composants réduisent l’activité et la concentration de l’attention. Ceci devrait être pris en compte par les personnes impliquées dans le travail avec des mécanismes complexes et la conduite de véhicules.

4 ranitidine pour le traitement de douleurs abdominales sévères. Inhibe temporairement la sécrétion d'acide chlorhydrique par le suc gastrique, afin de prévenir ou d'arrêter les processus ulcératifs dans l'estomac et le duodénum. Efficace contre les nausées et les nausées. Déconseillé aux enfants de moins de 14 ans, aux femmes enceintes et aux insuffisants rénaux.

5 Omez avec douleur abdominale. Les antiacides du groupe de médicaments. Abaisse l'acidité dans l'estomac. Bien prouvé dans le traitement de la pancréatite, des douleurs à l'estomac avec reflux, des processus ulcératifs. Contre-indiqué chez les femmes pendant la grossesse et l'allaitement.

6 Reglan en tant que traitement de la douleur abdominale - un moyen de stabiliser la motilité intestinale, supprime les symptômes de la formation excessive de gaz.

En outre, des médicaments tels que Renny (antiacide) et Drotaverine (antispasmodique) sont populaires. Parallèlement à ce qui précède, il existe de nombreux autres comprimés pour le traitement des douleurs abdominales, combattant efficacement les douleurs abdominales et les symptômes associés.

Douleur menstruelle au bas de l'abdomen, quels analgésiques choisir?

Les femmes souffrent plus souvent de douleurs abdominales basses associées à la menstruation qu’aucune autre. Les sources de douleur sont différentes, les causes de douleur dans le bas de l'abdomen sont diverses, mais indiquent dans la plupart des cas un déséquilibre hormonal. Le cycle menstruel est régulé par deux hormones féminines - la progestérone et l'œstrogène. Les déviations dans leur développement se manifestent par des douleurs abdominales que seuls les médicaments permettent parfois de surmonter. Les principaux signes de malaise dû à l’approche ou au début de l’écoulement du sang sont des spasmes et des sensations de traction dans le bas de l’abdomen, des maux de tête, des nausées jusqu’à vomissements, des selles molles, de la fièvre. Ils se produisent dans différentes combinaisons, mais pas du tout et pas toujours.

Il est à noter que la réception d'analgésiques pendant la menstruation n'a pas d'effet durable si la femme présente des anomalies pathologiques dans l'exercice de ses fonctions par les voies urinaires ou des maladies des organes génitaux, en particulier des tumeurs compliquées. Les comprimés dans de telles circonstances ne sont pas en mesure de traiter la principale cause de la douleur. Pour éliminer l'inconfort douloureux provoqué par des troubles hormonaux ou une inflammation, vous devez prendre des médicaments non stéroïdiens 2 à 3 jours avant la date prévue du début des règles. Ils sont généralement prescrits par un médecin. Des moyens efficaces dans la lutte contre les douleurs menstruelles reconnus: Ibuprofène, Indométhacine, Naproxène, Pyroxam, Kétoprofène, Diclofénac. Ils ne doivent pas être prescrits aux patients présentant une sensibilité accrue aux composants du médicament, aux maladies aiguës du système digestif, du foie et des reins, pendant la période de portage et d'allaitement.

Le syndrome douloureux qui survient dans les jours prémenstruels est également éliminé à l'aide d'antispasmodiques, notamment No-shpa, Spazmalgon, Drotavérine, Spazgan, Papaverine et Halidor. Ils sont contre-indiqués chez les patients atteints de glaucome, d’insuffisance rénale, d’hypotension et d’allergies. Les analgésiques ont fait leurs preuves: Analgin, Novalgin, Ditsinon, Baralgin, Piretin et leurs analogues.

Douleurs gastriques dans l'abdomen, quels analgésiques pour choisir des douleurs à l'estomac dans l'estomac?

Très souvent, les douleurs abdominales sont associées à des pathologies de l’estomac. Pour une prescription correcte du traitement, le médecin doit interroger et examiner le patient, identifier l'emplacement, l'intensité et la nature de la douleur. Un indicateur important est la durée de la maladie. Les anomalies dans le travail de l'estomac sont indiquées par une douleur dans l'espace intercostal de la partie inférieure de la poitrine. Des symptômes désagréables dans le bas-ventre, y compris des anomalies des selles et des flatulences, indiquent le développement d'une inflammation du bas du côlon.

Une prise unique d'analgésiques dans de tels cas ne suffit pas. Il est nécessaire de demander l'aide d'un médecin pour un examen et la prise d'un régime. Le régime alimentaire du patient devrait comprendre des aliments qui ont un effet tonique sur les intestins et empêchent la formation de gaz. La liste des médicaments pour le traitement d'un symptôme tel que la douleur abdominale comprend: Mezim, Motilium, Allohol, Linex, Gastral, Trimedat et d'autres, en fonction du tableau clinique. Pour soulager la douleur prescrite antispasmodiques: Mebeverin, Papaverin, Gimekromon, Halidor. Ils détendent le tissu musculaire lisse, normalisent la circulation sanguine dans le site d'action, réduisent l'activité cellulaire. Si nécessaire, prescrit Atropine, Difatsl, Aprofen.

