Régime avec gerba avec oesophagite

L'œsophagite est une maladie de l'œsophage causée par une inflammation des parois internes. Les coupables de la maladie - une bactérie nocive, une consommation excessive d'alcool, une faiblesse congénitale de la valve ouverte de l'estomac.

Symptômes de la maladie: brûlures d'estomac une demi-heure après le repas, nausées graves, douleurs abdominales graves lors de la consommation d'aliments. Lorsque la maladie s'intensifie, de nouveaux signes apparaissent: la voix du patient devient rauque, des particules de sang se retrouvent dans les vomissements. Le reflux érosif est traité à l'aide de médicaments et de régimes.

Règles de régime pour le RGO

Certaines conditions doivent être respectées lors d'un régime:

  1. La nourriture est absorbée par petites portions. Renforcer l'état de satiété aidera les petites assiettes. Les nourrir rapidement pour satisfaire la faim. Il sera possible d'éviter de trop manger, de blesser le corps avec l'apparence de graisse inutile - la silhouette cesse d'être mince, les processus métaboliques du corps sont perturbés.
  2. Après avoir mangé, il est interdit de bouger activement. Vous ne pouvez pas sauter, courir, vous baisser. La marche lente est autorisée.
  3. Le dernier repas est prévu 3 heures avant la nuit. Si tenue plus tard, le corps sera plus difficile à digérer le dîner.
  4. Ne buvez pas de soda, de café ou de café pendant le régime: le système digestif est fortement sollicité.
  5. Il est interdit d’alimenter des aliments lourds (aliments gras et épicés, des aliments contenant plus de sucre, de sel) dans le régime alimentaire du patient.
  6. Il est interdit au patient de manger des aliments acides: leurs substances détruisent lentement la membrane muqueuse irritée et provoquent une inflammation. Citrons, oranges, olives, bleuets, canneberges sont exclus de la liste des produits.
  7. Les aliments épicés irritent l'œsophage enflammé et aggravent la maladie. Aliments exclus du régime: plats avec beaucoup d'épices (épices, piment rouge, fondants), sauces piquantes (moutarde, raifort), ail, oignons.
  8. Traiter le reflux gastro-oesophagien aide à une consommation d'eau suffisante. Un adulte a besoin de 2 litres d’humidité vitale par jour.

Quoi ajouter au régime

Les produits ci-dessus sont strictement interdits d'utilisation. Que puis-je ajouter au nouveau plan de nutrition pour une personne souffrant d'œsophagite? Utilisez pour la cuisson les produits nécessaires qui sont facilement digérés par le corps.

Fruits et legumes

Ces produits doivent être consommés par tous les adultes et les enfants: ils sont utiles pour renforcer le système immunitaire, contiennent de nombreuses vitamines et contribuent au développement du corps. Mais avec le reflux gastro-oesophagien (RGO), il est impossible de manger des fruits tels quels: les aliments irritent l'œsophage blessé, accélèrent la production de suc gastrique et provoquent des brûlures d'estomac.

Vous pouvez manger des fruits qui ont peu d'effet sur la membrane muqueuse de l'œsophage: tout sauf les bananes, les poires non mûres, les fruits exotiques. Ils sont consommés une demi-heure avant le repas principal: un excès de suc gastrique servira à digérer la nourriture principale, sans affecter les points sensibles.

Parmi les légumes, il est recommandé d'utiliser des concombres crus, de la choucroute. Les tomates et les produits à base de tomates (pâte de tomates, sauces marinara et salsa, ketchup bien connu) doivent être exclus du régime alimentaire du patient. Le reste des légumes peut être cuit, bouilli ou cuit à la vapeur. Il est formellement interdit d'inclure des salades, de la coriandre, des oignons, de la menthe, du basilic et des épinards dans le régime alimentaire du patient souffrant de GERD: ils contiennent des substances qui irritent l'œsophage et ralentissent le traitement.

Viande et protéines

Pendant le régime, il est interdit de manger de la pâte, du bacon, du porc, du bœuf, des saucisses et des saucisses fumées. Les graisses animales doivent être éliminées autant que possible: elles chargent fortement l'estomac, provoquant des brûlures d'estomac et perturbant le processus de récupération. Par conséquent, vous devriez consommer des types de viande maigres.

Le poisson doit être consommé maigre: toutes les espèces sauf l'esturgeon et le saumon. Les graisses qu'elles contiennent irritent l'estomac et l'œsophage et interfèrent avec le traitement. Vous devez également exclure de la liste des produits les produits laitiers, y compris le fromage et le fromage cottage.

Cependant, malgré toute interdiction, le patient peut manger en toute sécurité de tels aliments:

  1. Veau, volaille maigre, lapin en cocotte, soufflés, escalopes à la vapeur et boulettes de viande sont autorisés à être ajoutés au régime.
  2. Il est recommandé de manger du ragoût de poisson. Vous pouvez acheter de la perche, du sandre, du hareng: ils contribueront à ramener le corps à la normale sans débourser beaucoup d'argent.
  3. Les œufs de poulet utilisent 2 fois par semaine. Il est permis d'ajouter à des plats, est dans un genre bouilli sans une coque.

Les experts conseillent de cuisiner des bouillons légers et faibles en gras sans lentilles, haricots, pois et autres légumineuses. Avec le RGO, il est permis de cuisiner des champignons en purée, des pommes de terre ou des soupes à la citrouille. Ils ne chargent presque pas l'organe digestif sans provoquer d'excès de bile dans le corps. Le menu peut ajouter des nouilles, des soupes de produits laitiers et de fruits. Si cela ne vous convient pas, les plats de poisson et de poulet feront l'affaire, mais vous devez vous rappeler que les ingrédients ne doivent pas être frits.

Le premier plat ne peut pas être riche et trop copieux. En outre, vous ne devriez pas préparer de «méli-mélo»: il est difficile de prévoir les effets néfastes des aliments sur une personne si vous ajoutez un tas de produits en plus. Il est extrêmement important de ne pas trop saler la nourriture et de ne pas la rendre insipide: même si la soupe est saine, les gens ne pourront pas la manger.

Garnir pour la viande

Le régime anti-reflux élimine la consommation de tout plat frit, et lors de l'aggravation et de la cuisson. Pendant la période de traitement, il est permis de cuire des pâtes sans graisse animale. Mais il leur est recommandé de ne pas manger plus de 2 fois par semaine.

Les pommes de terre bouillies peuvent être cuites en purée sans additifs: la forme douce n'affectera pas l'œsophage endommagé. Casseroles utiles avec des pommes de terre sans boeuf. Bouillie incluse dans le régime: sarrasin, riz, flocons d'avoine et semoule. Dans le plat, vous pouvez ajouter des fruits secs ou une cuillerée de miel. Mais il est interdit de manger les céréales le soir: elles contiennent une quantité importante d’énergie qui ne sera pas dépensée et se transformera en excès de poids.

Cuisson et sucré

Si une personne a un reflux gastrique et duodénal et qu’elle aime les sucreries, il sera difficile pour un patient de suivre un nouveau plan: de nombreuses sucreries préférées devront être abandonnées. Mais dans cette situation, le sucre aidera à remplacer le miel: il est ajouté au thé et aux sucreries, mais il irrite également les parois de l'œsophage, donc 2 à 3 cuillères à café par jour.

Volonté terminée - une fois par semaine, il est permis de manger un petit gâteau. Il est important de se rappeler que vous devez manger une gâterie non pas avant les repas, mais après. Mais ne négligez pas cette règle et mangez plus.

La cuisson peut aider à diversifier ces aliments: pain et biscuits secs. Ils devraient être consommés en petites quantités après le repas. Ainsi, le patient mangera moins sans trop manger.

