Traitement de malabsorption

Le syndrome de malabsorption est une affection résultant de troubles de la digestion et de l'absorption d'éléments nutritifs par le tractus gastro-intestinal. Le type et l'intensité du syndrome dépendent de ses causes, de l'âge du patient, des antécédents médicaux et de nombreux autres facteurs. Allouer une malabsorption complète et partielle. Dans le premier cas, les nutriments (un ou plusieurs) ne sont pas complètement absorbés par l'intestin grêle, dans le second cas - partiellement absorbés en quantité insuffisante.

Le syndrome de malabsorption entraîne des troubles systémiques dans le corps, une anémie, une perte de poids, vous devez donc commencer immédiatement le traitement. Il se compose de plusieurs étapes: éliminer les causes de la maladie, modifier le régime alimentaire et établir le fonctionnement du système digestif. Dans ce cas, vous serez aidé par des remèdes populaires éprouvés et sûrs.

Causes des problèmes

La malabsorption peut être congénitale ou acquise. La première option est diagnostiquée dans l'enfance. En règle générale, ce type de malabsorption est associé à un manque ou à un manque d'enzymes digestives. Cela se produit, par exemple, avec une alactasie (insuffisance congénitale de l'enzyme digestive, nécessaire à la conversion correcte du lactose) et une phénylcétonurie (déficit génétiquement déterminé de la phénylalanine hydroxylase - enzyme qui convertit la phénylalanine en tyrosine).
Chez l'adulte, l'absence ou le manque d'enzymes digestives se produit dans le contexte de maladies des organes internes (foie, vésicule biliaire) responsables de la sécrétion de ces enzymes. Ainsi, le syndrome de malabsorption peut survenir lorsque:

Parfois, la cause de la malabsorption est un dysfonctionnement de la muqueuse intestinale. Cela se produit avec les maladies suivantes:

  • maladie coeliaque;
  • Maladie de Crohn (maladie inflammatoire de l'intestin);
  • syndrome de l'intestin court;
  • maladies parasitaires du tractus gastro-intestinal;
  • infections virales, bactériennes et fongiques;
  • allergies alimentaires.

Certaines maladies systémiques peuvent aussi en être la cause:

  • hypothyroïdie et hyperthyroïdie;
  • La maladie d'Addison;
  • diabète sucré;
  • hyperparathyroïdie et hypoparathyroïdie;
  • syndrome carcinoïde;
  • grossesse, accouchement et post-partum;
  • abétalipoprotéinémie.


L'absorption des nutriments est perturbée après la résection de l'estomac, l'ablation partielle du côlon, la radiothérapie. En outre, l'utilisation à long terme de certains médicaments peut également provoquer une malabsorption. La liste noire comprend les médicaments suivants: néomycine, cholestyramine, colchicine, méthotrexate, anti-inflammatoires non stéroïdiens, suppléments de fer, laxatifs, biguanides. N'oubliez pas que la consommation régulière d'alcool nuit également à l'absorption.

Les symptômes

La malabsorption du syndrome s'accompagne d'un certain nombre de symptômes. La gêne dans l'estomac, qui se manifeste, se manifeste:

  • distension abdominale;
  • douleur dans l'abdomen;
  • la diarrhée;
  • des nausées;
  • vomissements;
  • impuretés de sang dans les selles.

Chez les enfants, cette maladie entraîne une prise de poids insuffisante et un développement physique lent. L'appétit peut être altéré ou, au contraire, augmenté.

En ce qui concerne la nature de la chaise, il existe de fortes différences. Lorsque l'absorption des glucides est altérée, le patient souffre de diarrhée aqueuse chronique. Les selles offensantes, huileuses et pâteuses sont caractéristiques de la mauvaise absorption des graisses (par exemple, dans les maladies du pancréas ou du foie). Dans les maladies inflammatoires de l'intestin (telles que la maladie de Crohn), du sang est mélangé aux selles. Parfois, dans les selles, vous pouvez voir les restes d'aliments non digérés.

Les autres symptômes de malabsorption sont la faiblesse, la fatigue et la déshydratation. Les signes de carences nutritionnelles se développent progressivement:

  • déficit en protéines - gonflement, perte de poids, troubles de la croissance chez les enfants, immunité affaiblie;
  • carence en graisse - symptômes d'une carence en vitamines liposolubles (A, D, E, K);
  • carence en glucides - se manifestant par de la diarrhée, des douleurs abdominales et des flatulences;
  • carence en vitamine B - se manifeste par une instabilité émotionnelle, une perte de mémoire, des convulsions, des lésions inflammatoires et atrophiques de la cavité buccale;
  • carence en vitamine A conduit à des dysfonctionnements oculaires, une photophobie, une détérioration de la peau;
  • carence en calcium et en vitamine D - douleurs osseuses, ostéomalacie chez un adulte, rachitisme chez un enfant;
  • carence en vitamine K - troubles sanguins;
  • carence en vitamine C - scorbut;
  • carence en fer et en acide folique - anémie.

Si cette maladie n'est pas traitée pendant longtemps, elle entraînera des complications encore plus graves - activité cardiaque altérée, calculs dans les reins et la vésicule biliaire, et chez les femmes - à une fausse couche ou à l'incapacité de concevoir un enfant.

Traitement

Le traitement de la malabsorption commence par l'élimination des causes de ce phénomène. S'il s'agit de maladies acquises, il est nécessaire de s'en débarrasser. Sur notre site, vous trouverez différents articles sur le traitement du diabète, de la cholécystite, de la cirrhose et d’autres affections susceptibles de provoquer une malabsorption.

Régime alimentaire

La prochaine étape est le régime. Il est attribué individuellement, en fonction du type de nutriment non absorbé. Par exemple, en cas de malabsorption congénitale sur fond de maladie cœliaque, il est nécessaire d’éliminer tous les produits contenant du gluten. En cas d'intolérance au lactose, le lait frais est retiré de l'alimentation.

Le régime devrait être basé sur:

  • nutrition fractionnée;
  • l'utilisation de quantités accrues de fruits et légumes (pour compenser la carence en vitamines);
  • éviter l'alcool, les plats épicés, les fast foods, les plats cuisinés, les viandes grasses, les glaces et les boissons très froides.

Le patient doit faire son propre régime en observant son état. Découvrez quels aliments aggravent les symptômes et jetez-les.

Ci-dessous, nous présentons des remèdes populaires qui améliorent l'absorption dans l'intestin grêle et aident à guérir le syndrome de malabsorption.

Si les symptômes de la maladie commencent tout juste à se développer et qu'il n'y a pas d'infractions graves, vous pouvez utiliser un remède doux à base d'anis. Il améliore le fonctionnement du système digestif, soulage les nausées et les diarrhées, élimine les gaz. Alors, ajoutez 1 cuillère à café de graines d'anis à un verre de lait, portez cette boisson à ébullition, puis retirez immédiatement du feu et refroidissez. Boire sous forme de chaleur 1 verre deux fois par jour. Si vous êtes intolérant au lactose, utilisez de l'eau au lieu de lait.

Épices utiles

Les Indiens mangent des épices comme le cumin, la cardamome, le fenouil ou l'aneth pour améliorer la digestion. C’est correct: ces plantes augmentent la sécrétion d’enzymes qui digèrent les aliments et améliorent généralement l’absorption des nutriments. Pour chaque plat, leurs épices sont sélectionnées. Par exemple, le romarin est ajouté au mouton, car cette épice aide à assimiler une protéine spécifique. Le fenouil convient aux poissons gras, le raifort au bœuf.