Est-ce que l'enfant a mal au ventre, quelles pilules choisir?

Avant d'utiliser un médicament pour le traitement de la douleur abdominale chez un enfant, vous devez tout d'abord lui poser la question le plus précisément possible à propos de la nature, du lieu et de l'intensité de la douleur. La grande erreur de nombreux parents est l'utilisation urgente et inconditionnelle d'analgésiques. Cela peut compliquer considérablement la tâche du médecin lorsqu'il examine un bébé et pose un diagnostic. Ceci est particulièrement important dans l'appendicite aiguë. Si, au moment où l'enfant se plaint de douleurs abdominales, la mère lui donne immédiatement une pilule, les symptômes de la pathologie disparaissent pendant un certain temps, mais elle ne disparaîtra pas elle-même et ne se manifestera pas un peu plus tard, mais avec des complications graves, notamment une péritonite et une septicémie, pouvant entraîner une issue fatale.

Des médicaments peuvent être utilisés si la température corporelle de l’enfant n’augmente pas et qu’il n’ya aucun signe d’empoisonnement. Le traitement avec des comprimés est autorisé la diarrhée associée à une indigestion mineure, mais pas à une infection intestinale. Avant l'arrivée du médecin, vous pouvez utiliser des médicaments si votre enfant a un spasme des intestins en raison de la malnutrition. Si l'emplacement des symptômes douloureux - le haut de l'abdomen, appliquez des préparations de fermétnosie (Mezim, Festal, Pentzal). Si la gêne se situe dans le bas de l'abdomen, il est nécessaire de prendre des mesures pour éliminer les spasmes de l'intestin, améliorer son péristaltisme, soulager l'enflure (Riabal, Mebeverin, Buscopan, Mebeverin).

Lorsqu’on se plaint d’une pression interne, d’une distension abdominale, la meilleure solution serait d’utiliser les analgésiques suivants contre les douleurs abdominales: Enterosgel, Simethicon, Espumizan, Polyphepanum, Filtrum. Une fois les douleurs abdominales éliminées et le traitement médical des causes de leur apparition, il est très important de restaurer la microflore intestinale. Les meilleurs moyens pour sa restauration sont reconnus: Linex, Bifiform, Enterol. La raison inconditionnelle de l'accouchement urgent d'un enfant malade dans un établissement médical ou d'un appel d'urgence est des signes pathologiques tels que nausées et vomissements, une augmentation de la température corporelle. Dans la plupart des cas, ils signalent une perturbation grave du travail du système digestif.

Quels médicaments pour les douleurs abdominales peuvent être pris pendant la grossesse?

Afin d'interpréter correctement les sensations douloureuses dans l'une ou l'autre partie de l'abdomen chez une femme enceinte, il convient de faire attention à toutes les circonstances et aux détails de leur apparition. Si une gêne et une sévérité sont observées au cours du premier trimestre, la raison la plus probable en est le réarrangement du fond hormonal dû à la fécondation de l'œuf. En outre, une condition similaire est causée par une inflammation et des troubles digestifs. Compte tenu des caractéristiques physiologiques du corps de la femme pendant la gestation, la liste des médicaments pouvant être utilisés pour le traiter est considérablement limitée. Le gynécologue, la principale grossesse ou un autre spécialiste étroit, analyse l'état du patient et prescrit les médicaments qui n'affecteront pas négativement le fœtus et son développement ultérieur.

Pour éliminer la douleur dans ce cas, des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés, par exemple, du paracétamol connu de tous. Il est sans danger pendant la grossesse et ne nuit pas à la mère et à l'enfant, sauf en cas d'intolérance individuelle de la substance active. Avec le début du deuxième trimestre, il est permis de lutter contre la douleur abdominale en prenant analgin. Il est à noter qu'il n'est pas recommandé de l'utiliser avant 12 ans et après 34 semaines de gestation. No-shpa est très populaire parmi les femmes enceintes. Cet antispasmodique est particulièrement efficace contre les douleurs accompagnant les troubles gastro-intestinaux. Le médecin peut interdire son admission si le patient a un glaucome ou un rythme cardiaque irrégulier. Riabal permet de réduire le tonus de l'utérus et de soulager les crampes dans le bas de l'abdomen. Un gynécologue peut décider de la possibilité d'utiliser la posologie réduite de Spazmalgone et de Baralgin si la douleur est très grave et que le risque de conséquences négatives de telles actions est minime. Il faut se rappeler que les analgésiques éliminent le symptôme et non la source de la douleur. Par conséquent, les mesures visant à améliorer la santé ne devraient pas se limiter à leur utilisation. Pour un diagnostic et une thérapie appropriés, assurez-vous de consulter un médecin.