Menu GERD

Vous pouvez élaborer un plan pour la semaine avec un nutritionniste, ainsi qu'à la maison, après avoir étudié des recettes intéressantes que vous souhaitez décrire. La liste des plats devrait ressembler à ceci:

  1. Petit déjeuner: bouillie de riz au miel et fruits secs. Tasse de thé à la camomille avec un morceau de biscuit.
  2. Petit déjeuner tardif: pomme verte avec un verre de gelée.
  3. Déjeuner: soupe légère au poulet maigre et aux nouilles fines, veau à la coque avec purée de pommes de terre.
  4. Au cours d'une collation, le patient peut manger plusieurs abricots ou petites nectarines avec du thé fort.
  5. Pour le dîner, vous pouvez préparer de la perche compotée dans du jus de citron assaisonné, du riz cuit à la vapeur avec des carottes et du concombre frais sans sel.
  6. Au dernier repas, vous pouvez grignoter une petite quantité d’amande avec du jus de fruit ou de la gelée.

Le RGO est facile à soigner en ayant recours à un régime alimentaire. Laissez-les suivre des règles strictes et "désagréables", ne mangez que des légumes et du porridge. Mais vous pouvez ajouter d'autres aliments savoureux et sains. Avec le respect attentif des exigences de la maladie sera moins de déranger le patient, et le corps humain deviendra en meilleure santé sans oesophagite.

Des questions

Question: Le miel aide-t-il contre le RGO?

Le miel aide-t-il dans le traitement du reflux gastro-oesophagien?

Le miel est un bon remède symptomatique qui soulage la douleur, soulage les brûlures d’estomac et les éructations causées par le RGO. C’est grâce au soulagement efficace des symptômes symptomatiques que l’on peut dire que le miel aide au soulagement du RGO. Cependant, le miel ne permet pas de guérir une maladie, il ne peut être considéré que comme un produit symptomatique doté de propriétés bénéfiques pour le RGO et de bon goût.

Traitement des remèdes populaires de GERD

Le RGO ou reflux gastro-oesophagien est un état pathologique dans lequel le contenu gastrique est projeté dans la lumière de l'œsophage. Cette maladie se développe le plus souvent lorsque le cardia est insuffisant. Le reflux gastro-oesophagien peut survenir chez les deux sexes et à tout âge. Pour son traitement, des méthodes de médecine traditionnelle et alternative sont utilisées. Le traitement du RGO avec des remèdes populaires n’est pas moins efficace que le traitement avec l’utilisation de drogues synthétiques. La seule condition est qu'avant d'utiliser tel ou tel remède, y compris le miel, les herbes, etc., il est nécessaire de consulter votre médecin.

Les symptômes

Il est recommandé de commencer immédiatement le traitement de la maladie de reflux gastro-œsophagien, dès l'apparition des premiers symptômes indiquant la progression de cet état pathologique. Les premiers signes incluent:

  • sensation de brûlure dans la région de la poitrine;
  • enrouement et toux, qui se manifestent souvent la nuit;
  • douleur dans le sternum, ainsi que lorsque vous essayez de manger des aliments plus solides;
  • saignements de l'œsophage. Ce symptôme de la maladie ne se manifeste que si l'inflammation de l'organe est compliquée par la formation d'érosions et d'ulcères.

Méthodes traditionnelles de traitement

Il est important de comprendre que toutes les méthodes de la médecine traditionnelle ne contribueront pas à éliminer la cause même de la maladie - la faiblesse du sphincter cardiaque. Ils ne font qu’aider à réduire l’intensité des symptômes. Aujourd'hui, dans la médecine traditionnelle, de nombreux outils aident à normaliser l'état du RGO - il s'agit d'utiliser des décoctions spéciales d'herbes avec du miel, de l'eau minérale, des teintures, etc. Avant d'utiliser un nouveau médicament, il est recommandé de consulter votre médecin.

Jus de pomme de terre

Dans ce cas, l’amidon a un effet thérapeutique très riche en pommes de terre. Il enveloppe complètement l'œsophage et l'estomac, le protégeant ainsi des effets négatifs de l'acide chlorhydrique. Grâce à l'utilisation de cet outil, la maladie ne disparaîtra pas, mais le sentiment de brûlures d'estomac disparaîtra longtemps.

Teinture de champignons Chaga

Ce champignon pousse sur les bouleaux. Il est largement utilisé pour le traitement des pathologies du système digestif. Le champignon est pré-broyé et brassé avec de l'eau bouillante. Le mélange est infusé pendant une heure. Le médicament est utilisé plusieurs fois par jour. Cela aide parfaitement à éliminer les symptômes de cette maladie désagréable.

Propriétés utiles du champignon Chaga:

  • Sa composition contient une masse d'oligo-éléments bénéfiques qui ont un effet stimulant sur le système immunitaire. En outre, ils aident à lier l'acide chlorhydrique sécrété par l'estomac.
  • Le champignon contient des substances anti-inflammatoires qui sont excellentes dans la lutte contre l’inflammation de l’œsophage, provoquées par l’action agressive de l’acide chlorhydrique.

Inconvénients de l'utilisation de ce remède populaire:

  • l'apparition d'une réaction allergique à une intolérance individuelle;
  • Ce champignon est toxique, il doit donc être appliqué strictement selon la recette.

Herbes et plantes

Les herbes et les plantes sont largement utilisées pour traiter le RGO. Les plus efficaces sont les suivants:

Il est important de pouvoir brasser les herbes correctement pour qu'elles aient un effet curatif. L'outil le plus efficace est la décoction de camomille, le millepertuis et la mélisse. Ces herbes sont prises à parts égales et brassées avec de l'eau bouillante, puis laisser infuser un peu. Utilisez une décoction sous forme de thé. Pour améliorer ses propriétés bénéfiques, vous pouvez ajouter un peu de miel. La boisson a un effet anti-inflammatoire, cicatrisant et sédatif.

L'ortie ayant un effet anti-inflammatoire, elle peut être à la fois brassée et ajoutée à différents plats, par exemple dans les soupes. L'huile d'argousier est connue pour son effet cicatrisant, mais son utilisation est autorisée en petites quantités.

Il est à noter que seuls les produits à base d’eau sont autorisés. L'utilisation de teintures à base d'alcool est strictement interdite, car l'alcool éthylique irrite la membrane muqueuse de l'œsophage.

Jus d'aloès

Le jus d'aloès est un remède populaire unique qui possède de nombreuses propriétés utiles. Il est activement utilisé pour traiter de nombreuses maladies du système digestif. Pour réduire l'apparition des symptômes du RGO, vous devez mélanger le jus d'aloès avec du miel et diluer le mélange avec une petite quantité d'eau bouillie. Ce médicament est pris tout au long de la journée. Il convient de noter qu'il n'est pas recommandé d'utiliser le miel dans sa forme pure avec GERD.

Propriétés utiles de ce remède populaire:

  • activation du système immunitaire;
  • élimination de l'inflammation;
  • effet cicatrisant;
  • action enveloppante.

Qu'est-ce qui peut et ne peut pas avec GERD? Recettes de plats

Toute personne souffrant de maladies gastro-intestinales sait que ce n’est pas le traitement en lui-même qui est fatiguant et difficile à supporter, mais le respect du régime alimentaire. Il est très difficile de s’habituer au nouveau mode de vie, d’abandonner les habitudes alimentaires habituelles, de se souvenir constamment de ce qui ne peut pas être avec le RGO et de ce qui peut être.

Cependant, il est impossible de guérir le RGO, notamment en cas d'inflammation de l'œsophage, de reflux et d'autres symptômes désagréables, sans suivre un régime. Et au contraire, le strict respect des recommandations des médecins nutritionnistes aidera à un prompt rétablissement.