Il existe une recette universelle pour une boisson qui peut être bue après chaque repas, et il n’y aura alors aucun problème de digestion. La voici: ½ cuillère à thé de cardamome, versez un verre d'eau bouillante, couvrez et laissez reposer 10 minutes, puis filtrez l'infusion, ajoutez le miel et buvez à petites gorgées. Cela aidera non seulement à améliorer la digestion, mais également à prévenir la formation de gaz intestinaux et de spasmes.

Vin d'aloès

La malabsorption de tout stade est traitée avec succès avec du vin d'aloès. Il est préparé comme ceci: mettez les vieilles feuilles de la plante au réfrigérateur et conservez-les pendant 2 semaines. Ensuite, coupez la peau, mettez la pulpe dans un récipient en verre et recouvrez-la de vin rouge fortifié (prenez 500 ml de vin pour 100 g d'aloès). Tout cela est insisté 2 semaines dans un endroit frais. On peut ajouter du miel au vin fini pour qu'il ne soit pas trop amer.

Le régime: les 7 premiers jours, prenez 3 fois par jour pour une cuillère à café de vin une heure avant les repas. Puis, pendant 3 semaines supplémentaires, prenez une cuillère à soupe de médicament trois fois par jour, après quoi vous devrez faire une pause d'au moins 10 à 14 jours. Après une pause, le traitement peut être répété.

Papaye et kaki

Ces deux fruits sont des guérisseurs naturels du système digestif. Ils peuvent manger au dessert après le repas pour améliorer la digestion, et vous pouvez préparer des compotes et boire au lieu du thé. Vous aurez immédiatement la diarrhée, des douleurs abdominales et de la diarrhée.

Absinthe amère

Cette plante sera utile si la malabsorption est causée par des problèmes de vésicule biliaire, de voies biliaires ou du foie. Trois cuillères à soupe d'absinthe d'herbes sèches versez 1 litre d'eau, amenez à ébullition et laissez cuire à feu doux pendant 15 minutes, puis 5 autres minutes, tirez un verre, passez et buvez trois fois par jour après les repas (dosage - 1 tasse).

Vin pour la digestion

Pour les adultes avec un diagnostic de malabsorption, il est recommandé de prendre du vin infusé avec des herbes. Voici sa recette:

  • 20 g de basilic;
  • 10 g d'origan;
  • 20 g de cardamome;
  • 20 g de feuilles de viorne;
  • 20 g de menthe poivrée;
  • 10 g de coriandre
  • 10 g de camomille;
  • 10 g de feuilles de bardane;
  • 1 litre de vin de raisin blanc sec;
  • 100 ml d'alcool médical.

Mélanger tous les ingrédients et laisser dans un récipient en verre pendant environ 2 semaines, puis filtrer. Prenez 25 ml de vin 2 à 3 fois par jour 15 minutes avant les repas.

Recette pour les enfants

La malabsorption survient souvent chez les jeunes enfants. Ils ne doivent pas recevoir de médicaments puissants. Une recette est spécialement conçue pour les jeunes patients: mélangez à parts égales fleurs de camomille, feuilles de mélisse, feuilles de menthe, racine de valériane et graines de cumin, préparez une cuillerée à thé du mélange dans un verre d'eau chaude et buvez chaque jour après chaque repas. Pour les nourrissons, le dosage est indiqué dans une cuillère à thé, pour les enfants à partir de 1 an - dans une cuillère à soupe, avec un âge de trois ans, le dosage augmente à 1/4 tasse. Prenez des pauses de temps en temps.

Les myrtilles

Les potions de myrtille sont très utiles, surtout si la malabsorption est provoquée par des processus inflammatoires dans les intestins.

Préparer une décoction de feuilles de myrtille: 1 cuillère à soupe de plantes broyées sèches, verser 1 tasse d'eau chaude, faire bouillir à feu doux pendant cinq minutes, laisser refroidir un peu et filtrer. Buvez ¼ à 1/3 de tasse de bouillon plusieurs fois par jour entre les repas. Les bébés peuvent également utiliser cette boisson, seule la dose doit être réduite à 1 cuillère à café plusieurs fois par jour.

Préparer une décoction de myrtilles: 3 cuillères à soupe de baies séchées, verser 1 ½ tasse d'eau chaude, faire bouillir pendant environ 7 minutes, puis infuser la compote pendant 10 minutes et filtrer. Buvez ½ tasse de médicament 2 à 3 fois par jour après les repas pour vous débarrasser de la diarrhée et faire fonctionner votre système digestif. Pour les jeunes enfants, le dosage doit être réduit.

Écorce de châtaigne

Une cuillère à soupe d'écorce de châtaigne hachée, versez 2 tasses d'eau chaude et laissez reposer pendant 2 heures, puis amenez à ébullition et laissez bouillir pendant 10 minutes. Un bouillon chaud tamisé boit 1/3 à ½ tasse plusieurs fois par jour avant les repas. Cela empêche la lixiviation des nutriments du corps. De plus, l'écorce de châtaigne restaure la muqueuse intestinale et améliore ainsi l'absorption des nutriments.

Huile de camomille

L'huile de camomille est sans exagération un remède unique pour l'estomac et les intestins. Cela aidera dans les cas où les causes de malabsorption sont la colite, les allergies alimentaires, un dysfonctionnement de la muqueuse intestinale, une inflammation du foie ou de la vésicule biliaire. Il est recommandé de le prendre l'estomac vide dans une cuillère à soupe deux fois par jour.

Feuilles de noyer

La cause des problèmes de digestion est souvent une infection bactérienne, virale ou fongique. Dans ce cas, il est nécessaire de faire appel aux propriétés curatives des feuilles de noyer. Vous pouvez utiliser cette plante de plusieurs manières.

La première méthode est la décoction. Deux cuillères à soupe de feuilles de noix broyées verser 2 tasses d'eau chaude, chauffer à feu doux presque à ébullition, mais ne pas faire bouillir, puis laisser dans un endroit chaud pendant 5 minutes, filtrer. Buvez 100 ml de bouillon de noix 3-4 fois par jour avant les repas.

La deuxième voie est le vin. Ajoutez 50 g de feuilles de noix broyées dans 0,7 l de vin de raisin rouge. Laissez le mélange reposer pendant 10-14 jours, puis égouttez-le, ajoutez 150 g de sucre et laissez encore 3 jours. Buvez 25 ml de ce vin 2 à 3 fois par jour.

Attention! Les patients diabétiques ne peuvent pas ajouter de sucre au vin!

Frais de fines herbes

Rien ne permet de lutter contre le syndrome de malabsorption comme les préparations à base de plantes. Ils se composent de plusieurs herbes utiles à la fois, ils sont donc simultanément aux prises avec plusieurs problèmes et fournissent un traitement complexe. Nous allons donner des recettes de certains des frais les plus efficaces. Voici la première recette:

  • 20 g de racines d'angélique broyées;
  • 20 g de fleurs de bruyère;
  • 20 g de feuilles de menthe;
  • 20 g de fleurs de souci;
  • 10 g de racines de pivoine rouge broyées;
  • 10 g de feuilles de myrtille;
  • 10 g d'herbe de poisson-poumon.