Pourquoi un régime est nécessaire

Un régime alimentaire approprié comprend non seulement une liste spéciale d'aliments autorisés, mais également des types spéciaux de plats de cuisson et de service, ainsi que des recettes spéciales pour le RGO.

La pathologie elle-même se caractérise non seulement par des rejets fréquents et répétés de produits alimentaires transformés ou de substances gastriques dans l'œsophage (en raison du dysfonctionnement du sphincter inférieur de l'œsophage), mais également par un processus inflammatoire prononcé dans les muqueuses de l'œsophage, souvent accompagné d'érosions.

Cela provoque des brûlures d'estomac et des douleurs constantes dans le sternum après chaque repas, même après un simple verre. Pour éliminer ces phénomènes, il est nécessaire de suivre un régime comportant des principes particuliers de service et de cuisson.

Exclure du régime

Bien entendu, chaque patient souffrant de RGO est principalement concerné par les produits à exclure, par ce qui peut être consommé avec le RGO, par quels produits doivent être spécialement préparés, par les heures des repas et par la possibilité de manger des aliments savoureux, même parmi les rares produits autorisés.

Dans cette pathologie, les diététistes ne recommandent pas de manger des aliments et des produits:

  • Tous les produits à haute teneur en matières grasses et sous toutes leurs formes: beurre, saindoux, mayonnaise, civet, viandes grasses, volaille à la peau grasse.
  • Poisson salé et fumé, saucisses, aliments en conserve.
  • Œufs durs ou sous forme d’œufs au plat.
  • Tous les types de légumineuses - haricots eux-mêmes, pois, haricots.
  • Bouillie "lourde" de maïs et d'orge.
  • Champignons sous n'importe quelle forme.
  • Produits laitiers fermentés: crème sure grasse, ryazhenka. Il est permis après le repas principal une petite quantité de kéfir
  • Les aliments qui causent une sécrétion abondante de suc gastrique font partie de la liste des choses que vous ne pouvez pas manger avec GERD - ketchup, sauces chaudes, moutarde et herbes épicées.
  • Tous les produits contenant des ingrédients d'extraction - saucisses sèches, fumées, semi-fumées, fast-food (tels que nouilles, soupes et bouillie avec des vinaigrettes acérées, pommes de terre), provoquant une irritation des épices muqueuses.
  • L'alcool, bien sûr, est interdit avec le RGO.
  • Éliminer le plus possible les sucreries, y compris les confitures, qui provoquent des attaques de reflux, les glaces, les gâteaux et les pâtisseries, les sucreries, en particulier le chocolat.
  • Les plats préparés, les soupes riches en acide, le bortsch, comme la solyanka, la soupe au chou, etc., ne sont pas recommandés. Les soupes de légumes avec vinaigrettes frites sont également interdites.
  • Le bortsch rouge est absolument contre-indiqué, y compris la soupe de betterave rouge, la soupe de chou aigre, les soupes de tous les types de légumineuses, les soupes de champignons, à la fois avec de l'orge et des pommes de terre. Une telle nourriture est très lourde pour l'œsophage et l'estomac.
  • Les soupes et bortsch non recommandés, cuits dans un bouillon de viande fort, cuits à partir de pierres.
  • Il élimine l'utilisation de tous les aliments frits, et au moment de l'exacerbation des manifestations, des attaques, même des aliments cuits au four.
  • Il est interdit d'utiliser des fruits acides et exotiques.
  • Les noix sont interdites pour la durée du traitement.
  • Les produits interdits incluent le radis et le radis, le chou des variétés dures, les concombres, les tomates avec la peau, les navets, les bananes pour le RGO sont interdits (peuvent causer des brûlures d'estomac), le coing.
  • Le menu de cette pathologie ne comprend pas: l'oignon et l'ail sous leur forme brute, tous les haricots, sauf les pois verts, et les pois congelés, les asperges (mais sans la pelure des pois).

Le RGO devrait exclure ces produits et ces plats autant que possible, car ils réduisent considérablement la fonction du sphincter oesophagien inférieur, ce qui empêche la fermeture complète de ce muscle après le transport des aliments dans l'estomac. En outre, tous ces produits et plats irritent les parois de l'œsophage, ce qui provoque une inflammation de la membrane muqueuse de ses parois. Tout cela réduit le fonctionnement de tout le tractus gastro-intestinal pendant la période de la maladie. Par conséquent, la question de ce que vous pouvez manger avec le RGO devrait être prise très au sérieux.

Manger, mais avec des fonctionnalités de cuisine

La question la plus importante pour tous les patients atteints de reflux, tout en observant une alimentation appropriée, consiste à savoir ce qui peut être mangé, quelles sont les prescriptions du RGO, comment rendre les aliments variés et goûteux et non pas de rompre le régime alimentaire. Il s’est avéré que les patients atteints de cette maladie présentent de nombreuses caractéristiques, mais sous une forme inhabituelle pour une personne en bonne santé. Cela ne rend pas la nourriture moins savoureuse. Que pouvez-vous manger avec GERD? La plupart des patients sont surpris d'apprendre cela beaucoup.

  • Les plats de veau faible en gras, même de porc, de lapin et de poulet sont autorisés. Des quenelles cuites à la viande, des galettes à la vapeur, des soufflés, de la purée de viande, des boulettes de viande, des ragoûts.
  • En petites quantités sont indiqués pour manger des saucisses, des saucisses cuites.
  • Même avec une exacerbation de la maladie et une telle manifestation de complications comme une œsophagite par reflux dans le menu, vous pouvez entrer du fromage cottage faible en gras (mais pas avec la plus faible teneur en graisse), du kéfir (après avoir mangé le repas principal), du lait fermenté ou du lait. La crème sure (faible en gras) ne peut être utilisée qu'en tant que vinaigrette et en petite quantité.
  • Il est permis à ces patients de manger du poisson de certaines variétés - cabillaud, perche, perche, goberge, hareng, carpe, mais uniquement bouillir ou mijoter.
  • Il est permis, et même recommandé, d'utiliser des œufs, en tant qu'élément d'autres plats, ou de cuire des omelettes cuites à la vapeur. Cependant, ils ne peuvent pas être consommés plus de 2 fois par semaine.
  • De plus, le menu du RGO permet l'utilisation de pommes de terre dans des plats spécialement préparés. Il peut être entré dans le menu sous forme de pommes de terre bouillies, de purée de pommes de terre, mais sans œufs ni beurre. Les pommes de terre sont autorisées à cuire des boulettes (bouillies), utilisez-les pour les casseroles.
  • De bouillies permises semoule, flocons d'avoine, le sarrasin ou le riz. Dans les situations où le corps réagit bien au lait, des bouillies de lait non sucrées (ou avec une petite quantité de sucre et un meilleur miel) sont introduites dans l'alimentation. Pour changer, il est recommandé de les remplir avec des fruits secs (pré-cuits à la vapeur). Cependant, il n'est pas nécessaire d'abuser de tels plats - il suffit de les manger une fois par semaine.
  • Les vermicelles et les pâtes peuvent être mangés bouillis, mais sans vinaigrette avec des graisses animales, dans les cas extrêmes, vous pouvez ajouter un peu d'huile végétale.
  • Au menu: diverses soupes GERD, purée de pommes de terre, plats de base à base de lait, fruits, soupes végétariennes à base de légumes, poisson, poulet maigre, mais sans faire griller les ingrédients.
  • Boire de l'eau minérale contre le RGO, par exemple, ne peut être consommé qu'après avoir consulté un nutritionniste.

Desserts, fruits et légumes

De tous les légumes et fruits, presque tout est permis à l'état bouilli et cuit (à quelques exceptions près, voir ci-dessus). Les pommes au four avec GERD, assaisonnées de miel et de baies sont très utiles.