Mélangez le tout, versez 3 cuillerées à thé du mélange préparé dans un thermos, ajoutez 2 tasses et demie d’eau bouillante et laissez reposer quelques heures (encore mieux - toute la nuit). Boire 2-3 fois par jour avant les repas pour 2/3 tasse d'infusion. Cela assurera non seulement une digestion adéquate, mais éliminera également les crampes, les saignements intestinaux et d'autres problèmes.

Cette collection aide bien:

  • 50 g d'herbe d'hysope;
  • 50 g de fleurs de tilleul;
  • 50 g de fleur d'oranger;
  • 100 g de feuilles de mélisse.

Dans un verre d'eau fraîchement bouillie, brasser 1 cuillère à café de la préparation, couvrir et attendre 10 minutes. Buvez cet outil à chaque fois après un repas, le traitement doit durer au moins deux mois.

Une méthode de traitement assez intéressante pour les guérisseurs russes anciens:

  • Hypericum grass - 1 partie;
  • Melissa Herb - 1 partie;
  • Feuilles de sauge - 1 partie;
  • Racine râpée du chardon épineux - 1 partie.

Versez une demi-cuillère à soupe de ce mélange avec 1 tasse d'eau bouillante, couvrez et laissez reposer environ 20 minutes. Ajoutez ensuite 1 gousse d'ail râpée et 5 gouttes d'huile d'argousier à la boisson. Buvez ½ tasse le matin après votre réveil et le soir avant le coucher, le traitement dure 2 à 3 semaines, après quoi vous devez faire une pause d'une semaine et répéter le traitement.

Écrivez dans les commentaires sur votre expérience dans le traitement des maladies, aidez les autres lecteurs du site!
Partagez des contenus sur les réseaux sociaux et aidez vos amis et votre famille!

Syndrome de malabsorption chez l'adulte: causes, symptômes, traitement

L'une des principales étapes de la digestion est l'absorption des nutriments obtenus à la suite du «traitement» des aliments avec des enzymes et de la microflore. Lorsque les processus d'absorption de l'une ou l'autre des substances individuelles sont violés, ils parlent de syndrome de malabsorption (le terme est traduit littéralement du latin par «mauvaise absorption»).

Causes de malabsorption

Il existe deux principaux groupes de pathologies pouvant perturber les processus d'absorption des nutriments:

  1. La malabsorption primaire ou congénitale est le résultat de pathologies génétiques congénitales, dans lesquelles la digestion de certains composants alimentaires (maladie cœliaque, déficit en lactase et autres enzymes, etc.) est le plus souvent enfreinte.
  2. Une violation secondaire (acquise) de l'absorption des nutriments se produit dans 90% des cas. Elle survient dans diverses maladies du tractus gastro-intestinal, principalement de l'intestin grêle, car c'est dans cette partie du système digestif que l'absorption la plus active se produit:
  • dommages aux parois de l'intestin grêle (colite ulcéreuse, entérite, maladie de Crohn, amylose, radiations, etc.);
  • débit sanguin réduit dans l'intestin grêle;
  • dysbactériose à la suite d'une utilisation prolongée d'antibiotiques;
  • Intestin grêle "court" (réduction de la surface d'aspiration);
  • gastrite atrophique, carences en enzymes biliaires et pancréatiques (dégradation médiocre des nutriments);
  • diminution de la fonction motrice du tractus gastro-intestinal, ce qui explique pourquoi les aliments sont mélangés avec les sucs digestifs;
  • invasions helminthiques;
  • maladies oncologiques;
  • prendre certains médicaments.

Les symptômes

Les symptômes peuvent être divisés en 2 groupes: ceux associés au travail du tractus gastro-intestinal et les autres, associés à un manque de nutriments dans le corps.

Au niveau du tractus gastro-intestinal, les manifestations suivantes peuvent survenir:

  • grondements, ballonnements, douleurs abdominales;
  • des nausées;
  • la diarrhée - le signe principal du syndrome de malabsorption (la diarrhée peut être périodique pendant de nombreuses années, les selles liquides ou spongieuses, les selles vexantes);
  • stéatorrhée - en violation de l'absorption de graisse, elles commencent à se démarquer par des masses de selles, à la suite desquelles les selles acquièrent un lustre gras et, lorsqu'elles sont colorées, laissent une marque grasse sur les parois de la cuvette des toilettes.

Manifestations communes du corps:

  • perte de poids jusqu'à l'épuisement;
  • faiblesse, fatigue, apathie;
  • chute des cheveux, fragilité accrue des ongles;
  • troubles menstruels chez les femmes et impuissance chez les hommes;
  • peau sèche, gerçures aux coins de la bouche et signes de glossite (lésions de la langue);
  • gonflement, altération de la structure osseuse, atrophie musculaire, ulcères trophiques, anémie et autres symptômes peuvent être attribués aux complications de maladies accompagnées du syndrome de malabsorption.

Diagnostics

La réponse à de nombreuses questions peut donner un coprogramme. On retrouve dans les matières fécales des parasites, des graisses, de l'amidon, des protéines, des restes d'aliments non digérés; le sang et les globules blancs peuvent indiquer un processus inflammatoire en cours dans l'intestin.

Dans le sang, une diminution du taux d'hémoglobine et de fer (anémie ferriprive), de protéines, ainsi que des modifications du taux d'enzymes, indiquant des lésions du pancréas et du foie, est possible.

Pour identifier la maladie sous-jacente, qui s'accompagne d'une violation de l'absorption, toutes les méthodes d'investigation instrumentales peuvent être utilisées (échographie, FGDS, coloscopie, scanner, IRM, etc.). Le médecin établit un plan pour examiner un patient individuellement, en fonction des antécédents et des résultats des tests de laboratoire.

Traitement

Le traitement vise principalement à traiter la maladie sous-jacente, si cela semble possible.

Les médicaments

S'il est nécessaire de prescrire des préparations spéciales pour l'invasion helminthique, alors pour un «intestin court», seul un traitement symptomatique est possible.

Pour éliminer la malabsorption, les groupes de médicaments suivants peuvent être prescrits:

  • antibiotiques, médicaments hormonaux;
  • enzymes (créon, pancréatine, festal, mezim, panzinorm);
  • antispasmodiques (Drotaverine, No-shpa, Papaverin);
  • cholagogue (Allohol, Cholensim, Holosas);
  • complexes de vitamines et de minéraux;
  • préparations à base de fer (Sorbifer durules, Ferrum Lek, Ferlatum, Fenuls);
  • préparations pour la restauration de la microflore intestinale (Probifor, Bifidumbakterin forte, Linex, Acipol, Hilak forte);
  • des sorbants (Polysorb, Smekta, Laktofiltrum, Enterosgel);
  • les sédatifs, le plus souvent à base d'herbes (préparations de valériane, mère-mère, menthe, mélisse, pivoine).

Les médecins traitent la prescription de médicaments pour la diarrhée avec prudence, car la violation de la digestion des aliments dans l'intestin peut former des produits toxiques, et leur accumulation dans celui-ci affectera le corps de la meilleure façon. Surtout depuis le début du traitement, les selles commencent à revenir progressivement à la normale.

La liste des médicaments utilisés pour restaurer la capacité d'absorption du tractus gastro-intestinal est très longue, le médecin prescrit les médicaments nécessaires en fonction des résultats des tests. Le traitement est généralement long, il est parfois recommandé de prendre des médicaments tout au long de la vie.