Après le traitement et l’affaiblissement des principaux symptômes de la maladie, vous pouvez ajouter progressivement à l’alimentation des légumes et des fruits crus, mais uniquement des variétés locales, afin de ne pas nuire au corps. Les fruits exotiques sont complètement exclus.

L'utilisation de légumes verts n'est pas limitée (à l'exception des épices), de plus, elle peut diversifier toutes les recettes pour le RGO.

Il faut se rappeler qu’une grande quantité de produits à base de plantes, consommés crus, peuvent provoquer des accès de douleur à la poitrine. Il est donc préférable de les consommer tout au long du traitement et pendant la période de récupération, uniquement cuits au four ou bouillis, sous forme de soufflé et de purée de pommes de terre.

Les sucreries et les desserts pour le RGO sont le «lieu le plus faible» pour toutes les dents sucrées. Après tout, les friandises habituelles - gâteaux et pâtisseries, chocolats et sucreries, crème glacée, confiture - sont interdites, de manière catégorique. Bien que, parfois, après le repas principal, vous êtes autorisé à vous permettre un petit morceau de gâteau ou un bonbon sans chocolat. Mais l'estomac vide est interdit.

Mais dans le menu pour le RGO, l'utilisation de desserts tels que les baies et la gelée de fruits, de la purée de pommes de terre, des soufflés et des crèmes maigres est autorisée et le miel qu'ils contiennent pour le RGO à petites doses remplace le sucre.

Les baies ou les fruits cuits au four sont recommandés dans le régime alimentaire. Parmi ceux-ci, vous pouvez également cuisiner une variété de plats bouillis et essuyés.

Les biscuits secs et sucrés sont inclus dans le menu, le séchage avec GERD est indésirable, ils peuvent provoquer une irritation de l'œsophage, augmenter l'érosion.

Il est même recommandé de consommer une marmelade ou un pastila, mais il est permis de manger 1 à 2 tranches par jour.

C'est important! Toutes les interdictions et tous les permis permettant de recevoir tel ou tel aliment sont totalement individuels et tous les menus ne doivent comporter que des nutritionnistes supervisant le patient.

Exemples de menus pour GERD

En cas de symptômes et de manifestations du RGO, vous devriez consulter un diététiste sur la manière de préparer un menu, d'utiliser les aliments autorisés mais de préparer des plats délicieux. Et il s'avère que même à partir d'une liste de produits maigres, vous pouvez faire des plats très décents. Et avec une bonne approche de leur régime alimentaire, les patients peuvent ne pas se sentir privés et limités en nourriture. Considérez des exemples de ce que vous pouvez manger avec le RGO.

Petit déjeuner

Même un gourmet peut satisfaire plusieurs options de petit déjeuner savoureux:

  • semoule de lait ou d'avoine avec des raisins secs, des pruneaux ou des abricots secs;
  • des gâteaux au fromage cuits au four avec du miel pour le RGO sont même bénéfiques;
  • salade de légumes avec des sandwiches avec pâté maison;
  • Tisane avec une cuillère de sucre et un morceau de guimauve.

Deuxième petit déjeuner

Le choix est également possible:

  • yaourt sans acide;
  • gelée de fruits bouillie;
  • fromage cottage avec crème sure faible en gras;
  • la compote;
  • thé vert

Déjeuner

Le choix des premiers plats avec ce régime est très vaste:

  • des soupes, des légumes en purée, cuits sur des carottes et des pommes de terre, avec une petite quantité de viande bouillie et des assaisonnements de légumes verts;
  • soupes diététiques au lait.

A la seconde, vous pouvez choisir:

  • pommes de terre bouillies avec côtelettes, compote de crème ou de sauce au lait;
  • macaronis ou vermicelles bouillis avec une omelette à la vapeur;
  • jus de fruits;
  • compote de fruits secs;
  • décoction de dogrose;
  • biscuits secs.

Thé de l'après-midi

L'heure du thé doit être préparée à basses calories et lumière:

  • mousse de pomme-citrouille avec biscuits;
  • compote avec des cookies;
  • pommes cuites au four avec du miel;
  • fromage cottage avec des baies;
  • thés - verts, fruités, à base de plantes;
  • compotes.

Le diner

Tout dîner diététique peut également être varié:

  • poisson cuit ou bouilli, ou ragoût de poisson, un morceau de bœuf bouilli avec des carottes et des légumes verts, avec une petite quantité de riz (avec des recettes pour le RGO peuvent être trouvés sur des sites spéciaux);
  • du poisson ou de la viande bouillie faible en gras dans une sauce crémeuse avec des pommes de terre bouillies ou une salade de légumes cuits à l'étouffée;
  • nouilles aux oeufs brouillés;
  • thé ou compote avec une tranche de pain blanc.

Deuxième dîner

Le deuxième dîner doit être organisé 2-3 heures avant le coucher:

  • du lait (après avoir préalablement consulté le médecin pour savoir si le lait est possible pour le RGO dans votre cas) avec du pain blanc séché;
  • kéfir avec des biscuits non sucrés.

Vous n'avez pas besoin de penser que le menu est bon, frais ou peu appétissant, et que rien ne peut être mangé avec GERD. Il existe de nombreuses recettes pour le rendre diversifié, en utilisant uniquement des produits approuvés. Dans tous les plats, si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter des herbes, des herbes, des sauces, des épices douces naturelles.

Les patients avec un diagnostic de cette maladie doivent contacter un nutritionniste, ils recommanderont un meilleur régime alimentaire, aideront à faire un menu pour chaque semaine.

Diet pour GERD

Description en date du 07/02/2017

  • Efficacité: effet thérapeutique après 10 jours
  • Termes: constamment
  • Coût des produits: 1300-4300 roubles par semaine

Règles générales

Le reflux gastro-oesophagien est un reflux pathologique du contenu de l'estomac et l'apparition de symptômes et de complications caractéristiques.

Il est basé sur des troubles moteurs qui entraînent un dysfonctionnement des mécanismes anti-reflux. La «poche d’acide» provient de la fonte, un acide qui se forme à la surface du contenu stomacal 30 minutes après chaque repas. Le volume de la poche d’acide est compris entre 50 et 70 ml, ce qui maintient un reflux constant.

La deuxième cause des moulages est une hernie de l’ouverture œsophagienne du diaphragme, dont la présence augmente à plusieurs reprises. L'épithélium de l'œsophage est sensible à l'action irritante du suc gastrique, qui entraîne une inflammation de la membrane muqueuse et l'apparition de lésions érosives et ulcéreuses. Chez les patients présentant des brûlures d'estomac, des éructations d'air, une sensation de brûlure derrière le sternum, des maux de gorge, de la toux. La détérioration est observée après une erreur dans le régime et, par conséquent, dans le contexte du traitement, les aliments diététiques revêtent une grande importance.

Le régime alimentaire pour le reflux gastro-oesophagien vise à réduire la fréquence du reflux et à prévenir ses complications. Les patients doivent éviter de manger des aliments gras et frits, ainsi que des aliments provoquant des flatulences, car cela provoque des pertes dans l'œsophage.

Trop manger est totalement inacceptable, surtout la nuit, et les aliments doivent être pris en petites portions, mais souvent (5 à 6 fois par jour). L'usage d'alcool, de boissons gazeuses, de café et d'une grande quantité de liquide contribue à l'apparition de reflux. Ces boissons sont donc exclues et le régime hydrique est limité à 1 l par jour.

En respectant ces consignes, les patients peuvent prévenir le casting œsophagien:

  • éviter de trop manger et ne pas aller au lit immédiatement après avoir mangé;
  • évitez de vous pencher en avant et de soulever un poids, ce qui augmente la pression intra-abdominale et contribue à augmenter la régurgitation et la fréquence de leur apparition;
  • éviter la constipation et les flatulences;
  • le dîner devrait être 4 heures avant le coucher;
  • utilisation d'oreillers hauts;
  • réception des eaux minérales alcalines qui réduisent l'acidité, réduisent l'inflammation de la membrane muqueuse et la fréquence du reflux.