Dans certains cas, les patients ont besoin d’un traitement chirurgical (cancer, cholélithiase, par exemple).

Régime alimentaire

En plus du traitement médicamenteux du syndrome de malabsorption, un régime strict est nécessaire. Les aliments doivent être complets, riches en protéines, en glucides complexes, en vitamines et en minéraux, et les graisses animales doivent être limitées.

Les aliments doivent être faciles à digérer, en particulier en cas de déficit enzymatique. Manger devrait être 6-8 fois par jour en petites portions.

Bien sûr, l'alcool, le café, le thé fort, les boissons gazeuses, les aliments épicés, fumés, marinés, salés, gras, les sucreries et autres produits irritants pour les muqueuses du tube digestif, l'augmentation du péristaltisme et la formation de gaz sont exclus.

Quel médecin contacter

Les patients atteints du syndrome de malabsorption sont traités par un gastro-entérologue. En fonction des causes de cette pathologie et de ses manifestations, il est nécessaire de consulter un spécialiste - oncologue, infectiologue, hématologue, dermatologue, dentiste et autres.

Malabsorption

La malabsorption est un trouble chronique des processus de digestion, de transport et d’absorption des nutriments dans l’intestin grêle. Les symptômes de malabsorption incluent la diarrhée, la stéatorrhée, les douleurs abdominales, l'hypovitaminose, la perte de poids, le syndrome asthénovégétatif, le déséquilibre électrolytique, l'anémie. Le diagnostic du syndrome de malabsorption est basé sur des tests de laboratoire (OAK, coprogramme, biochimie sanguine) et des méthodes instrumentales (radiographie de l'intestin grêle, tomodensitométrie, échographie abdominale). Le traitement vise à éliminer les causes de malabsorption, à corriger les carences en vitamines, en microéléments, en protéines et en électrolytes, à la dysbactériose.

Malabsorption

La malabsorption (altération de l'absorption dans les intestins) est un syndrome caractérisé par un ensemble de manifestations cliniques (diarrhée, stéatorrhée, polyhypovitaminose, perte de poids) se développant en raison de fonctions altérées de la digestion et du transport de l'intestin grêle, lesquelles entraînent des modifications pathologiques du métabolisme. Le syndrome de malabsorption congénitale est diagnostiqué dans 10% des cas; ses manifestations se manifestent peu après la naissance ou au cours des 10 premières années de la vie d’un enfant. La fréquence de la malabsorption acquise est en corrélation avec la prévalence de maladies à causalité significative (gastrogénique, hépatobiliaire, pancréatogène, entérogène, etc.).

Classification de malabsorption

En gastro-entérologie, le syndrome de malabsorption est classé en fonction de sa gravité: le premier degré (léger) (perte de poids allant jusqu'à 10 kg, faiblesse générale, diminution des performances et quelques signes d'hypovitaminose), le second degré (modéré) (perte de poids de plus de 10 kg, polyhypovitaminose prononcée). violation de l'homéostasie électrolytique de l'eau, anémie, diminution du niveau d'hormones sexuelles), troisième degré (sévère) (déficit pondéral important, carence sévère en multivitamines et en électrolytes, ostéoporose, grave tions, l'enflure, des convulsions, des troubles endocriniens graves).

Par origine, distinguer le syndrome de malabsorption congénitale (chez les patients atteints de maladies congénitales du système enzymatique - syndrome de Shwachman-Diamond, fibrose kystique, maladie de Hartnup et autres pathologies associées à un déficit en enzyme et à un transport entravé des substances dans les muqueuses intestinales) et au syndrome de malabsorption acquis (résultant, Maladie de Whipple, syndrome de l’intestin court, pancréatite chronique, cirrhose du foie et autres maladies du tractus gastro-intestinal).

Symptômes de malabsorption

Chez les patients atteints du syndrome de malabsorption, des modifications de l’intestin sont observées: diarrhée, stéatorrhée, ballonnements et grondements, et parfois douleurs abdominales. La douleur est généralement localisée dans la partie supérieure de l'abdomen, peut irradier vers le bas du dos ou présenter un zona si une pancréatite chronique survient. Chez les patients présentant un déficit en lactase, la douleur est crampes.

Lorsque la malabsorption, la quantité de matières fécales augmente généralement de manière marquée, les matières fécales ont une consistance mousseuse ou aqueuse, offensante. Avec la cholestase et une absorption réduite des acides gras, les matières fécales prennent une brillance huileuse (parfois entrecoupée de graisse) et se décolorent (stéatorrhée). Du système nerveux se manifeste le syndrome astenovegetative - faiblesse, fatigue, apathie. Ceci est dû à la violation de l'homéostasie eau-électrolyte et à l'insuffisance de substances nécessaires au système nerveux.

Les changements pathologiques de la peau: sécheresse, taches de vieillesse, dermatite, eczéma, perte de cheveux, fragilité et opacification des ongles, ecchymose - sont associés à une carence en vitamines et en micro-éléments. Pour les mêmes raisons, on note souvent une glossite (inflammation de la langue). Les carences en vitamine K se manifestent par des pétéchies (taches rouges sur la peau) et des hémorragies sous-cutanées.

Lors de violations graves du métabolisme électrolytique et de faible teneur en protéines dans le sang des patients, œdème périphérique marqué, ascite (accumulation de liquide dans la cavité abdominale). Tous les patients atteints du syndrome de malabsorption sont sujets à une perte de poids progressive. La carence en vitamines E et B1 conduit à de graves troubles du système nerveux - paresthésies, divers types de neuropathies. L'hypovitaminose A conduit à la "cécité nocturne" (trouble de la vision au crépuscule). L’anémie mégaloblastique (qui se développe souvent chez les personnes atteintes de la maladie de Crohn et du syndrome de l’intestin court) est une conséquence de la carence en vitamine B12.

La perturbation du métabolisme électrolytique se manifeste par des convulsions et des douleurs musculaires (carence en calcium associée à une carence en vitamine D conduisant à l'ostéoporose), avec hypocalcémie, associée à une hypomagnésémie, les patients présentent des symptômes positifs de la queue et du trousseau, et le symptôme Muscle Roller est caractéristique de l'atteinte nerveuse conduction musculaire. En cas d'insuffisance de zinc et de cuivre, une éruption cutanée se produit. Chez les patients atteints du syndrome de malabsorption secondaire, les symptômes caractéristiques de la maladie qui a provoqué son développement sont également notés.

Complications de malabsorption

Les principales complications du syndrome de malabsorption sont associées à une carence en nutriments dans le sang: anémie (carence en fer et mégaloblastique vitaminique), troubles de la fertilité, troubles neuro-végétatifs, dégénérescence et pathologies multiorganes associées à une polyhypovitaminose et à des carences en micronutriments.

Diagnostic de malabsorption

Dans le syndrome de malabsorption, les principaux signes sont détectés par des analyses de sang, de selles et d’urine effectuées en laboratoire.

En général, une analyse de sang peut montrer des signes d'anémie (carence en fer et en vitamine B12), une carence en vitamine K affecte le temps de prothrombine (un allongement survient). Lorsque l'analyse biochimique a noté le niveau d'albumine dans le sang, le calcium et la phosphatase alcaline. Une étude est menée sur la quantité de vitamines.