Le régime alimentaire pour le RGO doit être observé en permanence, faute de quoi une régurgitation fréquente du contenu gastrique peut entraîner des complications: érosion, ulcères et sténose de l'œsophage, ainsi que des modifications plus profondes de la muqueuse œsophagienne. sensation de brûlure à la poitrine, éructations, dysphagie et nausée. On observe un renforcement des brûlures d'estomac lorsqu'il y a des erreurs dans le régime alimentaire (manger des aliments frits et gras, du café et des boissons gazeuses).

Le régime avec l'œsophage de Barrett ne diffère pas de ce qui précède, mais il nécessite une observance plus stricte et à long terme. La même exigence s'applique au traitement, et pour une bonne raison. L'œsophage de Barrett (ou métaplasie de Barrett) se caractérise par la présence d'une métaplasie (dégénérescence) de cellules muqueuses. Il s'agit d'une complication grave et peut être considéré comme un facteur de risque de cancer de l'œsophage. Dans certaines sources, il est défini comme une condition précancéreuse. La métaplasie dans l'œsophage peut se former sur un segment long ou court du segment.

Le diagnostic repose sur l'examen endoscopique et la biopsie d'un échantillon de tissu oesophagien. En termes de traitement, les patients atteints de cette maladie, ainsi que ceux présentant des formes graves de RGO, doivent prendre des inhibiteurs de la pompe à protons pendant une longue période. L'effet de l'IPP est basé sur la suppression de la production d'acide, ce qui réduit le volume et les effets dommageables de la «poche d'acide». Tout cela crée des conditions propices à la disparition des symptômes et à la guérison de la muqueuse œsophagienne. Le mieux est de recevoir ces médicaments 30 minutes avant un repas.

Le reflux gastro-oesophagien est souvent associé à un trouble duodénogastrique (rejet du contenu du duodénum dans l'estomac). Les raisons en sont peut-être l’échec du pylore, qui n’est pas complètement fermé, une duodénite chronique ou une pression élevée dans le duodénum. Les acides biliaires rejetés dans l'estomac et la lysolécithine en présence d'acide chlorhydrique gastrique ont des effets néfastes.

Cliniquement, se manifeste un reflux duodénogastrique existant de longue date. Les patients développent une gastrite de reflux (gastrite de type C), caractérisée par une douleur épigastrique, des éructations, une flatulence, une régurgitation des aliments, des brûlures d'estomac, des vomissements de bile et une floraison sur la langue. Il est important de diagnostiquer le déroulement quotidien de la mesure du pH dans plusieurs parties du tube digestif: le tiers inférieur de l'œsophage, le corps de l'estomac et la partie cardiaque de l'estomac, ce qui contribue de manière fiable à établir la présence de reflux duodénogastrique et son degré. On pense que le reflux duodénogastrique est constamment observé chez les personnes en bonne santé et augmente la nuit.

Pathologique, on considère si, au pH-métrique quotidien, on observe une augmentation de l’acidité au-dessus de 5, ce qui n’est pas associé à la prise de nourriture. Cette condition accompagne de nombreuses maladies du tube digestif supérieur (gastrite, ulcère peptique), se développe souvent après le retrait de la vésicule biliaire.

Au cours de la gastrite et de l'œsophagite par reflux pendant la période d'exacerbation, lorsque la douleur s'intensifie, des brûlures d'estomac fréquentes apparaissent, la nutrition doit être aussi bénigne que possible (tableau n ° 1A) et, avec une amélioration et une rémission, l'alimentation est organisée dans le tableau n ° 1.

Ce régime thérapeutique est modérément doux, à part entière, et contient un grand nombre de fibres ayant une action antiacide, 100 g de protéines, 90 g de matières grasses (dont un tiers sont d'origine végétale), 400 g de glucides et une teneur en sel limitée à 6 g. Les calories sont de 2 800 kcal (pour l'homme). non engagé dans un travail physique).

  • Exclue la sécrétion d'agents pathogènes puissants.
  • Produits contenant du tissu conjonctif (cartilage, peau, viande filante).
  • Réduisez les légumes riches en fibres (navet, radis, asperges, légumineuses), le pain au son, les fruits à peau grossière (raisins, groseilles à maquereau, dattes, raisins de Corinthe).
  • La nourriture est cuite dans une paire de purée et la plupart du temps en purée. La torréfaction sans croûte est autorisée.
  • Scinder les repas en petites portions.
  • La plupart des calories devraient être dans la première moitié de la journée et le dîner devrait être léger.

GERD: dites non aux aliments gras ou aux brûlures d'estomac

Ulcères peptiques, rétrécissements de l'œsophage, œsophage de Barrett, adénocarcinome de l'œsophage - il ne s'agit pas d'une liste complète des complications pouvant être provoquées par le reflux gastro-œsophagien, ou tout simplement du RGO.

Ces dernières années, cette pathologie a attiré l'attention des gastro-entérologues du monde entier. Cette situation est associée à une augmentation de la fréquence de détection du RGO et à diverses manifestations cliniques, notamment extra-oesophagiennes.

En parlant de chiffres secs, environ 40% des personnes ressentent le symptôme principal de brûlures d'estomac au moins une fois par mois, et 11% des crises de brûlures d'estomac se produisent presque quotidiennement.

Les facteurs contribuant au développement de la maladie comprennent les aliments gras et épicés, l'abus de café et d'alcool, entre autres. Par conséquent, le reflux gastro-oesophagien attire également l'attention de nombreux nutritionnistes.

Diet pour GERD

Soyons francs: si vous ignorez les symptômes du RGO, l'acide est le plus tôt possible pour manger la muqueuse œsophagienne, ce qui entraînera certainement des érosions et des ulcères. Afin d'éviter de telles conséquences tristes, vous devez suivre un certain régime alimentaire. Ainsi, avec le diagnostic de RGO, l'utilisation de tels produits est recommandée:

- biscuits secs et biscuits, pain séché, tartes cuites au four avec de la viande bouillie, des pommes ou des œufs;

- soupes de légumes et de lait;

- plats de viande faibles en gras;

- poisson maigre cuit à la vapeur;

- fromages non coupants, fromage cottage et casseroles à la caillebotte;

- céréales (semoule, sarrasin, flocons d'avoine, riz) dans du lait ou de l'eau;

- fruits sucrés et leurs mets (compotes, gelées, mousses, gelées);

- miel, guimauve, guimauve;

En ce qui concerne les boissons, il est préférable d'utiliser des thés noirs et verts faibles, des compotes sucrées et des jus de fruits et de baies, ainsi que la décoction d'églantier.

Quels produits devront abandonner avec GERD

Au moment du traitement de la maladie devra exclure de l'alimentation les types de produits suivants:

- seigle et tout autre pain frais, produits de la pâte feuilletée;

- bouillons de viande et de champignons, bortsch, okrochka;

- viande grasse et frite, aliments en conserve et viandes fumées;

- poisson salé et poisson en conserve;

- produits laitiers à haute acidité, fromages à pâte fine;

- la bouillie de blé, d'orge et de maïs ainsi que les légumineuses;

- chou, radis, oignon, oseille, épinards, concombres, champignons et surtout tout ce qui est énuméré sous forme de saumure et sous forme de marinade;

- fruits et baies aigres et non mûres, chocolat, crème glacée;

- sauces, épices, épices, aneth, persil, cannelle;

- graisses animales;

- boissons alcoolisées et gazeuses, kvas, café.