L'étude des matières fécales montre une augmentation de son volume quotidien (à jeun, une diminution). Le coprogramme détecte la présence de fibres musculaires et d'amidon dans les matières fécales. Avec certaines carences en enzymes, le pH des matières fécales peut varier. Si vous soupçonnez une violation de l'absorption des acides gras, un test de stéatorrhée est effectué.

Avant de commencer la collecte des matières fécales à des fins de recherche, il est nécessaire que le patient consomme environ 100 grammes de graisse par jour pendant plusieurs jours. Ensuite, collectez les calories quotidiennes et déterminez la quantité de graisse qu'il contient. Normalement, il ne devrait pas dépasser 7 grammes. Si la teneur en matières grasses dans les fèces dépasse cette valeur, une malabsorption peut être suspectée. Lorsque la quantité de graisse est supérieure à 14 grammes, des troubles fonctionnels dans le pancréas sont probables. En cas de malabsorption grave et de maladie cœliaque avec excréments, au moins la moitié des graisses grasses provenant des aliments est excrétée.

Tests fonctionnels pour détecter une absorption anormale dans l'intestin grêle - test D-xylose et test de Schilling (évaluation de l'absorption de B12). Une mesure diagnostique supplémentaire consiste à effectuer un examen bactériologique des matières fécales. À l'examen aux rayons X, il est possible de détecter des signes de maladie de l'intestin grêle: des boucles aveugles de la petite taille peuvent se former dans certaines boucles, des niveaux horizontaux de liquide ou de gaz peuvent se former, des anastomoses inter-intestinales, des diverticules, des rétrécissements et des ulcérations peuvent être observés.

Lors d'une échographie abdominale, d'un scanner MSCT et d'une imagerie par résonance magnétique, les organes abdominaux sont visualisés et leurs pathologies sont diagnostiquées, ce qui peut être la cause première du syndrome de malabsorption développé. L'endoscopie de l'intestin grêle révèle la maladie de Whipple, l'amylose et la lymphoangioectasie intestinale, permet la collecte de matériel pour l'examen histologique, l'aspiration du contenu de l'intestin pour l'examen bactériologique (pour la dissémination excessive de l'intestin grêle par des microorganismes et la présence d'une flore pathologique).

En tant que mesure de diagnostic supplémentaire, l’état de la sécrétion externe du pancréas (tests à la sécrétine, à la bentriamine, à la LUND et à la PABK, détermination du taux de trypsine immunoréactive) est évalué; révéler le syndrome de croissance bactérienne excessive (tests respiratoires de l'hydrogène et du dioxyde de carbone); diagnostic de déficit en lactase (test du lactose).

Traitement de malabsorption

Dans le traitement du syndrome de malabsorption, la priorité est le traitement de la maladie qui a provoqué le développement de cette maladie.

En fonction de la gravité et de la gravité des symptômes cliniques, le gastro-entérologue prescrit un régime alimentaire spécial au patient. Des injections de vitamines et de micro-éléments, des mélanges d'électrolytes et de protéines sont injectés par voie parentérale. La dysbactériose est corrigée par les pro- et les eubiotiques, une réhydratation est effectuée (restauration du liquide perdu par l'organisme). Si la maladie sous-jacente nécessite une intervention chirurgicale, les patients subissent un traitement chirurgical pour la pathologie sous-jacente. Les chirurgies sont souvent prescrites aux patients atteints de la maladie de Crohn, de la lymphangiectasie intestinale, de la maladie de Hirschsprung ainsi que des complications graves de la maladie intestinale inflammatoire.

Prévention de la malabsorption

Les mesures préventives contre le développement du syndrome de malabsorption doivent viser principalement à prévenir les maladies qui contribuent à son apparition - troubles du tube digestif, inflammation intestinale, pancréas, foie, troubles endocriniens. En cas de défauts congénitaux du système enzymatique, les mesures préventives consisteront à détecter en temps utile tel ou tel déficit enzymatique et à le corriger médicalement.

Pronostic pour malabsorption

Parfois, dans les cas bénins, le syndrome de malabsorption est ajusté par le régime alimentaire. Dans d'autres cas, le pronostic de cette maladie dépend directement de l'évolution de la pathologie sous-jacente, de la gravité des troubles de malabsorption et de l'insuffisance de substances pénétrant dans le sang.

Si le principal facteur à l'origine de ce syndrome est éliminé, la correction des effets d'une dystrophie prolongée peut nécessiter beaucoup de temps. La progression de la malabsorption menace le développement d'états terminaux et peut être fatale.

Malabsorption - causes, signes précoces, symptômes et traitement du syndrome de malabsorption

La malabsorption est une violation de l'absorption des nutriments dans l'intestin grêle, entraînant de graves troubles métaboliques. Le syndrome de malabsorption est accompagné d’un certain nombre de manifestations cliniques: de la diarrhée et des douleurs abdominales à l’anémie et à la perte de cheveux.

Causes du syndrome de malabsorption

Quel est ce syndrome? La malabsorption (altération de l'absorption dans les intestins) est un syndrome caractérisé par un ensemble de manifestations cliniques (diarrhée, stéatorrhée, polyhypovitaminose, perte de poids) se développant en raison de fonctions altérées de la digestion et du transport de l'intestin grêle, lesquelles entraînent des modifications pathologiques du métabolisme.

Dans la plupart des cas, le syndrome de malabsorption apparaît pour la première fois dans la première année de la vie d’un enfant. Cela est principalement dû à un changement dans la nutrition, car l'enfant reçoit d'abord du lait maternel ou un mélange spécial à la place du lait maternel, mais il commence bientôt à recevoir les premiers aliments complémentaires, puis une large gamme de produits entre dans le régime alimentaire - c'est là que se produit la malabsorption et ses conséquences néfastes. les parties.

Généralement, la cause du syndrome de malabsorption est une maladie grave du corps, le plus souvent une maladie du système digestif ou une maladie d’autres systèmes du corps, causant des lésions de l’intestin grêle. La cause de la malabsorption peut être:

  • les maladies de l'estomac,
  • le foie
  • pancréas,
  • la fibrose kystique,
  • lésions infectieuses, toxiques, allergiques de l'intestin grêle.
  • Résection de l'estomac de Billroth II. Fistule gastro-intestinale.
  • Gastroentérostomie
  • Obstruction des voies biliaires et cholestase.
  • Cirrhose du foie.
  • Pancréatite chronique.
  • Perte d'acides biliaires lors de la prise de cholestyramine.
  • Fibrose kystique.
  • Déficit en lactase.
  • Cancer du pancréas. Résection pancréatique. Pénurie de sucrase-isomaltase
  • Troubles de la motilité lors du diabète sucré, de la sclérodermie, de l’hypothyroïdie ou du sainroïdisme.
  • La croissance bactérienne excessive en présence de boucles aveugles, les diverticules de l'intestin grêle.
  • Syndrome de Zollinger-Ellison
  • Infections intestinales aiguës.
  • Alcool
  • L'amylose
  • Maladie coeliaque
  • La maladie de Crohn.
  • Ischémie
  • Entérite de rayonnement.
  • Etat après résection intestinale.
  • L'imposition de l'anastomose iliaque pour le traitement de l'obésité
  • La maladie d'Adison.
  • Blocage des vaisseaux lymphatiques avec lymphome ou tuberculose.
  • Absence de facteur interne (avec anémie pernicieuse).

Types et degrés du syndrome

Le syndrome de malabsorption peut être congénital ou acquis:

  • Le type de pathologie congénitale est diagnostiqué dans 10% des cas. Habituellement, il peut être identifié dans les premiers jours de la vie de l'enfant.
  • La malabsorption acquise chez les enfants peut commencer à progresser à tout âge, dans le contexte des pathologies existantes de l'intestin, de l'estomac et du foie.

Le syndrome de malabsorption est causé par une altération de la fonction digestive et du transport de l'intestin grêle. Cela, à son tour, provoque des troubles métaboliques. Le syndrome de malabsorption a trois sévérités:

  • 1 degré - perte de poids, faiblesse générale croissante, mauvaises performances;
  • 2 degrés - il y a une perte de poids assez notable (plus de 10 kg), une anémie, un dysfonctionnement des glandes sexuelles, des symptômes prononcés de carence en potassium, de calcium et de nombreuses vitamines;
  • Grade 3 - perte de poids sévère, tableau clinique éclatant de déficit électrolytique, anémie, œdème, ostéoporose, troubles endocriniens, parfois des convulsions.

Symptômes de malabsorption

La nature des manifestations cliniques de la pathologie dépend directement de la cause de son développement. Par conséquent, les violations du métabolisme des protéines, des lipides, des glucides ou des sels d’eau sont susceptibles de se manifester. Il peut également y avoir des signes de carence en vitamines.

Une mauvaise absorption des substances provoque la diarrhée, la stéatorrhée, les ballonnements et la formation de gaz. Les autres symptômes de malabsorption sont dus à des carences nutritionnelles. Les patients perdent souvent du poids malgré un régime alimentaire adéquat.

Les médecins ont mis en évidence une liste de symptômes caractéristiques de la malabsorption:

  1. Diarrhée (diarrhée). Les selles deviennent très fréquentes, il peut y avoir 10 à 15 selles par jour, les selles sont offensantes, molles, elles peuvent être liquides.
  2. Stéatorrhée (selles grasses). Les matières fécales deviennent grasses, à l'œil nu il y a une floraison brillante, les patients notent qu'il est difficile de laver les matières fécales des parois de la cuvette des toilettes.
  3. Douleur abdominale. Ils surviennent généralement après avoir mangé des aliments, toujours accompagnés d'un grondement fort, ne disparaissent pas après la prise de médicaments ayant un effet antispasmodique ou analgésique.
  4. Faiblesse musculaire, soif constante. Ce symptôme se produit dans le contexte d'une diarrhée prolongée - le corps perd trop de liquide, ce qui se manifeste par ces symptômes.
  5. Changement d'apparence. Une personne note une fragilité et une tendance à la stratification des plaques d'ongles, les poils sur la tête tombent activement, la peau devient terne et devient grise.
  6. Perte de poids. La perte de poids se fait sans aucun effort du patient. Dans le même temps, il continue à bien manger, son style de vie est hypodynamique.
  7. Fatigue accrue. Cela se traduit par une diminution de la capacité de travail, une somnolence constante (et l'insomnie le soir perturbe le patient), la faiblesse générale.

Tous les patients atteints du syndrome de malabsorption sont sujets à une perte de poids progressive.

Des complications

Le syndrome de malabsorption peut entraîner les complications suivantes:

  • carence en diverses vitamines;
  • l'anémie;
  • troubles menstruels chez les femmes;
  • perte de poids importante ou prise de poids faible chez les enfants;
  • déformation des os du squelette.

Le diagramme montre le mécanisme de la formation de complications dans le syndrome de malabsorption

Diagnostics

Le diagnostic du syndrome de malabsorption est assez simple, mais prend du temps. Cela nécessite une série de tests de laboratoire, mais aussi des tests instrumentaux:

  1. prise d'histoire et évaluation des symptômes;
  2. inspection primaire. À l'aide de la palpation, le médecin a la possibilité d'identifier la tension de la paroi abdominale antérieure, ainsi que les zones de l'abdomen dans lesquelles le patient ressent des sensations douloureuses;
  3. test sanguin. Avec la malabsorption, il y a une diminution de l'hémoglobine, ainsi que des globules rouges;
  4. biochimie sanguine;
  5. coprogramme. Dans les excréments se trouvent des fibres alimentaires, des particules d'aliments non digérés, des graisses, etc.
  6. Échographie;
  7. oesophagogastroduodénoscopie;
  8. coloscopie;
  9. CT ou IRM.

Qu'est-ce que vous devez inspecter?

  • Petit intestin (petit intestin)
  • Gros intestin (gros intestin)

Quels tests sont nécessaires en premier?

  • Test sanguin général
  • Analyse des selles

Le diagnostic ne doit être établi qu’après un examen approfondi du patient.

Traitement du syndrome de malabsorption

Le premier traitement de la malabsorption doit être dirigé vers le traitement de la maladie qui a provoqué le syndrome de malabsorption. Par exemple, la pancréatite est traitée avec des médicaments enzymatiques et antispasmodiques, une cholécystite avec des médicaments cholérétiques et antispasmodiques, une maladie des calculs biliaires avec antispasmodiques ou avec une intervention chirurgicale, des tumeurs malignes avec une intervention chirurgicale.

Le traitement de la malabsorption peut être divisé en trois types principaux:

  • Thérapie de régime;
  • Traitement de la toxicomanie;
  • Méthode chirurgicale.

Régime alimentaire

Il est attribué individuellement, en fonction du type de nutriment non absorbé. Par exemple, en cas de malabsorption congénitale sur fond de maladie cœliaque, il est nécessaire d’éliminer tous les produits contenant du gluten. En cas d'intolérance au lactose, le lait frais est retiré de l'alimentation.

Le régime devrait être basé sur:

  • nutrition fractionnée;
  • l'utilisation de quantités accrues de fruits et légumes (pour compenser la carence en vitamines);

Il faut refuser:

  • alcool
  • nourriture épicée
  • restauration rapide et plats cuisinés,
  • viande grasse
  • glace et boissons très froides.

Le patient doit faire son propre régime en observant son état. Découvrez quels aliments aggravent les symptômes et jetez-les.

Traitement médicamenteux de la malabsorption

Le traitement médicamenteux de la maladie comprend à son tour:

  1. Médicaments, manque correctif de vitamines et de minéraux;
  2. Médicaments antibactériens;
  3. Traitement antiacide;
  4. Traitement hormonal;
  5. Médicament cholérétique;
  6. Médicaments anti-diarrhéiques et antisécrétoires;
  7. Enzymes pancréatiques.

Opération

Les méthodes chirurgicales sont utilisées en fonction de la pathologie sous-jacente conduisant au développement du syndrome. Ainsi, la chirurgie est pratiquée chez des patients présentant des complications telles que la colite ulcéreuse, les maladies du foie, les maladies de Hirshpung et de Crohn et la lymphangiectasie intestinale.

Un traitement efficace repose sur le diagnostic de la maladie le plus tôt possible. Plus le traitement est commencé tôt, moins il y a de chances que des changements métaboliques profonds se produisent.

Prévisions

Parfois, dans les cas bénins, le syndrome de malabsorption est ajusté par le régime alimentaire. Dans d'autres cas, le pronostic de cette maladie dépend directement de l'évolution de la pathologie sous-jacente, de la gravité des troubles de malabsorption et de l'insuffisance de substances pénétrant dans le sang.