10 règles à suivre pour traiter le RGO

1. Rebondir le poids du corps!

2. Ne pas fumer (ou du moins minimiser le tabagisme)

3. Abandonnez l'alcool et le soda!

4. Minimiser les aliments gras dans le régime alimentaire.

5. Exclure l'utilisation de café, de chocolat et de produits à base de farine

6. Ne pas manger trop chaud ou trop épicé.

7. Dernier repas 2 heures avant le coucher!

8. Respectez le régime alimentaire (mieux vaut manger plus souvent, mais en petites portions)

9. Évitez les charges sur les abdominaux, ne portez pas de ceintures serrées, ne travaillez pas dans la pente

10. Dormir sur un oreiller raide ou sur un coussin (de manière à ce que la tête soit légèrement relevée)

Lors de l’exacerbation des symptômes de la maladie, les antiacides non résorbables de la deuxième génération sont les plus efficaces, principalement le maalox et l’almagel. Les inhibiteurs de Mobilium ou de la pompe à protons, tels que l'oméprazole, peuvent être pris comme procinétiques sur recommandation du médecin traitant.

RGO et aliments diététiques: que manger, exemple de menu

La correction du comportement alimentaire est un facteur majeur dans la prévention et le traitement du reflux gastro-oesophagien (RGO). La rémission à long terme de la maladie ne peut être obtenue exclusivement par des méthodes médicales, sans une nutrition adéquate.

Le rôle de l'alimentation

Des troubles dans les organes du tube digestif et la distorsion de l'appétit qui en résulte entravent les processus de sécrétion normale et de digestion des aliments. La monotonie du régime alimentaire des personnes souffrant de RGO conduit à la nécessité d’organiser un régime alimentaire complet et varié.

La nutrition alimentaire est la partie la plus importante du processus thérapeutique complexe, et parfois le facteur décisif du processus de guérison.

Une nutrition adéquate peut modifier la physiologie des processus intervenant dans le corps, augmenter la vitesse et l'intensité des réactions métaboliques, la résistance du corps et même renforcer l'effet de l'utilisation de certains médicaments.

Comestible "moyen de destruction"

Les principes fondamentaux de la nutrition dans le RGO sont la sélectivité du régime alimentaire et un mode de consommation adéquat. Compte tenu de l'étiologie de la maladie de l'alimentation, il est nécessaire d'exclure les produits qui peuvent affecter:

  1. sur le ton du sphincter oesophagien inférieur (SOI) - café fort, thé, alcool, boissons gazeuses sucrées, légumineuses;
  2. sur l'état des membranes muqueuses enflammées de l'estomac et de l'œsophage en raison de sa composition ou de sa consistance;
  3. sur les produits de l'acide chlorhydrique gastrique - une quantité excessive de plats de viande, chocolat, aliments gras;
  4. sur la vitesse et la qualité de la digestion gastrique en raison de sa structure et (ou) de la température.

Les caractéristiques organoleptiques des aliments affectant l'état des muqueuses et la qualité de la digestion gastrique incluent:

  • teneur en acide;
  • la consistance;
  • la température;
  • teneur en graisse;
  • teneur en gaz.

Lors de la construction d'un régime devrait se concentrer sur les sensations individuelles. Inconfort (en particulier brûlures d'estomac) dans l'estomac, associé à l'utilisation d'un produit particulier, même parmi la liste des produits autorisés - une raison sérieuse de le refuser.

Organisation de l'alimentation

Le principe de base de l’organisation du régime alimentaire dans le RGO est sa multiplicité. L'alimentation fractionnée est conçue pour assurer une charge uniforme sur tous les organes du tractus gastro-intestinal et pour éviter une augmentation de la pression à l'intérieur de la cavité abdominale.

Le repas est effectué 5 à 6 fois par jour et pas plus d'une fois en 3 heures. Des portions excessives de nourriture étirent la membrane muqueuse enflammée de l'estomac, perturbant ainsi la circulation sanguine, traumatisant et conduisant à la dystrophie et à l'amincissement.

Le déjeuner peut être composé d'un plat, il n'est pas nécessaire de le faire traditionnellement à partir de trois plats. Il est nécessaire d'observer les intervalles entre l'ingestion d'aliments solides et liquides.

Il n'est pas recommandé de prendre de la nourriture moins de 2 heures avant le coucher. Jusqu'à ce que le processus de digestion gastrique soit terminé et que la nourriture soit dans l'estomac, le NPS est dans un état détendu. Par conséquent, immédiatement après un repas ne doit pas prendre une position horizontale, cela peut provoquer un reflux. En position couchée, en particulier à droite, la probabilité de jeter de la nourriture est maximale.

Ouverture digestive

Mâcher de la nourriture est la première étape du processus de digestion. Le travail normal de l'estomac et l'absorption des aliments dépendent directement de la qualité de leur préparation dans la cavité buccale. La consistance de la masse alimentaire et son imprégnation avec la sécrétion des glandes salivaires, qui ont une réaction alcaline et peuvent donc partiellement neutraliser l'action du suc gastrique, dépendent du mode d'alimentation. Les aliments grossiers mal mastiqués peuvent être un facteur irritant supplémentaire pour les muqueuses.

Les aliments pressés, associés à des conversations animées, contribuent à la déglutition de l'air, aux éructations et / ou au reflux.

Caractéristiques de cuisson

La technologie utilisée pour préparer des plats diététiques repose sur une chaleur minutieuse et un traitement mécanique des produits: broyage dans un hachoir à viande, essuyage, cuisson à la vapeur, cuisson au four sans croûte. Pour la torréfaction, on utilise de la viande préalablement bouillie.

Le régime liquide est un principe fondamental du régime.

Les aliments gras, sucrés et frits nécessitent un temps supplémentaire et une sécrétion accrue pour une préparation adéquate à la digestion intestinale. Ils sont donc retenus dans l'estomac, entraînant une stagnation et une production excessive d'acide chlorhydrique.

Les croûtes rougeâtres appétissantes peuvent être dangereuses en raison de la forte teneur en résines et autres substances cancérigènes qu'elles contiennent, ainsi que pour stimuler l'augmentation de l'acidité.

La formation du régime

La viande rouge (boeuf, agneau, porc) ne doit pas être consommée plus de 2 fois par semaine.

Les produits laitiers sont une source indispensable de calcium, mais la consommation de lait devrait être modérée. Préfère mieux que les produits laitiers faibles en gras.

La principale source de protéines devrait être le poisson. La probabilité que le contenu de substances nocives et dangereuses soit contenu est moindre chez les petits poissons marins.

La teneur élevée en protéines de la composition nutritionnelle augmente la capacité du corps à guérir les lésions érosives, à guérir les foyers inflammatoires et à restaurer rapidement la couche superficielle des muqueuses. Il est recommandé d’introduire les protéines de viande dans le régime alimentaire sous une forme broyée, afin de ne pas stimuler la production supplémentaire d’acide et de réduire les coûts énergétiques liés au fractionnement.

La farine d'avoine, le sarrasin, le riz brun non poli - des sources de fibres vitales pour l'homme, mais dans la phase aiguë de la maladie, la bouillie doit être nettoyée à fond. La consommation de sucreries, de fruits et de légumes frais immédiatement après un repas peut déclencher le processus de fermentation de la masse alimentaire.

Régimes Pevzner

Le choix de tout régime implique des approches individuelles. Il y a près de cent ans, le nutritionniste soviétique M. I. Pevzner a mis au point un système de régimes alimentaires qui fait partie du traitement intégré de nombreuses maladies. Un scientifique exceptionnel a mis au point plus de 15 types de régimes, couvrant le plus grand nombre possible de maladies. Chaque type de régime s'appelle une table et a son propre numéro. L'utilisation de telles tables a permis de fournir l'approche individuelle nécessaire en matière de nutrition.