Si le principal facteur à l'origine de ce syndrome est éliminé, la correction des effets d'une dystrophie prolongée peut nécessiter beaucoup de temps.

La progression de la malabsorption menace le développement d'états terminaux et peut être fatale.

Méthodes de prévention

  1. Prévention et traitement rapide des maladies du tractus gastro-intestinal (entérocolite, cholécystite, gastrite, pancréatite, etc.).
  2. Diagnostic et traitement des maladies héréditaires: fibrose kystique (une maladie héréditaire systémique qui affecte les glandes exocrines), la maladie coeliaque (une maladie héréditaire associée à un manque d'enzymes (substances impliquées dans le processus de digestion) qui décomposent les protéines des céréales - gluten).
  3. Consommation régulière de vitamines, une prise périodique de préparations enzymatiques.
  4. Examen périodique de l'état des organes du tube digestif - échographie abdominale, endoscopie, détection gastrique, etc.
  5. Vous devez mener une vie saine - arrêter de fumer, éviter le stress et les dépressions nerveuses.

Si le syndrome de malabsorption n'est pas traité, il progresse rapidement: l'épuisement du corps peut entraîner l'apparition d'une grande variété de pathologies, notamment l'insuffisance hépatique, qui augmente le risque de décès du patient.

Syndrome de malabsorption: définition et directives de traitement (régime alimentaire, médicaments)

Le syndrome de malabsorption (SMA) est un complexe symptomatique résultant d'une violation de l'absorption des nutriments, des vitamines et des micro-éléments dans l'intestin grêle. Cliniquement manifesté par la diarrhée, la perte de poids, des signes de carence en multivitamines.

Le syndrome de malabsorption est accompagné de plus de 70 maladies et syndromes différents.

Classification

Par base étiologique

  • Primaire (en raison de défauts congénitaux de la structure de la paroi intestinale et des fermentopathies).
  • Secondaire (se développe sur le fond de diverses maladies du tractus gastro-intestinal, avec des troubles neuroendocriniens, en prenant certains médicaments):
    • Entérogène (en raison de troubles organiques et fonctionnels de l'intestin);
    • Pancréatogène (cancer, pancréatite);
    • Gastrogénique (gastrite atrophique, état après gastrectomie, cancer de l'estomac, gastrinome);
    • Hépathogène (cirrhose, syndrome de cholestase).

Par la nature de la lésion

  1. Malabsorption partielle (sélective) (l'absorption de certains nutriments est altérée).
  2. Malabsorption totale (absorption réduite de tous les composants de l'aliment).

Par gravité

  • la perte de poids est inférieure à 5 kg;
  • les manifestations intestinales locales prévalent;
  • fatigue marquée.
  • perte de poids inférieure à 10%;
  • développement physique disharmonieux;
  • déficit en multivitamines, syndrome asthéno-névrotique.
  • perte de poids avec une nutrition complète jusqu'à 10 kg;
  • les manifestations intestinales dominent dans le tableau clinique, mais il y a une augmentation des symptômes communs.
  • déficience en masse corporelle de 10-20%;
  • retard physique;
  • carence sévère en multivitamines;
  • signes de carence en potassium, calcium;
  • l'anémie.
  • déficit pondéral de 10 kg ou plus;
  • changements marqués de la peau;
  • signes d'hypovitaminose;
  • l'ostéoporose;
  • des crampes dans les membres;
  • l'anémie;
  • gonflement;
  • troubles endocriniens;
  • hypotension.
  • carence en masse corporelle supérieure à 20%;
  • manifestations prononcées d'hypovitaminose;
  • retard dans le développement physique et psychomoteur;
  • perturbations électrolytiques;
  • l'anémie.

Raisons

Le syndrome de malabsorption se développe en raison de:

  • absorption réduite d'un ou plusieurs nutriments par la membrane muqueuse de l'intestin grêle;
  • violations de la dégradation des protéines, des graisses et des glucides en raison du manque d'enzymes digestives.

Le premier groupe de causes comprend:

  • absorption réduite d'acides aminés individuels (maladie de Hartnap, syndrome de Low, cystinurie);
  • absorption réduite des monosaccharides (glucose, galactose, fructose), des acides gras (abétalipoprotéinémie);
  • absorption réduite des vitamines (acide folique, vitamine B12);
  • diminution de l'apport en minéraux (rachitisme hypophosphatémique familial, hypomagnésiémie primaire);
  • lésion de la membrane muqueuse de l'intestin grêle (entérite infectieuse et non infectieuse, entérocolite, maladie de Crohn, tuberculose, amylose intestinale, diverticulose, maladie de Whipple);
  • certaines autres maladies et affections avec une absorption réduite (pathologie systémique, tumeurs, syndromes post-résection, maladies du sang).

Le deuxième groupe de causes comprend:

  • fermentopathies congénitales (maladie cœliaque, déficit en entérokinase, déficit en disaccharidase - lactase, isomaltase, sucrase);
  • maladies du pancréas (tumeurs, pancréatite);
  • maladies du foie (cirrhose, hépatite chronique);
  • maladies d'estomac (cancer, gastrite atrophique);
  • maladies de l'intestin grêle (maladie de Crohn, maladie débordante, résection de l'intestin grêle, amylose);
  • prise de certains médicaments (cytostatiques, antibiotiques, laxatifs, glucocorticoïdes).

Les symptômes

Les manifestations cliniques du syndrome de malabsorption peuvent être divisées en locales et générales.

Symptômes locaux

Diarrhée à polyphaecal

Fréquence des selles 4-20 fois par jour. Le volume des matières fécales augmente à 300 g / jour) et plus. La consistance des matières fécales est pâteuse ou liquide, la couleur est jaune clair ou verdâtre, il existe des inclusions pathologiques sous la forme de morceaux de nourriture non digérés, de fibres musculaires, souvent les matières fécales dégagent une odeur désagréable.

En violation de la digestion des selles graisseuses devient collant, brillant, mal lavé, parfois il y a des gouttelettes visibles de graisse (stéatorrhée).

Avec l'activation des processus de fermentation, les masses fécales deviennent mousseuses et la réaction se déplace vers le côté acide.

Les patients remarquent souvent un besoin de défécation très violent qui se produit immédiatement après avoir mangé, et le processus de défécation peut être accompagné d'une faiblesse grave, d'une hypotension, de palpitations.

Douleur abdominale

La douleur est généralement localisée dans les zones iliaques ou para-ombilicales droites. De par sa nature, la douleur peut être paroxystique ou permanente.

Inconfort intestinal (flatulence, grondement, flatulence)

Les symptômes augmentent dans l'après-midi et disparaissent après le dégagement de gaz et les selles. En cas de flatulence, les patients remarquent une augmentation marquée du volume abdominal, des difficultés respiratoires, des battements cardiaques, des douleurs dans la région du cœur.

Symptômes communs

Les symptômes communs sont dus aux désordres métaboliques et incluent

Perte de poids (chez les enfants - retard de croissance et infantilisme)

Perte de poids rapide due à une absorption réduite des protéines et des graisses. La perte de poids est accompagnée de faiblesse, de fatigue. En raison d'une violation de l'absorption des protéines, la force musculaire est fortement réduite, une atrophie musculaire se produit. Une carence protéique importante provoque l'apparition d'un œdème.

Chez les enfants, la malabsorption se manifeste par un retard marqué dans la croissance, le développement physique et sexuel.