Les variations d'un certain nombre de régimes sont indiquées par des lettres au sein de chaque groupe. Les options de régime assurent la continuité du traitement et une transition progressive et ménagée vers une bonne nutrition.

Dans la diététique moderne, on a tendance à réviser certaines dispositions de la théorie de M. I. Pevsner en liaison avec de nouvelles approches en diététique afin d’éviter une séparation claire des tableaux, mais le tableau clinique du RGO permet l’utilisation des principes diététiques des tableaux 1 et 1b.

Tableau numéro 1. En pratique, le régime est une nutrition complète, il est indiqué pour les maladies compensées de l'estomac et du duodénum.

Numéro de tableau 1b. Les indications de rendez-vous sont: ulcère gastrique et ulcère duodénal au stade d’exacerbation ou de rémission non floue, exacerbation de gastrite chronique avec séparation accrue de l’acide, ainsi que gastrite aiguë en rémission.

Diet veto

Malgré un certain nombre de restrictions, la liste des produits autorisés pour la DIRD est impressionnante:

Une surveillance continue du régime aidera à soulager les symptômes aigus en quelques jours et à prévenir de manière fiable la récurrence de la maladie.

Diet pour GERD

Le but du régime: la guérison des lésions érosives-ulcéreuses des muqueuses, la stimulation de l'excrétion et la motilité de l'estomac.

Tableau de régime caractéristique n ° 1: composition complète des principaux éléments nutritifs (l’alimentation quotidienne comprend 100 g de protéines, 100 g de matières grasses et 400 g de glucides) et en calories. Indice d'énergie quotidien est 2800-3000 kcal. Pour les résidents urbains, l'apport quotidien devrait être limité à 2000. La restriction calorique est particulièrement importante avec une tendance à l'embonpoint. L'amincissement réduit le risque de complications telles qu'une hernie de l'ouverture œsophagienne du diaphragme.

Conditions de température du régime alimentaire: la température des plats chauds - pas plus de 60ºC, froide - pas moins de 15ºC. La consommation de sel est limitée à 8 grammes par jour.

C'est important! La réception des eaux minérales alcalines est indiquée exclusivement pendant la période de rémission. La présence de thé est autorisée dans le régime alimentaire, mais faible et pas chaude, de préférence avant un repas ou deux heures après.

Selon un certain nombre de nutritionnistes modernes, le sel devrait être complètement exclu du régime. Il vient en quantité suffisante avec la nourriture, le pain et les produits de production industrielle, notamment le jus de tomate, contiennent beaucoup de sel.

Nombre de jours du menu de régime approximatif numéro 1

Au moment de l'exacerbation du RGO, les besoins alimentaires sont resserrés: au lieu de céréales friables, il est recommandé d'utiliser des raisins secs en bouillie, les fruits secs doivent être soigneusement frottés et les produits laitiers doivent être exclus du régime.

1 petit-déjeuner: omelette à la vapeur, purée de bouillie de sarrasin, thé au lait.

2 petits déjeuners: ragoût de fromage cottage, pâté de poires.

Déjeuner: nouilles à la maison, rouleaux de chou à la crème sure, compote de pomme.

Déjeuner: jus de carotte frais, biscuits.

Dîner: poisson cuit à la vapeur, avec betterave râpée, thé légèrement infusé.

La nuit, un verre de yaourt ou de yaourt frais.

Faites attention! Le thé vert avec du miel, avec tous ses avantages ego, produit un effet cholérétique notable. La libération de bile lors d'un spasme du duodénum peut déclencher l'apparition d'un reflux biliaire.

Recettes de cuisine diététique

L'approche fondamentale du traitement culinaire des aliments et son objectif principal sont de maximiser la préservation de la valeur nutritionnelle, des vitamines et des oligo-éléments essentiels. Vous trouverez ci-dessous des recettes simples répondant à ces conditions.

Soupe aux boulettes de riz au poulet

Il faudra du poulet, une petite carotte, 1-2 oignons, du riz et un œuf. Les morceaux de poulet doivent être cuits sans la peau. Pendant la cuisson, vous pouvez ajouter pendant un certain temps un petit oignon dans la pelure. À partir de là, le bouillon acquiert une couleur dorée appétissante et une saveur d'oignon unique. Coupez un petit oignon et la carotte en cubes et ajoutez-les au bouillon lorsque le poulet est à moitié cuit.

Pendant la préparation du bouillon, il est nécessaire de faire bouillir le riz et, en fin de cuisson, d'y ajouter un peu de lait. Ajouter l'oeuf dur et un peu de beurre dans le riz bouilli, former des raviolis, rouler dans la farine si nécessaire.

Du bouillon fini devrait obtenir le poulet et mettre les boulettes. Faire bouillir pendant 10 min. Pour goûter ajouter un peu de vert. Pendant l’exacerbation de la maladie, le bouillon doit être dilué à moitié avec de l’eau.

Boulettes de viande diététiques

Le reste de la viande bouillie doit être haché finement avec un couteau ou émincé, mélangé avec les restes de riz, ajouter l'œuf et mettre au prêt au bain-marie.

Chou-fleur au four

Le chou-fleur doit être bouilli dans de l'eau légèrement salée et désassemblé en petits bouquets. Ensuite, mettez en forme, versez avec des œufs battus et faites cuire au four en évitant l’apparition d’une croûte (ou faites cuire à deux).

Soufflé aux carottes

Couper les grosses carottes pelées en petits morceaux et les faire bouillir dans du lait, puis bien les passer au tamis et ajouter 50 g de fromage cottage bien pétri à la fourchette. Dans la masse obtenue, ajoutez du sucre au goût, un œuf battu, 10 g de semoule, un morceau de beurre, mélangez et faites bouillir pour un couple.

Soupe aux légumes

Faire bouillir deux cuillères à soupe de riz lavé dans un peu d'eau. Filtrer le bouillon, frotter les grains à travers un tamis fin. Mélangez ensuite des pommes de terre en purée et des carottes en proportions égales et placez-les en décoction. Ajouter le lait au goût, porter à ébullition. Soupe prête à remplir le jaune et le beurre.

Conseils pour les débutants

En raison du caractère unique de chaque personne, pour différentes raisons et pour l'évolution de la maladie, il n'existe pas de régime alimentaire adapté à toutes les bases d'exception. Les médecins recommandent parfois de tenir un journal alimentaire pour créer leur propre menu.

Surmonter les difficultés de la "période de transition" aidera certaines installations:

  • mener une vie active, transformer le stress en effort physique raisonnable;
  • ne pas s'attendre à des résultats immédiats;
  • être discipliné et cohérent dans ses régimes;
  • garder une attitude positive;
  • GERD - "acquisition" personnelle et seul le patient peut s'en débarrasser;
  • jeter la salière.

Ne pas suivre le régime conduira inévitablement au point de départ de la maladie, mais déjà dans une version compliquée.

La santé est une ressource irremplaçable dont la préservation dépend en grande partie de la personne elle-même. Le strict respect des principes de la nutrition diététique peut effectivement réduire la fréquence et la durée des épisodes de reflux.

Règles de régime pour le RGO

Lorsque la maladie du tractus gastro-intestinal est l’une des méthodes principales prescrites par le médecin traitant, servez-vous d’une variété de régimes. Parmi ces moyens, on peut citer un régime alimentaire avec RGO, qui permet d’améliorer l’état du patient.

Améliorer votre santé avec GERD

Principes de limitation du RGO

Assurez-vous d'avoir une alimentation équilibrée.

Traitement de la maladie de reflux gastro-œsophagien - c’est ce que signifie l’abréviation de quatre lettres - avec l’aide d’un régime alimentaire équilibré pour réduire les brûlures d’estomac, les éructations et la douleur, ainsi que les dommages causés à l’œsophage.

Le RGO est une libération constante d'acide gastrique dans l'œsophage, entraînant la défaite de sa partie inférieure. Cette maladie perturbe le fonctionnement de l'anneau musculaire - le sphincter responsable du fil alimentaire. Si vous commencez et ne commencez pas le traitement à temps, la corrosivité de la muqueuse œsophagienne par le suc gastrique entraînera une inflammation et la formation d'érosions et d'ulcères, entraînant un rétrécissement de l'œsophage.

Le régime alimentaire du RGO a ses propres règles, dont le respect permet de réduire les conséquences graves de la maladie.

  • Dans la maladie de reflux gastro-oesophagien, le régime alimentaire est varié et complet, divisé en 5-6 repas en petites doses.
  • Avec ce diagnostic, il n'est pas recommandé de trop manger, pour lequel les nutritionnistes conseillent d'utiliser des assiettes plus petites dans le processus de manger.
  • Les aliments destinés aux patients atteints de RGO limitent l'utilisation de sel et d'assaisonnements, interdisent les produits frits et fumés, car tout cela affecte de manière agressive l'œsophage et l'estomac aggravés, ce qui aggrave l'évolution de la maladie.
  • Manger se termine deux heures avant le coucher, il n'est pas recommandé de dormir à jeun.
  • Les charges physiques sur le corps sont possibles au plus tôt une heure après le repas.

La liste des personnes autorisées dans le menu des patients atteints de RGO peut être individuelle et modifiée lorsque l’exacerbation est supprimée, mais tous les principes nutritionnels sont préservés. Si vous suivez le régime pour le RGO, il est interdit de mourir de faim, sinon des brûlures d'estomac et des sensations douloureuses peuvent apparaître à nouveau.

Pour les patients atteints de RGO, les médecins traitants recommandent de créer des journaux alimentaires dans lesquels sont consignés les aliments consommés pendant la journée afin d'effectuer une analyse sur la base des enregistrements toutes les deux semaines et d'identifier les aliments nocifs pour l'organisme.

Ce qui est permis et ce qui est interdit avec le RGO

Le menu des patients souffrant de RGO est conçu pour créer des conditions favorables au repos maximal des organes digestifs, réduisant ainsi les coûts de traitement des aliments. Pour cela:

  • lors de l'exacerbation de la maladie, tous les plats sont cuits à la vapeur, bouillis ou cuits au four,
  • afin d'éviter les spasmes oesophagiens, la température de la nourriture consommée est maintenue au minimum entre 15 et 60 degrés,
  • avec du gras et du gras, les soupes sont exclues du menu,
  • Chaque jour, une moyenne de 90 grammes de protéines, 80 grammes de matières grasses et 350 grammes de glucides est fournie au corps, fournissant jusqu'à 2500 kilocalories par jour.
  • pendant le traitement, ils n'utilisent ni café noir, ni thé fort, ni boissons gazeuses ou alcoolisées, ni jus concentrés,
  • boire quotidiennement jusqu'à 2,5 litres d'eau de boisson ordinaire.

Le régime alimentaire pour le reflux gastro-oesophagien permet les produits suivants:

  • viande - bœuf, poulet, viande de lapin, veau, variétés faibles en gras, cuites en escalopes à la vapeur ou en boulettes de viande, soufflés et petits pains,
  • œufs sous forme d'omelettes ou de mollets à la coque, mais pas plus de deux par semaine,
  • poisson - les variétés maigres sont autorisées, par exemple, la perche, la carpe, la sandre, le brochet,
  • produits laitiers - fromage cottage à faible teneur en matière grasse, kéfir, yogourts à faible teneur en matière grasse, qui ne sont consommés qu'après le repas principal, le lait est autorisé en tant que boisson indépendante, ainsi que pour faire bouillir les céréales et les soupes,
  • huiles végétales (olive, maïs, tournesol) - pas plus de 20 grammes, beurre - pas plus de 20 grammes par jour,
  • céréales à base de riz, de sarrasin, d'avoine et de leurres, casseroles de nouilles,
  • pain de blé
  • une variété de légumes crus (carottes, chou-fleur, tomates sans peau), pommes de terre à la vapeur ou en purée, citrouille, courgettes, betteraves,
  • les fruits peuvent se présenter sous n'importe quelle forme, en ne gardant que l'intervalle d'au moins une heure après le repas principal, car ils produisent beaucoup d'acide gastrique, provoquant des brûlures d'estomac,
  • parmi les bonbons - gelée, gelée, marmelade, biscuit, miel.

Parmi les substances interdites dans le régime alimentaire avec RGO, on peut citer:

  • pain de seigle et son, produits de la pâte feuilletée et de la pâte sucrée,
  • bouillons épais de légumes et de champignons, soupe au chou,
  • viande de canard, oie, conservation, salinité,
  • fromages salés et lait à haute acidité,
  • œufs au plat et durs,
  • céréales d'orge perlée, blé, légumineuses, maïs,
  • chou, radis, navets, oignons, champignons, conserves de légumes,
  • chocolat, épices (cannelle, vanilline).

Caractéristiques des régimes avec différentes formes de RGO

Manger des aliments recommandés

Un régime avec un RGO avec une acidité élevée est associé à l'inclusion obligatoire dans le menu des légumes et des fruits qui réduisent la formation d'acide gastrique, notamment des choux rouges et bruxellois, du céleri et des épinards, des pois et des courges, des concombres et des betteraves, des pamplemousses, des pastèques, des citrons et des avocats.

Parmi les produits recommandés dans cette forme de RGO, sélectionnez ceux qui ne provoquent pas de reflux œsophagien.

Le régime alimentaire du RGO avec œsophagite enflamme le bas de l'œsophage, afin de réduire ce qui devrait être inclus dans le régime alimentaire quotidien qui réduit les complications et l'exacerbation, y compris les produits contenant du soja, de l'huile de pépins de raisin et de vigne, des graines de lin, des variétés de poisson gras, le gingembre, le ou le curcuma.

La règle la plus importante en ce qui concerne les complications de l’œsophagite et les formes de RGO associées à une acidité accrue - écoutez votre corps et supprimez tout ce qui cause de la douleur. Les médecins recommandent d'inclure les légumes et les fruits bleu-orange-rouge dans le menu du jour.

Menu approximatif pour les patients atteints de GERD

Les menus et recettes approximatifs suivants peuvent servir de base, tout en respectant les limites imposées au traitement du RGO. Table diététique peut être comme suit:

  • au petit-déjeuner - pudding à la citrouille et aux pommes de terre, omelette aux œufs à la vapeur, thé au miel,
  • pour le deuxième petit déjeuner - salade de légumes, boisson aux fruits et baies, yaourt,
  • pour le déjeuner - soupe de légumes, viande de poulet avec du riz, thé,
  • Au déjeuner - casserole de fromage cottage,
  • pour le dîner - un plat de poisson avec une salade de légumes, du thé ou de la compote,
  • avant d'aller au lit - kéfir ou lait.

Voici quelques recettes que vous pouvez utiliser lorsque vous cuisinez avec un régime contenant du RGO.

  1. Bouillie de citrouille. Pour cela, vous aurez besoin d'un litre de lait, d'un demi-kilo de citrouille, de 150 grammes de sucre et de 20 grammes de beurre. Pour la bouillie, la citrouille est nettoyée, les graines sont sorties, bouillies dans du lait, broyées dans un mélangeur à la main, en ajoutant du sucre et du beurre, vous pouvez jeter des raisins secs ou des abricots secs.
  2. Courgettes au four. Coupez les deux courgettes en deux, retirez le cœur et remplissez-le d'un mélange de carottes, de fromage, de chou-fleur et d'œufs. Cuire au four pendant une demi-heure.