Syndromes anémiques et sidéropéniques généraux

  • anémie microcytaire due à une carence en fer (due à une carence en fer);
  • anémie macrocytaire (due à une carence en vitamine B12)
  • peau sèche, cheveux;
  • perversion du goût et de l'odorat;
  • violation de la déglutition en raison de l'atrophie de la muqueuse oesophagienne;
  • changements dans les ongles (fragilité, manque de brillance, déformation en forme de cuillère de la plaque à ongles);
  • fragilité et perte de cheveux;
  • gastrite atrophique.

Violation du métabolisme des minéraux

  • hypocalcémie - convulsions dans les membres et le tronc, douleurs osseuses, fractures pathologiques.
  • troubles métaboliques du potassium, du sodium, du chlore, du magnésium, du phosphore, etc. (faiblesse, diminution du tonus musculaire, nausée, vomissements, arythmies cardiaques, baisse de la pression artérielle).

L'hypovitaminose

  • carence en vitamine A - violation de la vision crépusculaire, peau sèche;
  • carence en vitamine B12 et B9- anémie macrocytaire, gastrite atrophique, lésion du système nerveux;
  • carence en vitamine C - hémorragies cutanées, saignements des gencives, saignements de nez fréquents, faiblesse générale;
  • carence en vitamine B1 - polyneuropathie périphérique (sensibilité diminuée aux extrémités distales, paresthésies, engourdissements des jambes);
  • carence en vitamine PP - pigmentation de la peau ouverte, dermatite, atrophie des papilles de la langue, trouble du goût;
  • carence en vitamine B2 - "zadyy" dans les coins de la bouche, glossite;
  • carence en vitamine K - hypoprothrombinémie, saignement accru.

Troubles endocriniens

Se produire sur le fond du syndrome de malabsorption sévère:

  • insuffisance surrénale - faiblesse grave, pigmentation de la peau et des muqueuses, hypotension.
  • dysfonctionnement des glandes sexuelles - réduction de la puissance, atrophie testiculaire chez l'homme; hypo ou aménorrhée chez les femmes.
  • hypothyroïdie (en violation de l'absorption d'iode) - visage pâteux, frissons, bradycardie, constipation, somnolence, perte de mémoire, perte de cheveux, peau sèche.

Algorithme de diagnostic pour SM

Le syndrome de malabsorption peut être supposé chez les patients présentant une diarrhée chronique, une anémie, une perte de poids rapide. Si vous ressentez ces symptômes, vous devriez contacter un médecin généraliste / pédiatre ou un gastro-entérologue.

Méthodes d'enquête obligatoires

  • Test sanguin général. Signes d'anémie microcytaire ou mégaloblastique.
  • Analyse biochimique du sang. Changements dans les niveaux de protéines totales, albumine, glucose, triglycérides, cholestérol, calcium, zinc, magnésium, etc.)
  • Étude coprologique. Couleur jaune paille ou verdâtre des matières fécales, pH inférieur à 5,5, apparence - mousseuse, brillante, odeur aigre, putride, stéatorrhée, céréale, amilorrhée.
  • Test au D-xylose pour évaluer la capacité d'absorption de l'intestin grêle. Dans le syndrome de malabsorption, la quantité de D-xylose excrétée dans l'urine est inférieure à 5 g.
  • Méthodes d'examen endoscopique (FGD, coloscopie, intestinoscopie) avec biopsie de tissus de l'intestin grêle proximal, l'iléon terminal. Permet de diagnostiquer la maladie de Crohn, la maladie coeliaque, la gastro-entérite à éosinophiles, la maladie de Whipple.
  • Examen aux rayons X de l'intestin grêle à l'aide d'une suspension de sulfate de baryum. Les signes radiologiques caractéristiques de malabsorption sont la dilatation et la réduction du tonus du jéjunum, le symptôme du «plâtre» - le lissage et le lissage des parois du jéjunum, ce qui ralentit le passage du sulfate de baryum dans l'intestin grêle, en aplatissant et en aplatissant les plis. De plus, la fluoroscopie de l'intestin vous permet d'identifier les maladies responsables du développement de ce syndrome (anastomoses inter-intestinales, diverticulose, lymphome).

Méthodes de recherche supplémentaires

Conduite en fonction de la prétendue maladie à l'origine du syndrome de malabsorption:

  • détermination des taux sanguins de vitamine B12, acide folique, fer, ferritine, test de Schilling;
  • détermination du niveau d'hormones thyroïdiennes, de cortisol, d'hormones sexuelles;
  • CPRE (pour le diagnostic des maladies du pancréas et des voies biliaires);
  • Échographie des organes abdominaux;
  • CT, IRM (pour le diagnostic de tumeur, processus inflammatoires dans la cavité abdominale);
  • études immunologiques pour le diagnostic de la maladie coeliaque, MICI;
  • études sérologiques pour le diagnostic de l'entérite infectieuse et parasitaire.

Traitement

Un traitement adéquat du syndrome de malabsorption n’est possible qu’après avoir déterminé la cause de l’absorption altérée. Dans ce cas, le traitement de la maladie sous-jacente améliore considérablement les processus de digestion et d’absorption dans l’intestin.

Le traitement du syndrome de malabsorption comprend:

  • la nomination d'un régime alimentaire approprié;
  • correction des troubles du métabolisme des protéines;
  • correction des perturbations électrolytiques;
  • thérapie de remplacement de la vitamine;
  • traitement symptomatique.

Régime alimentaire

Considérations nutritionnelles générales

Étant donné que la diarrhée est la principale manifestation des maladies associées au syndrome de malabsorption, la nutrition devrait alors viser à réduire l'activité motrice de l'intestin:

  • schazhenie muqueuse gastro-intestinale chimique et mécanique;
  • l'exclusion des produits qui améliorent les processus de fermentation et de pourriture dans l'intestin;
  • exclusion des produits saturés en huiles essentielles (radis, oignon, ail, radis, oseille, champignons);
  • utilisation de produits riches en tanins.

Recommandé: pain séché, biscuits secs maigres, soupes visqueuses sur bouillon de viande et de poisson maigre, plats maigres cuits à la vapeur ou bouillis, bouillie (sauf pour orge et labourée) avec l’ajout d’une petite quantité de lait, légumes sous forme de purée de pomme de terre et casseroles, gelée de fruits, gelée, compotes, thé, canneberges, myrtilles, jus de pomme, fromage cottage, produits laitiers.

Le régime alimentaire est modifié en fonction de la maladie sous-jacente et de la gravité du processus inflammatoire. Les patients atteints du syndrome de malabsorption grave suivent un régime riche en protéines et leur apport en lipides est limité.

Nutrition entérale

En cas de troubles digestifs importants, des mélanges entéraux dépolymérisés spéciaux sont utilisés en complément du régime alimentaire ou en tant que nutrition principale.

Dans les cas plus graves, on utilise des mélanges synthétiques complètement absorbés dans l'intestin grêle proximal. Ils consistent en acides aminés libres, oligopeptides, acides gras polyinsaturés, polymères de glucose et complexes de vitamines et de minéraux.

Nutrition parentérale

Pour le traitement du syndrome de malabsorption sévère, une nutrition parentérale est utilisée. Procéder à une perfusion intraveineuse de solution de glucose, de mélanges d'acides aminés, d'émulsions grasses.